Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]   Ven 30 Avr - 23:03

    Kik'toha avait érré dans les bois,sur la plage et même au campemant pendant des heures tel un spectre ne la nuit, l'esprit ailleurs, obnubillé par Ean’muä. Le temps était au beau fixe et il décida de se rendre à l'abre des voix où il trouverait peut-être réconfort et réponse aux plaintes de son coeur encore trop innexpérimenté. Il resentait une profonde attirance pour une na'vi, et cela, si se néttait pas réciproque, cependant causé de grands troubles leurs coeurs. Pourquoi Ean’muä avait-elle ouverte cette brêche dans son coeur, pourquoi l'avait-elle délaissé de la sorte, alors qu'elle savait pertinament que cela causerait plus de peine encore? Il ne connaissait point les réponses à toutes ses questions. Cette foie là, il n'avait ni son carquois, ni son arc, alors que d'ordinaire, il ne les quittaient jamais. Ce qui est bien normal pour un archer d'avoir son matériel pourtant, ce qui apporte à la foie a manger et qui nous défent du danger, mais ce n'était que son point de vue personel.
    Il se rapprocha de l'arbre et le contempla, dans toute sa hauteur, qui n'avait n'égale que sa splendeur pensait kik'toha. Sa cime qui semblait toucher le ciel azuré nuancé de nuages se dissimulait par les rayons du Soleil.Il fit le lien avec une de ces "lianes" de l'arbre. Il chercha les réponse, fit le vide dans sa tête et dans son coeur.

    Après, pendant un certain temps à méditer, essayant de ce mettre à la place de quelqu'un d'autres, de Ean’muä, il coupa le lien et commença faire demi-tour lorsqu'il vit Ean’muä s'approcher de l'abre des voix. Etait-ce la peur qui le tétanisait, peur des retrouvailes. Peut-être ne l'avait t-il même pas vu!! Kik'toha ne pouvait plus bouger. Plus aucune parcelle de son corps hormis son coeur ne répondait. Aussi, il ne put que rester figé, sur ses 2 jambes l'air a la foie de la comtempler et la redoutter. Le regard perçant d'Ean'muä, plein de mystère et d'obscurité semblait refletter une tristesse aussi grande que la sienne. Mais pourquoi de la tristesse? Pourqoui le monde ne suivait-il pas son cours. Pour refusait-elle que kik'toha lui ouvre son coeur?


    Dernière édition par kik'toha le Mar 25 Mai - 15:53, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Ean’muä
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 157
    Date de naissance : 14/06/1992
    Age : 25
    Age du perso : 20 ans
    En couple ? : Non
    But : Guider les siens
    Date d'inscription : 04/04/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    40/100  (40/100)

    MessageSujet: Re: Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]   Lun 3 Mai - 11:41

    .


      J’avais fuit. C’était indéniable je n’étais qu’une incapable. Pour la première fois de ma vie j’étais plus qu’heureuse de rentrer chez moi, de me cacher des autres, j’implorait la nuit de tomber plus tôt, le soleil de partir ou de faire comme moi : de se faire tout petit. J’avais entendu dire que Kik’toha me cherchait, mais qu’importait je n’étais pas décidé à sortir ni à le voir, j’avais pris cette résolution de l’éviter. Pour lui ? Pour moi ? Je n’en sais rien mais je jugeais cet acte plus qu’égoïste. Je m’en voulais. Mes parents avaient menti pour moi, prétextant que je n’étais pas là, partie depuis peu ou alors complètement absente depuis plusieurs heures. Je le leur avais demandé avec cet éclat dans les yeux, cette volonté qui m’animait lorsque je voulais quelque chose… J’avais été si convaincante qu’ils ne m’avaient même pas questionné. Mes questions je savais où les posées, j’étais persuadé qu’il aurait les réponses ou tout du moins eux ou encore elle, l’arbre des voix, nos ancêtres, Eiwa, j’espérais qu’au moins l’un d’eux me conseillerait. Seulement je ne savais pas si ce que j’allais entendre était ce que je voulais…

      Heureuse, je l’étais dans un sens, je l’étais tout le temps lorsqu’il faisait beau comme aujourd’hui. En revanche j’étais inquiète. Inquiète de croiser Kik’toha, inquiète de devoir écouter des décisions, des conseils qui ne me plairaient peut-être pas. Mes mains tremblaient presque, ou en tout cas j’avais l’impression qu’elles tremblaient et plus je me rapprochais de l’arbre des voix plus qu’angoissais. Ce n’était pas la première fois que j’y allais. Je ne lui demandais pas n’importe quoi mais lorsque des choix me semblaient trop difficiles ou que quelque chose de tragique m’arrivais, j’y allais. Cette situation me paraissait propice, Kik’toha, une amitié si forte était-elle possible ? Où s’arrête-t-elle réellement ? Je voulais savoir et je ne connaissais rien : j’avais besoin de l’arbre des voix enfin… Plutôt des voix de cet arbre.

      Je m’avançai entre ses lianes, me frayant un passage en les poussant délicatement comme si le simple fait de les toucher avait une importance capitale. Je m’approchai alors vers une de ces longues branches luminescentes, accrochai cette stress si caractéristique des Na’vi tout en me mettant à genoux afin d’être à mon aise, je ne savais pas combien de temps cela allait durer. Je fermai lentement les yeux, me concentrant pour mieux entendre, pour mieux voir… Mais je n’eus aucune réponse du moins pas celles que j’attendais avec tant d’impatience et d’angoisse. Je tentais de lui susurrer des choses bien que je pouvais tout aussi bien le faire dans mon esprit, cependant j’éprouvais réellement le besoin de lui dire, de bouger mes lèvres et de lui parler. Lui parler de mon problème, de moi, de nous, des autres, de lui murmurer des choses audibles que pour lui car je n’étais même pas sûr de m’entendre.

      Je rouvris les yeux. Pourquoi refusaient-ils de me répondre, pourquoi ne me rabâchaient-ils que le même charabia incompréhensible… Je les entendais parler mais ils le faisaient tous en même temps de telle sorte qu’il m’était impossible de comprendre. Je sortais d’un pli de mon vêtement cette chose que j’avais trouvé dans mon carquois en le vidant, le bijou qui avait provoqué ce bruit entre mes flèches. J’étais certaine de sa provenance, ce qui m’ennuyais davantage c’est que je ne savais pas comment il avait atterri là… je n’avais toujours pas coupé le lien à l’arbre, presque persuadé que cet objet était ma dernière chance pour obtenir des réponses. Il n‘était pas bon d’abuser d’Eiwa, il en résultait souvent des conséquences parfois désastreuses. Je le serrai soudainement dans ma main gauche, fermant à nouveau les yeux, fronçant presque les sourcils. J’attendis, j’attendis mais rien du tout, ni plus ni moins que ces vois entremêlées qui semaient plus de troubles que de visions claires et précises. Il n’était jamais bon pour l’amitié de se transformer…


    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]   Ven 7 Mai - 21:29

    Ean’muä n'avait pas l'air d'avoir trouvé des réponses à ses questions, du moins c'est ce que kik'toha voyait, dérrière un buisson touffu. Elle ne l'avait pas encore remarqué et kik'toha la vit sortir de son carquois un objet refléttant la lumière de l'astre solaire.

    **Au moin, elle à l'a remarqué, mon pendentif!!**pensa t-il en déccochant un sourir.

    Mais son sourire laissa place à un visage tendu. La na'vi était toujours avec Eiwa, elle n'avait pas coupé le lien en détachant sa natte. Kik'toha remarqua un abre, devant lui avec un tronc assez large pour s'y dissimuler facilement. Sans un froissement de branche il décida de se rapprocher. Elle ne bougeait pas d'un poil. Kik'toha se demandait si Eiwa lui disait la même chose qu'elle avait dit à lui: c'est à dire pas grand chose de réconfortant ni d'appaisant. Il se mit à la contempler, de la tête aux pieds. Tous en elle exprimait la grace et la beautée incarnée, ses courbes gracieuses, les traits de son visages si fin, sa soif de connaissance, surtout envers ceux qui viennent du ciel. Il ne savait pas vraiment ce qu'elle pensait au fond de son coeur ni dans sa tête.

    Cela faisait maintenant plusieurs dizaines de minutes que kik'toha était caché derrière le tronc de ce robuste arbre et il commençait à avoir de serrieuse crampes dans les jambes à rester immobile, tel les arbres dans la forêt ou les rochers surplombant la plage. Il commença à reculer tous doucement, toujours en fixant intensémant la na'vi des yeux. Kik'toha ne vit pas la branche derrière lui qui était sur le sol couvert de feuille et, et la percutant, il s'écroula sur le dos, en faisant craquer les brindilles sèches sous son poid. Le craquement rauque se répercuta en échos à cause de la végètation luxuriante de la forêt qui entourrait l'arbre des voix. Ean'muä se retourna d'un geste vif, avec la vivacité d'un fauve sur ses gardes. Kik'toha, essaya de se relever péniblement mais sa cheville droite avait quand même bien percuté la branche et elle le faisait un mal de chien. Même un Palulukan enragé n'aurait pas autant de bruit vu le vacarne!!! Découragé par sa tentative "d'évasion", il se laissa retomber sur le sol, oubliant la douleur, cherchant juste comment allaient tourner les évenements.
    Revenir en haut Aller en bas
    Ean’muä
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 157
    Date de naissance : 14/06/1992
    Age : 25
    Age du perso : 20 ans
    En couple ? : Non
    But : Guider les siens
    Date d'inscription : 04/04/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    40/100  (40/100)

    MessageSujet: Re: Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]   Lun 10 Mai - 16:18

    .


      Je n’obtins pas plus de réponses… J’avais eu tort de croire qu’on me soufflerait les choses de la vie comme ça, si banalement sûrement que l’on devait d’abord apprendre par soi-même… Je venais de recevoir une sacrée leçon de vie. J’allais ouvrir les yeux lorsque j’entendis un bruit pour le moins surprenant. Je me retournai presque instantanément croyant que je ne sais quoi venait de tomber du haut de l’arbre. Mais rien de tout ça, je fus presque dessus que ce ne soit pas un oiseau… C’était lui, Kik’toha. A l’habitude j’aurais été ravie de le voir mais pour le moment les choses étaient beaucoup trop compliqué et le fait qu’il insiste de la sorte quelque part me forçait à me pousser dans mes derniers retranchements c'est-à-dire ceux de l’indifférence.
      Ce n’était peut-être pas la solution la plus judicieuse mais je m’empressai de couper le lien et d’aller le voir. Je n’avais pas eu les réponses escomptées cependant il était pour moi hors de question de gâcher tant d’années d’amitié. Je cachais brièvement le collier là où je l’avais rangé précédemment et alla à sa rencontre. Le pauvre était par terre dans une mimique gênée. La douleur ou la peur d’avoir été pris sur le fait ? Qu’importait vraiment, je lui proposai ma main et l’aidai à se relever. D’un ton presque sarcastique je lui posai une question dont je possédai cette fois la réponse :


        - « Qu’est-ce que tu faisais ? »


      Il avait intérêt à faire attention à ce qu’il allait dire. Je m’étais sentie soudain si épiée… Qui sait depuis combien de temps il était dans les parages à m’observer. Je haïssais le mensonge et j’étais prête à mettre ma main au feu qu’il ne s’était pas retrouvé là par hasard. Moi qui essayais de l’esquiver, c’était mal parti… Si je voulais que tout redevienne comme avant je n’avais pas le choix, je devais faire en sorte de ne plus éprouver ce trouble. Kik’toha était pour moi un ami, par moment un confident, j’avais peine à croire que ce nouveau sentiment puisse m’animer, d’ailleurs je n’étais même pas sûr d’être amoureuse… Je ne sais pas j’avais imaginé ça bien plus fort. Si je l’aimais vraiment je pense que je n’aurais pas fuit et plutôt profité de l’occasion qui s’offrait à nous au lac… Mais non rien, je doutais. Peut-être que cette sensation que j’ai eu sur la rive, dans le buisson, n’était que le plaisir de retrouver des moments de complicité avec un être cher. J’étais perdue. Je sortis soudain le collier qu’il m’avait donné, môn âme de collectionneuse s’en mordait les doigts mais si je voulais que tout cela se termine je me devais de lui rendre, quitte à ce que notre amitié soit brisée :


        - « Tiens, reprend-le. »


      J’avais été franche cette fois, peut-être un peu trop. En essayant de le blesser je me faisais mal, oui j’étais illogique m’enfin, pour une fois que je tentais de régler les choses sans une personne tiers… Je lui tendis son pendentif, son trésor, cette chose que j’avais toujours connu autour de son cou et que je refusai autour du miens…


    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]   Mar 11 Mai - 17:02

    Ean’muä, intriguée par le vacarne de sa chute mortellement discrète, se raprocha de lui. Kik'toha serrait les dents. Sa chevilles le faisait souffrir le martyre mais pas autant que son coeur. De plus, ce n'était vraiment pas le moment de se plaindre dans un moment de cette importence. Tous d'abord, elle avait l'air de se poser une miriade de questions que Kik'toha ne put tous imaginer puis Ean'muä sortit alors le pendentif qu'elle avait remit discrètement dans son carquois et lui remit séchements dans ses mains, le même pendentif qu'il lui avait glissé dans son carquois au bord du lac en aval de la montagne.

    "Tiens, reprend-le." dit-elle à son égars.

    Kik'toha ne savait plus quoi penser. Elle le rejettait et cet acte servait surement à mettre les ponts sur les "i". Il voulait tant lui demander pourquoi un tel geste mais aucun son ne sortirent de sa bouche. Il ne la reconnaissait plus. Elle qui était si douce d'ordinaire, d'apparence plutot frêle bien qu'elle possedait une poigne d'acier et une grande intelligence. Elle ne lui avait dit que trois mot pourtant, mais qui pesaient comme des pierres dans son coeur. Mais cela suffisait maintenant. Kik'toha n'en pouvait plus de cacher ses sentiments et ses émotions aux yeux des autres, et sutouts aux yeux de la personne consernée. Elle avait été franche avec lui, quitte à le blesser, alors il décida qu'il ferait de même. Il savait que cette situation la faisait souffrire mais pour le bien de Ean’muä comme pour le sien, il préfèrait tous lui dire en face, alors qu'ils étaient seul, car au moin, là, ils ne serraient pas dérangés par quoi que se soit.

    Delicatement, il prit ses mains et y déposa en leurs centres le pendentif qui reflettait la lumière. Puis, il ferma les mains de Ean’muä et les rapprocha de sa poitrine. Kik'toha la regarda droit dans les yeux.


    "Il faut arréter de se voiler la face non? Qu'en pense tu? Qu'ai-je fais pour étre repousser de la sorte?Hein?"

    Kik'toha espérait ne pas avoir été trop brusque, il ne voulait pas la braquer ou se mettre a dos une des seuls amitiée solide qu'il avait dans ce monde. La chose était dite et plus rien de pouvait l'effacer.
    Revenir en haut Aller en bas
    Ean’muä
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 157
    Date de naissance : 14/06/1992
    Age : 25
    Age du perso : 20 ans
    En couple ? : Non
    But : Guider les siens
    Date d'inscription : 04/04/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    40/100  (40/100)

    MessageSujet: Re: Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]   Sam 15 Mai - 6:02

    .


      Elle me le rendit. Quelque part je m’y attendais, je savais que les choses n’allaient pas être simples. Je le regardai, perdue, attristée… L’amour générait-il tant de sentiments négatifs ? Je n’en étais pas certaine. Il n’avait pas répondu à ma question, sûrement que cela le dérangeait. Je décidai de ne pas insister après tout chacun avait ses raisons même si je n’étais pas sûre de celles de Kik’toha pour s’acharner à ce point. J’avais mal, mal au cœur, mal à la tête, mal partout. Non, ce n’était pas possible, ce Na’vi et moi ne pouvions pas ressentir les mêmes choses. Kik’toha était un ami, un confident à ses heures perdues, une personne de confiance sur qui je pourrai toujours compter et me reposer mais j’en était maintenant certaine, ce n’était pas lui. Je l’appréciais énormément et j’admets avec stupeur que j’avais été plus qu’heureuse de le revoir… Je n’avais jamais connu l’amour et ne le connaîtrait pas avant un moment, ne sachant pas le repérer je me trouvais bien maligne.
      J’avais laissé un blanc après sa question. Qu’avait-il fait si ce n’était être trop proche de moi, trop complice, trop enfantin, trop joueur, trop… En vérité je crois que je l’appréciais beaucoup trop, trop pour un ami mais pas assez pour un amant. Cela me brisait le cœur de penser ce genre de chose et je craignais que cela brise davantage celui de Kik’toha. Nous étions bloqués, ou tout du moins je l’étais :


        - « Ils ne m’ont pas répondu… C’est que tout ça ne doit pas leur plaire… »


      Je parlais de nos ancêtres, ceux que j’avais essayé de contacter il n’y avait pas deux minutes. Ces voix entremêlées qui ne m’avait rien appris et qui au contraire m’avaient embrouillé. Lentement je repoussais mes mains, allant contre le geste de mon ami, contre sa volonté, contre le présent qu’il tentait désespérément de m’offrir. C’était le sien, je ne pouvais me résigner à le lui prendre, d’autant plus si je lui fais du mal… Je ne le méritais pas et même si je l’avais mérité ma culpabilité face à cette situation me forçait à décliner son don :


        - « C’est à toi, Kik’toha, je ne peux pas le prendre. »


      J’espérais qu’il n’insisterait pas plus, chose qui était peu certaine. J’étais la première lorsque je voulais quelque chose à insister jusqu’à parvenir à mes fins, seulement ce n’était jamais après quelqu’un. Oui, j’espérais vraiment que Kik’toha comprendrait à défaut que moi je n’étais sûre de rien. J’avais envie de partir, de me cacher, au moins autant que lors de notre dernière rencontre. Pourquoi donc une telle peur de l’affronter ? Pourquoi ne pouvais-je pas lui dire ce que je ressentais…
      Dans un élan de courage, ou plutôt de lucidité, je décidai de commencer à parler d’un sujet dans lequel je perdais complètement pied avec le secret espoir que Kik’toha s’y perde à son tour afin qu’il puisse comprendre dans quel bourbier j’étais en train de m’enfoncer :


        - « Nous deux c’est impossible, je n’ai aucune raison de te détester et, au contraire, j’en ai plus que tous pour t’aimer. Mais ce n’est pas le cas… Je ne sais pas ce qui m’a pris la dernière fois, j’avais envie de te serrer contre moi, de me reposer mais je crois qu’au final tout ce qu’il y avait c’était une profonde amitié… Je suis désolée Kik’toha… »


      Lâchant sa main voire en lui faisant lâcher la mienne, je me retournai afin de fuir. Pourquoi fuyais-je alors que je venais de tout lui dire ? En vérité je crois que je ne voulais pas entendre sa réponse, peut-être que la peur de le voir s’effondrer avait pris le déçu…


    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]   Sam 15 Mai - 12:42

    Ean’muä lui tourna le dos, surement afin de s'enfuir, comme si il représsentait un danger pour elle ou quelque chose de se type là. Il voulu encore s'expliquer, mélangeant dans sa tête des phrases innutiles qu'il aurait put lui dire mais kik'toha se ravisa de faire cela car il pensait que cela ferait plus de mal que de bien à elle comme à lui, dut moin se n'était que son avit personnel à se sujet. Le na'vi n'essaya même pas de la retenir. Une peine perdue pensa-t-il alors. Le coeur lourd, il décida de rebrousser chemin. Il se retourna et comença a se diriger vers la forêt. Soudainement, la douleur de sa cheville se réveilla et, malgré toute la bonne volonté de la faire taire et de supporter, celle-ci se déroba et kik'toha partit à la renverse. Il se rattrapa quand même à une tronc d'un arbre ce qui évitta qu'il s'écroule sur le sol de la forêt.

    **Il faut que sa me lance à ce moment là!!!**pensa t-il. En regardant si la na'vi qui lui avit tourné le dos avait remarqué sa "perte" d'équilibre, il se dirigea vers un buisson aux feuilles d'un rouge flamme.

    Il s'assit par terre et prit une poignet de ses feilles. Il les broiya dans la paume de sa main et les applica sur sa cheville endolorie. Puis, avec son couteau, il entailla une grosse tige du buisson et une sève bleue claire, collante, s'en échapa. Il s'en servit pour fixer les feuilles anéstésiantes à sa peau pour ainsi faire office de pansement. Il voulu par la suite se relever, en y mettant toute les forces du monde mais rien à faire, kik'toha restait cloué aux sol.

    Un tel moment de faiblesse à se moiment là faisait de lui le na'vi le plus honteux de tous. Il essayait de conquérir le coeur de Ean’muä et lui, tel un invalide,resté à même le sol de la forêt. Il du se résoudre à attendre que la douleur passe pour repartir sur la côte. Il se cacha dérrière un arbre, ne sachant si Ean’muä l'avait vue dans son état, et, en observant le pendentif du bout des doigts, en le mettant à la lumières, comtempla les reflets et les faisceaux de lumières, entre deux douleurs qui le faisait serer les dents. Puis, remarquant qu'il avait les mains pleines de sève sèche qui faisait des croutes sur sa peau, il les décolla avec son couteau en faisant attention ne ne pas s'entailler la peau.


    [b]**Ce serait con!!**[/b] se dit-il en souriant légèrement.
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Plainte de coeur [Ean’muä, kik'toha][terminé]
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: Arbre des voix-
    Sauter vers: