Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     Un nouveau langage?

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Tsu'ka
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 1617
    Date de naissance : 18/10/1983
    Age : 35
    Age du perso : 20
    En couple ? : Evan Sorrow/Quel'Danos
    But : Vivre et élever son enfant.
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    33/100  (33/100)

    MessageSujet: Un nouveau langage?   Ven 21 Jan - 0:29

    La vise se passait paisiblement chez les Omaticaya et ca faisait longtemps qu'une telle tranquillité n'avait pas eu lieu depuis le retour des humains et depuis ce qu'il y a eu. Cette attaque des humains avaient laissé beaucoup de marque dans les esprits des na'vi et beaucoup y avaient perdus des membres de leur famille si ce n'est pas toute la famille et ca prendra certainement beaucoup de temps pour que tout le monde puisse faire entièrement le deuil de ceux qu'ils ont perdu même si une cérémonie a été faite en leur honneur.

    Autre chose qui fait toute cette tranquillité est que les humains ne montrent plus signe de vie dans la forêt, plus aucune machine n'y vient pour tout détruire. De toute manière la forêt est en perpétuelle surveillance de chasseur et ainsi on saura rapidement si les humains transgressent la directive donné par Tsu'ka qui est de ne pas voir le moindre humain et le moindre véhicule dans la forêt sous peine de mort directe de ceux qui viole cette lois qui c'est faite entre la tribu Omaticaya et les humains. Bon, les seuls "autorisés" et encore si ils ne font rien de mal autre que leurs prélèvements ou on ne sait quoi d'autres sont les marcheurs de rêve. Et là encore, ils sont aussi sous la surveillance de chasseur et donc au moindre faux geste, une flèche et c'est terminé et ils n'auront rien à redire car ils sont tous prévenus sans exception.

    Tout ca a été très clair entre Tsu'ka et Mokri le marcheur de rêve qui, lorsqu'il est avec son vrai corps n'est autre que le chef des humains. Et vu que celui-ci a accepté sans condition, il ne devrait y avoir plus aucun problème de ce côté là.

    Tout ceci fait que maintenant le calme est revenu et c'est très bien comme ca! Maintenant tout le monde va pouvoir reprendre sa vie d'avant avec toutes les occupations qu'il y a à faire dans une tribu : s'occuper des animaux, s'occuper de la cueillette des fruits et surtout très important, entretenir le foyer pour les chasseurs quand ils reviendront avec leurs proies.

    Du côté de Tsu'ka, elle est très occupée avec Ateyo qui continue de grandir et disons...les soucis aussi car il commence à bouger partout même si il ne marche pas encore mais il a compris qu'il pouvait s'aider de ses jambes et de ses mains ce qui fait qu'il commence à aller partout et à toucher à tout ce qui lui tombe sous la main au grand dam de sa pauvre mère qui passe une bonne partie de son temps à le surveiller qu'il n'aille pas trop loin et surtout ne touche à rien qui soit dangereux pour lui. D'ailleurs, ca commence à la fatiguer aussi de toujours lui courir après mais bon...comme lui avait dit sa défunte mère, si Ateyo à hérité de ce côté là de sa mère, elle va avoir beaucoup de travail...et malheureusement, enfin si l'on peut dire, il a hérité de ca.

    Mais bon, quand il n'est pas sous la surveillance de sa mère, c'est le père qui prend le relais et disons qu'il se montre un peu plus ferme avec lui en donnant de petites tappes sur une main si il vient à toucher quelque chose qu'il ne devrait pas. Peut être que cela vient de la manière dont les humains éduquent leurs enfants car c'est la première fois que Tsu'ka voit ca. Et souvent ca se finit par une petite crise de larme et toujours, il demande après à retourner auprès de sa mère qui s'empresse toujours de faire arrêter cette crise de larme.

    C'est ce que l'on appelle une vie de famille avec tous les avantages et les inconvénients qui vont avec...
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Narri'Ekaie
    Omaticaya-Archer-Chasseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 557
    Date de naissance : 09/09/1992
    Age : 26
    Age du perso : 37
    En couple ? : On peut toujours espérer...
    But : Explorer, apprendre, vivre, essayer, croire, espérer, comprendre, sentir, réaliser...
    Date d'inscription : 19/01/2011

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    0/100  (0/100)

    MessageSujet: Re: Un nouveau langage?   Ven 21 Jan - 2:12

    Du creux des branches entremêlées qui sert de lieu pour dormir dans les airs de l’Arbre-Maison, je m’éveille tranquillement avec des sentiments étranges. Je me sens encore dans la forêt, j’ai l’impression, que je dois encore me protéger par moi-même, d’être toujours sur ses gardes, que mon Ikran est à côté de moi à dormir profondément… Après tout, je reviens du voyage d’une vie. C’est différent le mode de vie, seul et en communauté… Seul, on ne se réveille pas avec des enfants qui jouent au sol !

    J’ouvre grand la bouche et baille. Il y a longtemps que je n’ai pas dormis si bien. Je m’ennuyais d’un lit bien tissé. Le hamac que je m’étais fait en voyage avec mes connaissances basiques était plutôt, inconfortable… C’est bien le matin, de prendre son temps, on est jamais pressé de rien, sauf, quand notre appétit fait rage en nous. Je frôle l’ouverture du lit sensible au touchée pour que l’arbre me laisse sortir et puis je grimpe à la branche à laquelle mon hamac est attachée.

    Debout, je m’étire de tout mon corps, et commence à emprunter la racine centrale en spirale pour descendre au niveau du sol. En descendant je croise quelques Na’vi qui vont dans l’autre sens. Étrangement, je n’en reconnais aucun. Le temps que j’étais parti m’a fait oublier tous ces gens qui me sont proche. Sur la terre aplatie des milles pieds Na’vi, je marche et me dirige vers un cassot où l’on renferme des fruits frais du matin que les lèves-tôt rapportent pour le clan. J’en prends un sans me soucier de quel je prenais. Je déballe la feuille qui l’entour pour le conserver et puis croque à pleine dents dans son entièreté comme un affamé. Je me souvenais du goût de ce fruit, mais cela fait longtemps que je n’en ai pas mangé. Je crois qu’on en retrouve qu’au environ des Arbres-Mères, raison de pourquoi, au milieu de la forêt, je ne trouvais pas de ce type.

    Le déjeuné terminé, à la suite de quelques fruits pleinement dégustés, je vais à l’entrée de l’Arbre pour m’asseoir et regarder les environs, ces environs qui me rappelle tant de souvenir. Je regarde chaque arbre individuellement, attentivement, je trouve qu’ils ont grandis, qu’ils ont changés. Le temps est incertain et un peu nuageux… Soudain, un enfant s’approche de moi ! Il me demande de sa voix jeune et joyeuse : « À quoi vous pensez ?» (Na’vi). Je me tourne vers lui et souris, un grand sourire. Et puis j’entends plus loin, une autre voix, plus murie, plus féminine.

    - Ateyo, reviens ici !

    Je le regarde repartir aux dires de sa mère. Je me retourne de nouveau et puis regarde les arbres encore. Ces arbres ne font pas que vivre… ils pensent, ils ressentent, ils grandissent et nous écoutent…

    Plusieurs longues minutes plus tard, je me lève et commence à me dégourdir les jambes en rentrant dans l’Arbre-Maison et en me promenant. Je monte quelques étages et puis entend des voix qui provient de pas très loin, une sonorité d’homme vieilli et celles de jeunes. J’avance tranquillement vers les voix et puis aboutis à un petit recoin auquel, au fond, assis sur une bûche, un homme assez vieux raconte des histoires à des enfants qui rient et aussi à quelques ados intéressés à entendre de telles histoires. Quant à moi, je prends place au sol pas très loin des jeunes.

    Ce que ce Na’vi raconte est très intéressant, cultivant, drôle parfois et d’autre fois triste. Cela dépend de l’histoire qu’il raconte, elles aussi, parfois longues, parfois courtes. Tout ça à un effet sur la personne qui écoute. Une longue histoire triste va transmettre des sentiments forts, alors qu’une longue histoire comique ne sera pas tout le long comique. Une bonne histoire drôle ne doit pas s’éterniser, autrement on perd les détails du début, souvent ce à quoi ramènent les blagues finales.

    J’écoute attentivement et me laisse envouter par ses histoires. C’est bien de prendre le temps d’écouter les personnes plus vieilles, elles ont beaucoup à nous faire apprendre. C’est parfois au travers d’histoires drôles qu’on apprend des choses importantes. Jeune on n’entend que le sens objectif de l’histoire qui est drôle, quand on vieilli, on voit l’autre sens, des significations qu’on n’aurait pas pu déceler jeune. Ainsi, certains de ses contes tristes résonnaient dans ma tête comme drôles et d’autres drôles résonnaient comme tristes. On peut comprendre l’autre sens en regardant dans les yeux l’homme qui se trouve devant. Lorsqu’à l’intérieur d’une blague il réfléchie, penche la tête et referme un peu les yeux, on comprend que quelque chose va le chercher à l’intérieur. Et puis il relève la tête et sors une reformulation de sa pensée de façon à ce que se soit drôle… et les enfants rient, les ados sont incertains et moi j’écoute la suite…

    Spoiler:
     


    --------------------------------
    Les Na'vi se laissent bercer aux bruits de la vie que l'amour prend parti.
    Esirle Na'vi gu fade ni'vamnaye ar voklaw dri irl jial qeg tregrae gofirtae djiop.

    Venez voter!
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Evan Sorrow
    RDA-Mercenaire-Soldat SecOps
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 29
    Date de naissance : 27/10/1990
    Age : 28
    Age du perso : 25 ans
    Date d'inscription : 27/12/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    40/100  (40/100)

    MessageSujet: Re: Un nouveau langage?   Ven 21 Jan - 2:29

    La paix ... enfin je ne sais pas trop ... tout est passer si vite finalement , mon arriver a aujourd'hui ... comme si touts sa c'était passer en quelques jours , alors qu'une année c'était écouler je repensais aux fabuleux moments que j'ai passer sur terre , car il y en n'as us oui , je ne me rendais pas compte que les combats était finis , et que finalement tout ce que j'ai fait a peut êtres servis dans un sens a quelque chose ... c'est une sensation étrange que je ressentais , j'était en paix aussi avec moi même maintenant . Je ne devais plus penser a tout ça , c'est le passée ! Je dois me tourner vers l'avenir , moi et un petit groupe de Na'vis étions partis a la chasse pour ramener de la nourriture pour le diné , j'étais accompagniez de mes plus fidèles amis , il y avait Nok'tar , Tet'su et Az'uma ... eux trois c'était mit sous mes ordres pendant la chasse , car ils avaient confiance en moi , il savait que j'était un guerrier et chasseur endurcie , bien que ma blessure a l'oeil montre le contraire , mais un combat contre un Tanathor n'est jamais facile ! Une fois que la nourriture était rassembler , ont se mit en marche vers le village en sautant de branches en branches , je ne pensais a rien , a part nourrir mon peuple , et m'occuper de ma petite famille , toutes mes pensée de guerre de batailles de douleurs et autres choses pas forcément joyeuse , avait disparut ... depuis que touts c'est arrêter je ressens enfin l'énergie de cette planète et je sais que certaines personnes veille sur moi , Calvin , Peter et Jason ... une petite larme coulât sur mon visage et j'affichai un sourire en levant le regard vers le ciel . Je crois bien que même ma haine envers les humains a disparut , car je sais que l'homme qui conduit désormais les hommes n'est pas un tyrand et ne cherche pas a détruire les Na'vis , je l'espère en tout cas ... une fois arriver dans le village , deux des Na'vis partais a l'endroit ou l'ont déposais la nourriture et moi et Nok'tar ont continuait notre route en discutant , ce fondant dans la foules , les Na'vis était a leur occupations ...

    [ Discutions en Na'vi ]

    Nok'tar " Tu crois que cette " paix " va tenir ? "

    " Je l'espère de tout cœur Nok'tar , nous avons assez souffert ... et puis Anderson , leur nouveau chef est quelqu'un de bien, même si un temps je ne le portait pas dans mon cœur , j'était aveugle de ne pas voir qu'il n'est pas comme les autres tyrans . "

    Nok'tar " Oui ... nous verrons ! "


    Nous étions dans la partie du village ou des Na'vis exposait leur créations , que ce soit bijoux , armes ou autres ... un bijoux attiras mon attention , une petite pierre précieuse bleu , ou l'ont pouvait apercevoir a l'intérieure de petite lumière brillante .. je voulais l'offrir a Tsu'ka , je me mit en face du Na'vi et m'accroupis , le commerces Na'vis ressemble au commerce humain il y a très longtemps ! Je sortis de ma petite sacoche , fait a partir de feuille et de branche , assembler ensemble ... deux dents de loup-vipère et plusieurs peaux qui pourrait servir a faire des tambours et d'autres choses ... il acceptas et me donnait la pierre ... en route pour trouver Tsu'ka et Ateyo , j'accrochais cette pierre a une ficelle et la déposait dans la paume de ma main . Ont m'indiquait l'endroit ou je pourrais trouver ma femme , elle était avec Ateyo .. ce petit fripon commençait a toucher a tout , et avait bien compris qu'il pouvait s'aider de c'est deux petite jambes et de sa queue pour avoir un meilleur équilibre ... ma façon de m'occuper d'Ateyo , était une façon d'éduquer une bébé humain et je devait changer ça ! Il me vit arriver et tendait les bras vers moi en bougeant les mains dans touts les sens ! Il m'attraper le née comme il aimait temps le faire ! Je lui sourit et lui déposait un baiser sur le front et passer ma main sur son petit crane , puits je regardais tsu'ka , lui prit la main et lui déposait le collier dans la main et lui sourit.

    " La chasse a était bonne ... nous allons bien manger ce soir ! "
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Tsu'ka
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 1617
    Date de naissance : 18/10/1983
    Age : 35
    Age du perso : 20
    En couple ? : Evan Sorrow/Quel'Danos
    But : Vivre et élever son enfant.
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    33/100  (33/100)

    MessageSujet: Re: Un nouveau langage?   Dim 23 Jan - 17:47

    " La chasse a était bonne ... nous allons bien manger ce soir ! "

    Tsu'ka souria à la phrase de Quel'Danos. Ainsi, ils avaient ramené beaucoup de viande de leur chasse c'était une très bonne chose. Une autre surprise attendait Tsu'ka qui se trouvait dans sa main où il lui avait mit quelque chose sans rien lui dire. Ce n'est qu'en ouvrant celle-ci que Tsu'ka découvrit une pierre de couleur bleue dans laquelle une lumière en sortait.

    Avec des yeux ébahi, la jeune femme admira la pierre que Quel'Danos venait de lui offrir. Cette pierre était magnifique et la lumière qui en dégageait la rendait encore plus belle. Sans attendre, Tsu'ka passa la ficelle autour de son cou toute fière de voir le joli cadeau que Quel'Danos venait de lui faire. Elle le remercia en le prenant dans ses bras et en le remerciant avec son plus beau sourire une fois qu'elle desserra son étreinte.


    (langage na'vi) Où l'as-tu trouvé?

    Peut-être l'a-t-il trouvé lors de la chasse dont il revient où alors est-ce qu'il l'a acheté? N'attendant pas la réponse, elle se mit bras dessus bras dessous avec lui et commença à faire une petite promenade en amoureux toute fière en plus de montrer ce que venait de lui offrir son homme.

    (langage na'vi) Alors, tu arrives mieux à chasser?

    Pas que Tsu'ka voulait dire qu'il ne savait pas bien chasser avant bien au contraire mais qu'il a encore encore progressé depuis. Ce serait embêtant que ce petit moment soit gâché par une incompréhension. De toute manière, elle savait qu'il était bon chasseur mais avec le temps et de la pratique, on s'améliore encore...heureusement d'ailleurs sinon ca fait peur.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Narri'Ekaie
    Omaticaya-Archer-Chasseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 557
    Date de naissance : 09/09/1992
    Age : 26
    Age du perso : 37
    En couple ? : On peut toujours espérer...
    But : Explorer, apprendre, vivre, essayer, croire, espérer, comprendre, sentir, réaliser...
    Date d'inscription : 19/01/2011

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    0/100  (0/100)

    MessageSujet: Re: Un nouveau langage?   Mar 25 Jan - 13:21

    Au pied de l’Arbre des Na’vi discutent, un peu comme à tous les jours depuis très longtemps. Tant qu’à moi, je suis toujours à une certaine hauteur parmi ces branches. J’écoute désormais attentivement le vieil homme bleu qui compte des histoires magnifiques et intéressantes. C’est ainsi qu’il commence une nouvelle histoire. Il se place confortablement sur son siège de bois dur alors que plusieurs l’imitent, dont moi qui se replace et casse une écharde qui dépassait d’un peu trop long. Il débute son récit quand le silence reprend.

    (Na’vi)La vie, c’est quelque chose de précieux. Il faut en profiter, mais il faut aussi l’admirer et la respecter. Ce que nous apprend la vie, c’est tout. Sans elle, nous ne sommes rien. Sans elle, nous sommes morts. Sans elle, habiter un peuple est impossible. Lorsqu’on la respecte, elle aussi peut nous respecter… Lorsque la mort approche, Eywa décide, de nous faire vivre, sentir, toucher, gouter, voir et entendre la vie encore, ou de nous faire part de ce qu’il y a après. Je suis vieux à présent, mais je suis toujours vivant. Je suis persuadé qu’Eywa m’aide, puisque je l’ai toujours respectée.

    Cette histoire est aussi vraie que toutes les autres que j’ai racontées. (Nous voyant tous, jeunes comme adultes, attentif et concentrer, l’homme nous fait alors le saut en tapant dans ses mains et criant haut et fort —Taya !—. On sursaute tous et puis un rire se fait entendre de plusieurs Na’vi assis.) Bien, vous êtes tous concentré ! Suis-je si intéressant ? (Il continu donc son récit) Je suis un Na’vi comme quelques rares autres qui cherchent à comprendre plus que la majorité. Dès que j’ai eu mon Ikran, à un âge raisonnable, je suis parti avec l’autorisation de mes parents. (Il pense un moment, revoyant probablement ses parents et constant par le fait même tout ce temps passé. Un enfant pressé de connaître la suite lui demande de continuer, le sortant d’une certaine torpeur.) Vous n’avez aucune idée de la complicité qu’il est possible d’avoir avec la nature, les animaux, la vie…

    Spoiler:
     

    Je volais sur un majestueux Ikran. C’était, à l’époque, un oiseau rouge, orange et jaune, taché de blanc et de noir, il était magnifique. Quand je volais avec, plus rien ne m’arrêtais. J’étais enseveli de bonheur, enseveli de vie. Je pouvais me concentrer et aller plus vite que le vent. Je pouvais m’évader, penser, voler paisiblement, au dessus des lacs et des rivières, des arbres et des géants (arbres-mère), au dessus de tout, même des nuages et le temps. J’aimais les tours taquins qu’il me faisait, des pirouettes et la vue qu’il me procurait et me montrait…Si je parle aujourd’hui de cet Ikran comme au passé, c’est qu’il est parti avant moi de ce monde. Je serai toujours là pour me souvenir de lui…

    « Kae ma’ameit vakijio pok kneap ji ni’raon dri liry… » (Je me surprends à avoir compris ce qu’il venait de répéter dans une autre langue que le Na’vi.) Cet Ikran m’a amené à des endroits dont pratiquement personne ne connaît l’existence. C’est pourquoi je l’aime tant, même encore aujourd’hui. Si des légendes et des vieux comme moi racontent les mêmes choses, c’est peut-être parce qu’elles existent. Les Anciens, je crois, n’ont pas toujours parlé Na’vi. Une langue l’aurait précédé. Ce que j’ai dit, il y a peu de temps, c’est que je serai toujours là pour me souvenir de lui, mais dans la langue qui n’est plus parlée, seul des écrits et quelques pages bien conservées existent toujours. Mais bon… (Le Na’vi semble se questionner, à quoi bon en parler à des enfants ? Et puis pendant son questionnement, le même enfant de tout à l’heure lui pose une question. « Qu’est-il arrivé à votre Ikran ? » Mais celui-ci n’y répondit pas, pas tout de suite en fait. Il continu alors en décrivant ce qui est arrivé à son Ikran…)

    Tant qu’à moi, j’étais toujours dans ma tête à me demander ce qu’il connaît… J’écoute le reste de la longue séance. Étrangement, tous les enfants restent captivés du début à la fin. Par contre, de mon coté j’ai perdu le fil à partir de la langue… Lorsqu’il a enfin fini et que les jeunes repartent se chamailler ensemble, je vais voir le monsieur.

    Spoiler:
     

    Il me dit alors : (Na’vi) « Part, je ne veux parler à personne. J’ai assez parlé aujourd’hui. » Sachant que s’il ne veut pas de moi et que j’insiste, ce ne sera pas long qu’il me le fera savoir. Je lui dis donc un deux mots, suffisant pour qu’il réagisse et se pose des questions. Comme moi aussi j’ai fais un voyage et que j’ai vu dans certaines grottes cachées des écritures d’une autre langue et que j’ai cherché à comprendre ce qu’il est écrit, je connais certains mots et donc je le salue ainsi afin de montrer qu’il n’est pas seul à comprendre.

    - Oqayk, mag’bione. (‘salut/bonjour’, mon frère)


    --------------------------------
    Les Na'vi se laissent bercer aux bruits de la vie que l'amour prend parti.
    Esirle Na'vi gu fade ni'vamnaye ar voklaw dri irl jial qeg tregrae gofirtae djiop.

    Venez voter!
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Un nouveau langage?   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Un nouveau langage?
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
    » le nouveau gouvernement
    » Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
    » nouveau supplement-non officiel?
    » Nouveau mordu DEUTZ

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: Village Omaticaya :: Cour principale-
    Sauter vers: