Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     "J'amène un marcheur de rêve!"

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Invité
    Invité



    MessageSujet: "J'amène un marcheur de rêve!"   Mer 20 Jan - 12:23

    Sardlek se promenait dans la plaine environnant son village, lorsqu'il remarqua un être bizarre: Un Na'vi mais...habillé en humain!
    Par pur réflexe sa main fila vers son arc, puis il réfléchit...

    Le dernière fois qu'on a accueilli un marcheur de rêve, il a réussi à unifier les tribus et à éloigner(provisoirement) les humains...Et si je le ramenais?

    Il s'approcha donc de cet être et prit la parole dans un anglais plus qu'aproximatif:
    (hors RP: je dis anglais parce que c'est la langue internationale hein, juste pour le style)

    Bonjour, marcheur de rêve. Tu ne devrais pas être ici. Je dois t'amener devant le Chef, qui décidera ce qu'il adviendra de toi.



    Sardlek espéra que le marcheur de rêve n'essaierait pas de fuir et ne serait pas violent, car il n'avait aucune envie de combattre aujourd'hui.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Mer 20 Jan - 13:09

    Cela faisait environ 1 heure qu'on volait. On avait survolé Pandora en direction des grandes plaines, là ou vivaient les cavaliers, éleveurs d'équidius. Ma mission était simple. Apprendre à être na'vi, apprendre à monter un équidius puis en ramener à la base. Là était le dilemme. En effet, je voulais aider les na'vis du mieux possible, les défendre contre mon propre peuple, mais je devais aussi garder la confiance des miens pour remplir au mieux mon objectif. Si la RDA n'avait pas confiance en moi, comment pourrais-je avoir des informations cruciales? Donc je devais obligatoirement ramener des équidius pour garder la confiance de la RDA, mais d'un autre côté si je le faisais je risquais de perdre la confiance des na'vis que j'étais censé aider.

    C'était en pleine méditation que le pilote m'annonça qu'il amorçait l'atterrissage. Je me préparais donc. Je n'avais pris aucune arme pour le moment, pour ne pas effrayer les na'vis. J'aurais l'occasion de prendre une mitrailleuse la prochaine fois, j'avais pris soin de dire au pilote de m'en ramener une dans une semaine environ. Il le fallait ça pourrait servir un de ces jours. Je débarquais au sol, avec quelques vivres, pas grand chose, juste au cas où. J'avais aussi une carte de la région, une boussole ainsi qu'un outil indispensable: mon ipod Razz.

    "Bonne chance mon capitaine" me dit le pilote avant de décoller.

    "Merci lieutenant. Rentrez bien!" lui répondis-je.

    Bien entendu, mon grade n'avait aucune valeur ici mais c'était une marque de respect.

    L'hélicoptère décolla et je me retrouvais seul dans les plaines de Pandora. Je restais sur mes gardes, juste au cas où. Je demeurais le plus silencieux possible, me dirigeant vers le village des cavaliers. Je ne mis pas longtemps à croiser un na'vi en fin de compte. Je m'arrêtais et essayais de paraitre le plus rassurant possible. C'est lui qui s'avança le premier vers moi et pris la parole, en anglais:

    Bonjour, marcheur de rêve. Tu ne devrais pas être ici. Je dois t'amener devant le Chef, qui décidera ce qu'il adviendra de toi.

    Bon c'était maintenant que ça commençait. Ma première épreuve. Je répondais à mon tour, mais en langue na'vi et avec un sourire qui se voulait amical:

    "Je te vois. Je suis prêt à te suivre."


    Je préférais ne pas en dire plus pour le moment, réservant ce que j'avais à dire devant leur chef. Toutefois je me présentais.

    "Je m'appelle Ezio."
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Mer 20 Jan - 14:04

    Sardlek regarda l'étranger, tiquant en entendant son prénom... Il avait fait un rêve une nuit, ou il était humain, et ou son nom était Ezio, assassin séducteur...
    Il chassa cette pensée de sa tête et répondit:

    Oel Gnati Kame(hrp: je te vois) Suis moi, le village n'est pas loin. Si tu as des armes, remets les moi immédiatement.

    Sans vraiment attendre de réponse, il continua vers le village, s'assurant que le marcheur de rêve le suivait
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Mer 20 Jan - 16:21

    Des armes... à part mes poings je ne savais pas vraiment quoi lui donner. Je n'avais pas pris d'armes. Peut être imprudent, j'aurais put me faire attaquer par des loup-vipères ou pire... Mais c'était pour la diplomatie. Parfois il faut savoir se servir de sa tête plutôt que de ses muscles et beaucoup de gens on tendance à l'oublier. C'est là une des faiblesses des militaires, ils ne réfléchissent pas. Leur arme c'est leur cerveau. Sans elle ils ne peuvent rien faire. Ce sont presque des machines qui obéissent aveuglément aux ordres sans se poser de question, même si cet ordre est immoral.

    "Je n'ai aucune arme sur moi. Tu peux me fouiller je ne suis pas venu armé volontairement. Vous auriez put le considérer comme un signe d'agression."


    Je suivais toujours le na'vi vers son village. Je me demandais si j'allais revoir un de ceux que j'avais rencontré il y a peu. Peut être que l'un d'eux est un cavalier? En tout cas ça m'aiderais.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Mer 20 Jan - 16:42

    Sardlek partait vers le village lorsque l'inconnu lui dit:

    "Je n'ai aucune arme sur moi. Tu peux me fouiller je ne suis pas venu armé volontairement. Vous auriez put le considérer comme un signe d'agression."

    Il s'en sentit rassuré, et continua la route. ils arrivèrent bientôt à l'entrée du village. Sardlek voulait passer inaperçu, et ce fut raté: Tout le monde avait senti l'odeur de 'lAvatar et le regardait apsser, dans sa tenue humaine ridicule...les petits enfants tentaient même de le toucher puis retiraient tout de suite leur main, comme s'ils avaient été brûlés...
    Heureusement ce bain de foule prit fin lorsqu'ils entrèrent dans le sanctuaire. Sardlek se dirigea droit vers la Tsahyk , s'inclina et dit :

    "Oel Ngengati Kameie, Tsahyk. J'ai trouvé un marcheur de rêve non loin d'ici. j'ai cru bon de te l'amener afin que tu l'examines, et que tu juges s'il doit rester ou être exécuté."

    Il s'était exprimé en anglais, de sorte que Ezio puisse suivre la conversation.

    la tsahyk répondit calmement:
    "Bien. je t'en remercie. Quel est ton nom, étranger?"

    Et elle se lança dans un examen de son anatomie tout en attendant une réponse...
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Mer 20 Jan - 17:26

    A ma grande surprise, il ne fouilla pas. Tant mieux, ça ferait perdre moins de temps comme ça. Je le suivais donc vers le village. Nous ne mirent pas longtemps à y arriver. A peine entré, j'eu l'impression d'être une bête de foire. Les na'vis me regardaient comme on regarde un animal au zoo. Leurs enfants étaient très intrigués. A croire qu'ils n'avaient jamais vu d'avatar. Pourtant il y avait ce Jake Sully qu'ils avaient dût sûrement voir, il avait unifié pas mal de tribus na'vis et les cavaliers des plaines en faisaient partit.

    Je suivais à présent mon guide dans une sorte de sanctuaire ou j'eu enfin un peu de paix. Mon guide parla alors à une femme, une sorte de chaman. Sans doute la tsahyk si je me fie à ce que j'ai lus dans le bouquin du docteur Augustine. Il lui expliqua qu'il m'avait trouvé. Elle devait m'examiner pour savoir si je pouvais rester ou... ÊTRE EXECUTE!!!! Bon sang valait mieux pas qu'ils fassent ça, ça risquerait d'être dangereux pour eux. Je ne pourrais plus les aider.

    La tsahyk me demanda alors mon nom. Je me présentais donc à elle.


    "Capitaine Ezio Auditore, Comte de Monteriggioni et Chevalier de la Légion d'Honneur."


    Bon peut être que j'en avais un peu trop fait. Après tout, si il faut elle n'avait rien compris.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Mer 20 Jan - 18:25

    La tsahyk sortit une sorte d'épine de son collier, érafla la joue de Ezio puis goûta son sang. Elle resta sans bouger un moment, puis regarda Sardlek:

    "Bien, Son coeur n'est pas souillé par l'horreur humaine, du moins pas de façon irréversible. Sardlek, Tu devras l'éduquer, lui faire oublier ses principes d'humains, lui apprendre à vivre comme nous, à parler comme nous, à se déplacer comme nous. S'il est bien formé, nous pourrions même en faire l'un des nôtres et transférer son esprit dans son avatar."

    Sardlek fut presque fou de joie! Il répondit, tout sourire:

    "Biensûr Tsahik, je l'éduquerai comme un frêre, comme un père! Allez viens Ezio, Je vais te montrer l'endroit ou l'on dort!"

    Sardlek se sentait fier: il avait reçu la tâche d'éduquer un marcheur de rêve!! Il grimpa en haut de l'unique arbre surplombant le village, puis une fois en haut attendit,affichant un petit sourire amusé; On allait bien voir s'il réussirait à le rejoindre rapidement...
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Dim 24 Jan - 11:54

    La tsahyk me piqua avec une épine. Je laissais échapper un petit "ah" de surprise. Elle gouta ensuite mon sang avant de déclarer:

    "Bien, Son cœur n'est pas souillé par l'horreur
    humaine, du moins pas de façon irréversible. Sardlek, Tu devras
    l'éduquer, lui faire oublier ses principes d'humains, lui apprendre à
    vivre comme nous, à parler comme nous, à se déplacer comme nous. S'il
    est bien formé, nous pourrions même en faire l'un des nôtres et
    transférer son esprit dans son avatar."


    Génial, tout se passait bien. Maintenant que les cavaliers m'avaient accepté je pourrais les protéger plus facilement. Il ne me restait plus qu'à apprendre maintenant. Le dénommé Sardlek, qui m'avait accompagné ici semblait fou de joie. Apparement celà l'enchantait de me former. Ça me fit plaisir bien entendu et cela m'encourageais à faire de mon mieux pour ne pas le décevoir.

    "Bien sûr Tsahik, je l'éduquerai comme un frère, comme un père! Allez viens Ezio, Je vais te montrer l'endroit ou l'on dort!"

    Il grimpa alors dans l'immense arbre du village et une fois en haut, il m'attendit. Il était arrivé là-haut très vite et je doutais de pouvoir y arriver aussi facilement. Je commençais donc mon assention, plus lentement que mon professeur mais c'était pas trop mal pour une première fois. Mais j'avais besoin d'entrainement. J'arrivais enfin en haut.

    "Je crois qu'il y a encore du travail à faire hein? dis-je en plaisantant. Alors tu t'appelles Sardlek c'est ça? Je suis ravis de te connaître."
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Dim 24 Jan - 17:28

    Sardlek se sentait soulagé: au moins le marcheur de rêve était plutôt sympathique.
    Il était impatient de commencer réellement son apprentissage. Il lui montra les hamacs suspendus à 'arbre et dit:

    "Ezio, C'est ici que l'on dort. Repose toi bien, demain on attaque le vrai entrainement, sur le terrain! Et il y a du travail, car à voir ta façon de grimper aux arbres, il ne doit plus rester beaucoup de verdure sur votre planète!"

    Il laissa Ezio là et redescendit souplement de l'arbre, allant directement voir son chef pour obtenir une mission dont Ezio et lui pourraient s'acquitter.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   Mer 27 Jan - 18:57

    Il y avait plusieurs hamacs ici. J'avais toujours trouvé ça marrant de dormir dedans. Mais ceux là étaient bien mieux fait que les hamacs humains. Ici pas de risque de chutes pendant le sommeil.


    "Ezio, C'est ici que l'on dort. Repose toi bien,
    demain on attaque le vrai entrainement, sur le terrain! Et il y a du
    travail, car à voir ta façon de grimper aux arbres, il ne doit plus
    rester beaucoup de verdure sur votre planète!"


    J'étais si mauvais grimpeur que ça? Bah après tout, c'était normal. C'est pas comme si sur Terre on faisait que ça.


    "De la verdure... sur Terre... il en reste de moins en moins hélas. Des organisations essaient de lutter contre la déforestation mais elles ont du mal. C'est malheureux mais parfois je me demande si utiliser la force contre ces firmes ne serait pas la dernière solution qui nous rest
    e pour sauver notre planète pourtant si magnifique. Enfin bonne nuit."

    Je me couchais dans mon hamac et fermais les yeux, pour les rouvrir dans le laboratoire. Mon vrais corps partit alors se coucher dans sa chambre.
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: "J'amène un marcheur de rêve!"   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    "J'amène un marcheur de rêve!"
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Deathe-walker "le marcheur de la mort".
    » " Ne voyais-tu pas, dans mes emportements ... " {Gabriel ° Milena}
    » " L'HYDROELECTRICITE EN ALSACE : une Energie durable "
    » Beethova Obas"J'exprime une révolte feutrée"
    » "La Croisade de l'Ombre en Mouvement" (Prélude) (2)

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: Les Grandes plaines :: Grandes plaines-
    Sauter vers: