Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Mar 19 Jan - 18:47

    Plénitude. Calme et sérénité. Silence mystique aux reflets des étoiles, qui tels de magnifiques diamants, resplendissent dans un ciel où tout peut arriver. Le meilleur comme le pire. Une nuit sombre et troublante, où seuls d'inquiétants murmures alentours se font entendre, menaçant quiconque s'aventure sans précaution dans les ténèbres de la forêt. Une forêt aux allures de légendes, mais qui recèlent bien des dangers. D'origine végétale ou animale. Ou pire encore. Ces êtres, qu'on appelle les Na'vis, seraient plus démoniaques encore que toutes ces choses environnantes, et n'attendraient qu'une seule chose : vous sauter dessus afin de se délecter de votre sang.

    Un jeune homme frémit à cette pensée. Installé sur une grosse pierre à la forme peu engageante, l'homme regarda prudemment aux alentours et soupira de soulagement. Depuis que son compagnon de chambre lui avait parlé d'une discussion, qu'il avait lui-même surpris entre deux officiers, Milo avait du mal à fermer l'oeil. Bien qu'il peinait à s'imaginer les Na'vis avoir un tel comportement, il ne pouvait toutefois s'endormir sereinement, et ses sombres pensées le tourmentaient sans cesse, si bien qu'il ne parvenait plus à trouver le sommeil. Répugné par l'idée de se retourner sans arrêt dans son lit, le jeune homme avait décidé de prendre l'air et de profiter du paysage qui s'offrait à lui.

    Certes, de néfastes créatures pourraient fort bien s'attaquer à lui, mais la curiosité demeurait son principal défaut. Après tout, il n'irait pas bien loin et tâcherait de rester à proximité de son logis (bien que ce mot ne semblait pas vraiment convenir à un tel endroit, qu'il jugeait malodorant et véritablement dénigrant.). Ainsi, Milo avait fait rapidement le tour de la base, sans oublier préalablement de prendre son masque. Il n'avait pas envie de mourir à cause de cet air toxique qui envahissait chaque parcelle de cette étrange planète. Etant donné que la plupart des gens dormaient et que d'autres s'avéraient peu amènes à une conversation civilisée, le jeune homme se retrouva vite seul. Jugeant qu'il ne pourrait pas dormir avant de longues heures, il avait donc décidé de s'installer aux abords de la base, et de continuer à y écrire son roman.

    Assis sur une pierre peu confortable, il regarda l'immense étendue de végétation qui se présentait devant lui. Éclairé par une petite source de lumière, Milo pouvait donc aisément écrire les idées qui lui venaient à l'esprit. Ne disait'on pas que la nuit portait conseil ? Nulle part n'était préciser qu'il suffisait de dormir pour que cette phrase banale s'applique. Milo trouvait que c'était justement la nuit qui lui donnait tant d'imagination. Nuit mystique et mystérieuse. Il releva la tête un instant et repensa à son affectation au plein milieu de cette sombre forêt. A peine était'il arrivé sur Pandora qu'on l'avait envoyé ici. Il fallait dire que Milo était resté bien maladroit, et à défaut de le renvoyer sur Terre, ils l'avaient envoyé ici, dans l'espoir sans doute de s'en débarrasser définitivement. Mais, le jeune homme ne s'en plaignait pas. Il aimait cent fois mieux être ici, en si peu nombreuse compagnie, que là bas, où d'étranges expériences avaient souvent lieu. Que se passait'il réellement ?

    Milo restait fort peu au courant de toute cette histoire. Certes, l'endroit était sublime, mais il doutait que tous ces militaires soient venus dans le seul but de contempler la flore. Ils devaient avoir d'autres idées en tête, bonnes ou mauvaises. Quoiqu'il en soit, Milo ne devait pas poser de questions, comme on le lui avait bien précisé en arrivant. Ainsi, il se contentait de faire son boulot correctement, et de temps à autres, de continuer à écrire. Curieusement, depuis qu'il avait atterri sur cette planète, l'imagination lui était venue instantanément et il n'avait jamais écris autant en quelques jours. Rien d'étonnant en voyant toutes ces bizarreries. Avant qu'il ne soit affecté, il aurait juré voir des choses on ne peut plus étranges. Une sorte de programme qui permettrait de changer de corps ! Complètement fou, mais pourtant si probable. Pourquoi l'aurait-on éloigné le plus vite possible sinon?

    Perdu dans ses pensées, Milo n'entendit pas un léger bruit suspect, venant d'une direction incertaine. Une créature ? Un humain venu se demander ce qu'il faisait là à cette heure tardive ? Il ne tarderait pas à savoir la réponse...
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Ven 22 Jan - 20:35

    Le calme de la nuit ? Ou plutôt les dangers qui s’y terre sans relâche à l’affût d’un faux mouvement pour te sauté dessus et t’arraché la tête avant que tu n’es le temps de réagir et se délecter de ta carcasse qui finira par pourrir sur cette lune dans ces bois. Oui Alexander était quelqu’un de très prudent car prudence est maîtresse de raison. Alexander n’aimait pas cette forêt, en réalité depuis la mort de son père il n’aimait plus rien et plus rien ne lui faisait plaisir à par peut être la spéculation de son objectif quasiment accomplis mais une question lui trottait dans la tête depuis pas mal de temps, que ferait-il quand celui ci serait accomplis ? Peut être essayera t-il de refaire sa vie sans haine ? Non impossible pour lui, il a fait trop de chose horrible et impardonnable pour se permettre de vivre normalement. Il aller voir le moment venu car cela ne sert à rien de se demander cela quand son objectif n’est pas terminer .

    Le soir était déjà bien avancé dans le ciel, ou peut être que c’était la nuit, Alexander n’avait pu la notion du temps depuis qu’il était arriver dans cette environnement hostile et néfaste. L’air n’était pas respirable car il était constituer d’un gaz qui plonge la personne dans la coma et l’enfoui dans un sommeil éternel sans possibilité de retour. C’est pour cela que pour sortir ce soir, il était munit d’un masque quasi-obligatoire.

    La marche nocturne n’était pas conseillé mais bon les règles et les principes de la base lui passait un peu au dessus de la tête, si il devait mourir et bien il mourrait et voilà comment s’achèvera sa vie et on ne se souviendra pas de lui et personne ne sera là pour parler de son histoire, cela aurait été comme si il n’avait jamais exister. Il marchait longuement, les Na’vi ne l’inquiétait pas plus que ça car il pouvait toujours les manipulés s’il en avait l’occasion .

    Il arriva dans la forêt de Pandora, un lieu hostile si on ne savait pas où on mettait les pieds mais Alexander y avait déjà été plusieurs fois surtout lors de deux missions et à chaque fois il n’avait tué aucun Na’vi car c’était demander dans la mission. Il avança et se diriger vers la petite base militaire de la forêt. Là bas était mis les plus stratèges mais ceux qu’on voulait se débarrasser car trop incompétent ou ceux qui voulaient y allez. Lui avait eu la chance de ne pas avoir fait d’erreur et il avait eu le droit de loger dans la base militaire la plus importante et sécurisé. Il avançait prudemment toujours armé, il ne lachait jamais son arme car pour lui c’était comme risquer de mourir.

    La base militaire n’était plus très loin et il approchait doucement d’un pas souple sans faire de bruit car les bêtes sauvages étaient nombreuses et les Na’vi n’étaient pas les plus dangereux et d’autres espèces inconnus . Il vit enfin la forme de la base même si dans la nuit ce n’était pas facile mais quelques chose avait attisé sa curiosité. Il approcha doucement et fit un détour . Il arriva derrière l’homme qu’il avait repéré et son gun contre son dos au niveau du cœur et dit d’un ton calme et sans réel envie de tuer


    Que fais-tu ici ? A cette heure tardive ? Réponds correctement où tu meurs, une balle suffira.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Ven 22 Jan - 22:37

    Deuxième nuit sur Pandora, Kyla était un brin mélancolique. Elle venait en effet de recevoir un appel de sa mère, lui avouant qu’elle lui manquait.
    Depuis la mort du père de la jeune fille, sa mère avait essayé de renouer les contacts ; des contacts qui s’étaient perdus dès lorsqu’elle avait touché la majorité et qu’elle avait décidé de favoriser seulement son père.C’est avec tristesse qu’elle regagna sa chambre, souhaitant à la plupart des hommes une bonne nuit. En effet, depuis son arrivée, Kyla avait conclu avec rapidité qu’il y avait très peu de femmes dans cette base militaire. Pas que cela la gênait, car elle avait été éduqué par son père, mais c’était assez bizarre d’être la seule ‘femelle’ vivant dans un camp de loups. Dès qu’elle s’allongea sur son lit, elle comprit qu’elle n’arriverait pas à fermer les yeux avant de longues heures. Que faire dans ces moments-là ? Rester et songer ? Non. Une autre idée lui traversa la tête, elle avait entendu par l’un de ses collègues que la nuit à Pandora était fabuleuse, idyllique. Elle se leva donc, mit une de ses longues tuniques, et se dirigea vers l’extérieur de la chambre. A cette heure avancée de la nuit, peu de monde était encore présent dans les couloirs ou les salles alentours. La jeune femme, les cheveux bouclés lâchés sur ses épaules, prit un des masques –lui permettant de respirer à l’extérieur- mais aussi un calibre qu’elle glissa dans ses tissus, puis s’engagea dehors. Elle continua son chemin, se mettant à la recherche de quelque chose d’inimaginable lorsqu’elle arriva dans la lisière des bois. C’est là qu’elle comprit le mot « idyllique ». Tout était parfaitement calme, il n’y avait pas besoin de lumières tellement certaines plantes et autres artifices éclairaient les lieux. Les yeux brillants, sans trop s’éloigner de la lisière, elle décida de s’enfoncer légèrement dans les bois.
    La forêt était à la fois sombre et pénétrante, elle était dangereusement silencieuse, et semblait représentée un lieu saint et magique. Kyla était tout simplement étonnée et heureuse de cette découverte, ce qui lui permit en même temps de penser à autre chose que sa famille restée au Kansas. Elle savait très bien que venir à cette heure-ci était vivement déconseillée, on pouvait faire connaissance d’un Na’vi pas très heureux de nous voir… Pour une fois dans sa vie, la jeune femme prenait le risque.

    Avant tout, la planète avait de nombreuses plantes plus étonnantes les unes que les autres, et parfois énormes. Dans ses premières recherches, Kyla a pu faire la connaissance de plantes qui se rétractaient en un clin d'œil au moindre contact, ou des champignons qui s'illuminaient au toucher par bioluminescence, comme c'est le cas la nuit. Alors qu'elle profitait du spectacle qui s'offrait à elle, elle entendit des pas, puis des voix. Elles semblaient masculines, et de la même langue que la jeune femme. De suite, cette dernière prise de curiosité, voulut comprendre ce qui se passait. Elle se dirigea délicatement vers la source du buit quand elle apperçut de loin deux hommes. L'un était assis sur une pierre et semblait concentré dans quelque chose, celui derrière brandissait une arme et semblait le menacer. Arquant un sourcil, Kyla se demanda si sa venue dérangerait plutôt qu'autre chose. D'un autre côté, elle ne pouvait pas laisser deux hommes s'entretuer, voir réveiller le peuple azur qui habitait ces terres.


    Que font deux hommes à cette heure-ci, en pleine forêt ?

    Dit-elle en les regardant à tour de rôle -heureusement pour elle, l'éclairage des alentours était plus que suffisant pour distinguer leur visage. Elle vint vers eux, doucement et s'approcha notamment de l'homme qui tenait l'arme. Elle posa sa main sur l'arme en fixant l'homme intensément de ses yeux noisettes.

    Ranges ton arme.

    Cette phrase n'était pas sortie fortement, ni comme un ordre, mais plutôt comme un conseil sage et ferme.


    Les meilleures conditions ne sont pas réunies pour résolver un différent.

    Kyla ne savait pas la raison de ce pointage d'arme dans le dos d'un autre homme, mais elle le prit comme ça venait. De toute manière, elle n'était pas là pour faire dans le social, mais pour éviter une bêtise qui gênerait tout le monde. Et si cet homme était intelligent, et encré dans le contexte de Pandora, il comprendrait pourquoi elle disait cela. S'il tirait, il réveillerait tout le monde y comprit les Na'vi, elle ne pouvait pas laisser quelque chose comme ça se passait là sous ses yeux. L'homme allait certainement lui sortir des paroles cinglantes, surtout parce qu'il s'agissait d'une femme et qu'il ne la prendrai pas au sérieux.
    Mais, Kyla avait appris à désarmer, elle n'aurait aucun soucis à s'en charger, et même s'il faisait 100 kilos de plus. Elle jeta un bref regard à l'autre jeune homme qui semblait plus tranquil; puis finalement, reporta son attention sur le premier individu. [/i]
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Sam 23 Jan - 8:31

    Milo n’eut pas le temps d’esquisser un mouvement. Lorsqu’il entendit un bruit derrière lui, il était déjà bien trop tard et une arme le menaçait fièrement, pointée dans son dos. Une arme ? Cela n’avait pas l’air d’être une arme de Na’vi, mais elle semblait plutôt appartenir à un humain. Tant de questions se bousculèrent dans sa tête, qui le firent frémir d’incompréhension et de doute. Toutefois, il fut soulagé lorsque l’inconnu parla d’une voix calme et distincte. Ainsi donc, il s’agissait bien d’un homme. Milo se sentit un peu idiot d’avoir pensé à un Na’vi, qui ne se serait certainement pas risqué en un tel lieu. Le jeune homme réfléchit à de belles paroles puis il répondit d’un ton posé, sans réelle peur, même s’il ne connaissait pas vraiment les intentions de l’étranger.

    - Bonsoir. N’arrivant pas à dormir, je me suis dis qu’une petite balade nocturne ne pourrait me faire de mal. Est-ce un crime d’observer avec ravissement l’environnement qui nous entoure, pendant le plus moment d’une journée ?

    N’osant toujours pas se retourner, l’homme n’avait pas l’air de vouloir le lâcher si facilement. L’arme, toujours pointée vers lui, lui en donnait la preuve mais Milo ne dit rien d’autre. Tout à coup, une voix, plus douce cette fois-ci, se fit entendre légèrement en arrière. Les humains ne dormaient’ils pas à cette heure ? Etait-ce une coutume de se balader la nuit, alors que le danger rôde tout prêt ? Milo n’en savait rien, mais une chose était sûre. L’homme qui le menaçait, ayant été surpris en flagrant délit, aurait une tout autre réaction. Certes, il pourrait décider de la tuer, mais à quoi bon ? Les loups ne se dévorent pas entre eux. Il avait simplement voulu lui faire peur, ce qui était à moitié réussis. La jeune femme parla de nouveau, ce qui décocha un léger sourire au jeune homme. Fermant le livre qu’il était en train d’écrire, il le rangea délicatement dans l’une de ses poches et reprit la parole :

    - Un différent ? Mais non enfin, nous sommes juste en train de discuter, de manière peu civilisée, j’en conçois. Quant à ma présence ici, je pourrais vous retourner la question, mais par galanterie, j’y répondrais le premier. Si je suis là, assis sur cette pierre, c’est parceque j’aime contempler les ténèbres de la forêt. De plus, j’apprécie beaucoup la compagnie des étoiles. Je ne pense pas être le seul dans ce cas... Mais, j’aimerais faire face à mes deux interlocuteurs, puis je me retourner en toute sécurité ?

    Par courtoisie, le jeune homme préférait demander. Il n'était pas question de faire un geste irréfléchi, qui pourrait mener à sa perte. Et puis, de toute façon, si l'étranger lui dirait non, il se retournerait quand même. Content ou pas. Il n'était pas venu ici - bien qu'il n'eut pas le choix - pour se faire attaquer par un membre de sa propre équipe.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Sam 23 Jan - 9:26

    Un doigt sur la détente ... Une mauvaise réponse ou un geste trop brutale ... Une impulsion ...Une détonation ... Une balle logé dans la poitrine et cela en était fini du jeune homme et sa vie se serait résumé à un voyage de quelques jours sur Pandora. Le tuer ne lui apporterait aucune satisfaction, peut être du temps à perdre car il devrait maquillé son acte en meurtre indigène . Il lui suffira de dire qu'une bête doté de main lui à volé son arme et à tiré dans le vide et que malencontreusement se trouvait un jeune homme qui n'aurait pas dû être ici en pleine nuit , si il racontait ça tout ce qu'il risquait c'était une mise à pied et qu'on lui tape sur les doigts mais cela ne lui ferait ni chaud ni froid ou alors il pouvait aussi décrocher son masque et le laissait mourir comme un chien et alors il ne risquait rien car on dira qu’il n’était pas assez prudent. Alexander était très prudent surtout face aux humains qui était sans doute la pire bête qui existe.

    La réponse du jeune homme était posée et on aurait dit que les deux personnes discutaient tranquillement de façon calme et posée alors qu’il suffisait d’un petit geste pour qu’Alexander mette fin à la discussion. En réalité Alexander n’aimait pas discuter surtout avec la forêt autour de lui toujours immense et plus menaçante que jamais. S’il tirait alors il ne faudrait pas longtemps au personnes du camp et au bête sauvage pour le retrouver. Alexander était quelqu’un de persuasive et de très calme mais aussi très menaçant ne lâchant pas une affaire aussi facilement . Une douce voix presque mélodieuse intervint dans cette période de tension intense. Mais cela ne lui faisait rien de plus qu’il risquait d’y avoir un témoin de son acte. La tuer ? Non sûrement pas, car il savait alors qu’il serait recherché par les mercenaires mais aussi par les Na’vi. Elle approcha doucement sans faire de geste brusque et dit sur le ton d’un conseil de ranger son arme, biensûr il ne l’écouta pas car ce n’était pas dans ses habitudes de faire ce qu’on lui disait comme un petit chien obéissant. Et le jeune homme trouva qu’ils parlaient de façon très peu civilisé, il dit à peu près la même chose qu’il avait répondu au jeune homme avec plus de galanterie et de romantisme dirons nous. Il saisit son arme et la recula progressivement et tout doucement du dos du jeune homme jusqu'à ce qu’elle arrive le long de son corps. Il ne la rangeait pas, on ne savait jamais les réactions d’une bête menaçait car c’est comme ça qu’il voyait les hommes . Il regarda d’abord la jeune femme , son œil gauche qui était vert et son œil de droite qui était bleue la regardèrent dans les yeux, il l’a dévisagea voyant qu’elle n’était pas moche mais pas spécialement belle non plus, ses yeux de couleurs noisette , ses cheveux étaient bouclés et sa tenue ne laissait pas présagé une guerrière, de toute manière Alexander savait qu’il aurait l’avantage avec ou sans arme. . Il dit à près un bref silence

    « Retourne toi , sans geste brusque ou je t’abattrait aussi sec ! Quand à toi jeune fille, ce n’est pas toi qui va me dire qu’elle sont les méthodes et les lieux pour résoudre un conflit, car je te répondrai qu’il n’en y a pas. Les conflits se crée à cause des hommes et on peut tuer où on veut et dans les circonstances qu’on désirent . Je ne sais pas ce que vous venez faire sur Pandora et je m’en moque bien mais essayer de vous tenir à l’écart de moi car j’ai une fâcheuse manie de tuer tout ce qui ose s’opposer à moi qu’il soit Na’vi ou humain. »

    Il s’écarta lentement des deux jeunes personnes et s’accola contre la base en voyant leurs réactions avec son arme toujours le long de son corps prête à être déguainé pour tuer et non pour impressionner ou pou blesser car Alexander avait fait une erreur cette fois et cela lui avait coûté chère … Beaucoup trop chère.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Sam 23 Jan - 10:59

    La forêt était si silencieuse, c'est comme si tout le monde dormait à cet instant présent; tout le monde... Sauf ces trois Hommes. Kyla était de sortie pour chasser ses pensées sinistres hors de sa tête. Elle ne cherchait qu’à se distraire par le paysage magnifique qui s’offrait à elle, rien d'autre. Il ne lui serait jamais venu de rencontrer des gens et de s’incruster littéralement dans leur ‘entretien’ s'il n'y avait pas eu de danger. Mais, Kyla ne pouvait pas rester là immobile et ne rien faire, surtout si ça allait à l'encontre de ses valeurs et idéologies.
    Lorsqu’elle se retrouva dans cette situation, c'est-à-dire celle où elle se trouvait à côté de deux hommes dont un armé et qui brandissait une arme sur l’autre ; elle se demanda ce qu’elle fichait réellement ici. Pas qu’elle regrettait d’être sortie de sa chambre et du bâtiment, mais elle venait toujours au moment où il ne fallait pas quoi... Au moins, le seul point positif c’est qu’elle connaissait de nouvelles têtes à présent; enfin, pas encore celle de l'homme qui était de dos. Kyla demanda des explications entre autre sur leur venue et sur cette embrouille, et c’est l’homme dont elle ne voyait pas le visage qui s’exprima le premier. Il lui expliqua qu’il n’y avait pas de différent entre les deux hommes, mais qu’ils bavardaient grossièrement en conclusion. Kyla arqua un sourcil, en effet, tendre une arme sur quelqu'un n'était pas très courtois. Il expliqua également la raison de sa venue ici, ce qui ne déplut pas à la jeune femme, elle était venue pour la même raison... L’homme reprit la parole en demandant s’il pouvait se retourner sans craindre quoique ce soit -comme une balle dans la tête par exemple. Kyla ne dit rien, puisqu’il ne s’adressait guère à elle. Elle jeta un regard attentif à l’autre homme qui semblait beaucoup plus bestiale et désagréable que le premier. Ce dernier avait écouté -si on peut dire ça comme- ce que lui avait demandé Kyla, c'est à dire baisser son arme. En faisant ce geste, il commença à sortir des paroles agressives à l'encontre du jeune homme et Kyla elle-même. Jeune fille ? Hm, c'était de la provocation, des menaces ou quoi ? Kyla se demanda pendant une demi-seconde, si elle devait montrer qui elle était ou si elle devait le faire continuer son monologue. Kyla jeta un regard à l'homme qui venait de se retourner, puis s'attarda sur les yeux du 'désagréable'. Sans pour autant faire attention à ce qu'elle disait, elle garda un ton doux mais ferme lorsqu'elle prit la parole.

    Je ne suis pas surprise d'avoir à faire à des personnes dans ton genre, mais calme tes ardeurs homme, ne crois pas être le seul à savoir se battre.

    Kyla le fixait toujours intensément, et porta sa main droite au niveau de sa hanche, montrant que sous ses tissus se trouvait également une bonne arme prête à exploser à n'importe quel moment... Ce n'était pas une menace, loin de là, mais elle voulait lui faire comprendre qu'il arrête de se prendre pour le seul ayant reçu une formation ici. Elle resta dans cette position quelques secondes avec la même sévérité, puis se détendit et s'adressa à l'homme plus calme.

    Ma venue est aussi honnête que la tienne, je venais découvrir Pandora la nuit, rien de plus.

    Elle jeta un regard à l'autre homme qui était plus loin, un solitaire bien évidemment.

    Je suis Dunst Kyla, mercenaire spécialisée dans l'herboristerie, je suis arrivée hier sur cette planète.

    Autant se présenter directement, plutôt qu'attendre qu'il neige... D'ailleurs, pouvait-il neiger sur cette planète ? Bonne question. Et puis, ça éviterait de continuer sur cette atmosphère assez pesante. Elle reprit la parole en s'adressant aux deux personnes cette fois-ci, souhaitant entretenir de bons liens malgré un début foiré.

    Et vous êtes ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Dim 24 Jan - 9:43

    Aprés des secondes qui parurent interminables, l’homme baissa son arme et Milo ressentit la charge disparaître de son dos. Bien qu’il était ravis et soulagé de ne plus être menacé pour rien, il savait que l’étranger ne l’aurait pas tué. C’était beaucoup trop risqué pour lui d’abattre comme ça un membre de son équipe, qui plus est devant une jeune femme qui ne semblait pas impressionée. D’ailleurs, celle-ci, par ses mots, l’avait dissuadé et Milo lui en fut à moitié reconnaissante.Un bref silence s’installa pendant lequel seul les créatures lointaines se faisaient entendre, tout comme les insectes qui continuaient leur sérénade nocturne. Endroit de rêve aux délices du bonheur.

    Puis, l’homme l’autorisa à se retourner. Lentement, le jeune homme pivota sur lui-même, jusqu’à se retrouver face à ses deux interlocuteurs. Pendant quelques instants, pendant que la jeune femme répliquait à l’autre, il observa ces deux nouveaux venus. L’homme devait avoir une trentaine d’année, peut-être plus, mais l’obscurité qui y reignait ne permettait pas à Milo de mieux le distinguer, surtout qu’il s’était placé dans un endroit peu éclairé. Seul son visage semblait impassible, voire presque morne. Puis, ses yeux voguèrent sur la femme. Celle-ci était plus prés de lui que l’autre étranger et elle était donc naturellement plus descriptible. Ses cheveux bouclés tombaient en cascade dans son dos, mais elle ne demeurait ni trop petite, ni trop grande. Elle devait avoir à peu prés son âge, si ce n’est moins.

    Milo observa la réaction de cette jeune femme, qui apparement savait également se battre. Son arme, qu’elle détenait à sa ceinture, témoignait de cela et le jeune homme se sentit un peu idiot. Tout le monde ici savait se servir d’une arme. Tout le monde sauf lui. Il fallait avouer que, depuis les catastrophes et les maladresses d’il y a quelques jours, personne n’avait jugé bon de lui apprendre à se servir d’une arme. Néanmoins, cela ne le dérangeait pas plus que cela, puisqu’il détestait voler la vie, aussi précieuse soit’elle. Ainsi, il se contentait donc de surveiller les environs, et de parfois s’occuper des choses non risquées. Cela ne le déplaisait pas. Puis, la jeune femme se tourna vers lui et lui avoua que le but de sa visite était le même que le sien, ce qui décocha un sourire au jeune homme. Enfin, elle se présenta, et leur demanda de faire de même. Etait’il bon de lui révéler son identité ? Aprés tout, que risquait’il ?


    - Milo Oracle, pour vous servir. Et je suis euh... je sais pas quoi en fait. Mes missions varient du jour au lendemain, qu’elles soient internes ou non. Quoiqu’il en soit, je ne suis pas un mercenaire ou un militaire. J’étudie simplement cette planéte, et la décovure au fil du temps. Et, je suis là depuis quelques jours à peine.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Dim 24 Jan - 10:35

    Le silence de la forêt était presque une tension et la peur que quelques chose surgisse de la forêt pour te plaquer au sol et de déchiqueté pour se nourrir de ta chaire était encore plus intense même si cela ne faisait pas peur à Alexander qui savait se servir de son arme et de son physique. Seul le bruit des insectes grésillant sur le sol et le cri des animaux sauvages qui chassent la nuit ou les bêtes qui veulent intimités leurs semblables ou leurs adversaire. La paroi de la base était froide et son dos se les geler et ses poils se hérissèrent et une chair de poule imperceptible par les deux jeunes gens trop loin pour le voir . Il avait voulu sortir pour mieux connaître le terrain et le chemin à suivre pour aller de base en base pour gagner du temps au cas où l'une des bases se feraient attaqué par une bête ou des Na'vi et il était tomber sur cet homme qui contemplait la forêt qu'il trouvait magnifique la nuit , mais comme on dit "Une rose à des épines" et c'était le cas de la forêt, elle était dangereuse et savait attaqué comme se défendre contre ceux qui voulait la détruire ou même y fouler un pied. Le jeune homme se retourna lentement comme l'avait demandé , le jeune homme était comme la jeune femme beaucoup plus jeune que lui .

    La jeune femme qui était venu se mêler de ce qui ne la regarder pas était quelques peu parlementaire et elle disait qu'elle n'était pas surprise de voir une personne de son genre et elle prétendait savoir se battre mais le mot genre lui était rester en travers de la gorge. Quel était donc le genre de personne qu'était Alexander ? Il était unique cela était sûr car personne ne pouvait être comme lui, personne ne pouvait le juger à par lui même , personne ne pouvait avoir le même but que lui pour les même raisons et dans ce cas ce n'était pas un genre d'homme mais un homme unique et inimitable. Elle montra son arme, alors une bleue comme elle avait le droit à une arme ? L'armée de Pandora était tomber bien bas pour refourguer des armes à ceux qui ne savaient pas s'en servir. Comme se doutait Alexander c'était une herboriste et elle voulait découvrir Pandora la nuit, encore une chiffe molle pas capable d'aligner trois tirs de revolver . Les herboristes ne devaient plus rien à faire sur terre pour arriver dans ce lieu hostile et peu accueillant. Le jeune homme répondit en premier qu'il n'était pas un mercenaire ni un militaire et il voulait découvrir Pandora au fil du temps. En clair personne n'était comme lui . Apparemment c'était à lui de décliner son identité et il dit d'un ton monotone sans réel intérêt :

    "Avant que je ne te réponde , j'aimerai te poser une question . Tu te dis guerrière ? Mais à tué vu un homme mourir, as-tu tués un homme, as-tu déjà abattu un homme à terre qui te suppliait de le laisser vivre parce qu'il avait des enfants ? J'ai fais tout ça sans aucun remords et regret. Et si tu veux m'intimidé ce n'est pas comme ça que tu y arrivera . Je vais te répondre maintenant , je me nomme Alexander Ysya, militaire , ancien de l'armé de terre et j'ai vécu plus de guerre que tout les hommes ici "

    Il avait répondu à la jeune femme et pas au jeune homme car il s'en fichait de lui, en réalité il ne lui avait rien fait tandis que la jeune femme faisait preuve d'impertinence, et d'insolence vers ses aîné et ça il ne les supportaient pas. Elle n'était pas plus âgée que lui et ni mieux gradée tandis que lui était plus gradé et plus âgé qu'elle et elle lui devait le respect.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Dim 24 Jan - 16:19

    La nuit était plus noire que jamais à l'extérieur de la forêt; cependant, à l'intérieur l'éclairage des lieux était toujours là. Malheureusement, une légère brise était montée, et était particulièrement froide -heureusement pour eux ils étaient à l'intérieur des terres et non sur les extrémités. L'échange entre les trois humains venaient de débuter depuis quelques instants... Pourquoi était-elle si franche avec ces deux hommes ? Elle savait depuis longtemps, que la franchise ne plaisait pas à tout le monde. Pourtant, Kyla trouvait mieux de dire la vérité et de blesser les gens face à elle, plutôt que dire ce que les autres souhaitaient entendre et finalement être comparée à une vraie focus... En fin de compte, elle se présenta face aux deux hommes, et ce fut le plus jeune qui prit la parole pour se présenter à son tour. D'après ce qu'elle en avait compris, il était venu sur Pandora il y a quelques jours et venait explorer la faune et flore certainement. En gros, ses missions et celles de Kyla étaient presque identiques, puisqu'elle était en tant que "chercheur" de plantes médicinales. Puis, elle s'était concentrée sur l'homme d'à côté qui semblait avoir plusieurs années de plus qu'elle. Que voulait-elle dire par « je ne suis pas surprise d’avoir à faire à des personnes dans ton genre… ». Ses paroles semblèrent ne pas plaires à l'individu qui automatiquement se défendit en comparant l'expérience de Kyla à la sienne. Et bien ce n’est pas compliqué, l’individu face à elle faisait parti de ce genre de personne qui limite pas de sentiments, qui pensait avoir tout vu et tout vécu ; et qui n’avait qu’un seul intérêt : tuer. Le pire dans tout ça est que Pandora est une planète qui détient un peuple, les Na’Vi. Beaucoup d’hommes ‘racistes’, pensant que leurs races valent mieux que celles de ces indigènes souhaiteraient les massacrer et prendre leurs terres, comme on fait les nouveaux américains sur les amérindiens. Kyla arqua un sourcil et écouta parler l'homme qui lui faisait tout un spitch sur ce qu'elle avait vu ou non. Et alors ? Il croyait connaître la vie parce qu'il avait massacré quelqu'un ? Kyla ne rejoignait en aucun cas ce point de vue. Pour apaisée ou rendre plus pénible la situation, après un blanc de quelques secondes, la jeune femme reprit et laissa échappé juste un mot.

    Enchantée.

    Elle se tourna vers le plus jeune des deux hommes, en lui faisant un léger sourire.

    Nous serons certainement amenés à travailler ensemble. Comme toi, je ne suis pas venue pour faire la guerre, mais simplement pour connaître cette nouvelle planète. On m'a appris à me battre car je devais suivre obligatoirement une formation...


    C'est alors qu'elle se tut. Elle lui semblait avoir entendue des bruits venant vers eux. Elle observa à tour de rôle les deux hommes, d'un regard plus inquiet.
    Merde, pourtant ils n'avaient pas été bruyants, elle espérait n'avoir réveillée aucun des Na'Vi et surtout pas des bestioles. Malheur à eux trois... Kyla s'apprêtait à sortir son arme en cas d'attaques lorsque tout à coup une bête sortir de nulle part et se jeta sur eux. La jeune femme se rabatta sur le nommé Milo qui s'apprêta à recevoir un Loup-vipère entièrement sur lui. Les deux personnes furent projetées sur le côté tandis que la bête changeait de trajectoire. Ces bêtes là, Kyla les avait étudié la dernière fois lorsqu'elle faisait des recherches sur la planète. Il s'agissait de prédateurs corriaces qui ressemblent à des hyènes. La jeune femme couché sur l'homme se releva pour sortir son arme s'apprêta à donner un coup de feu.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Dim 24 Jan - 20:56

    Tant de questions en si peu de temps. Milo faillit en défaillir, surtout qu’elles ne semblaient pas bénignes et que les réponses qu’il formulait n’avaient guère d’estime. Avant de répondre à la question de Kyla Dunst, à en croire le nom qu’elle venait juste d’énoncer, le jeune homme menaçant lui avait rappelé des choses qu’il avait un jour faites, sans regrets ni remords. Mais quel genre d’homme était-ce donc ? Un tueur sanguinaire sans pitié ni états d’âmes ? Pendant quelques secondes, Milo regretta de l’avoir rencontré, et il n’avait apparement rien à lui apprendre, si ce n’était les meurtres en série. Il regarda tour à tour les deux jeunes gens qui se faisaient face, sans toutefois intervenir. La jeune femme savait très bien se défendre toute seule, et elle n’avait certainement pas besoin qu’il intervienne.

    Néanmoins, Kyla ne sembla pas réagir et se contenta d’apaiser la situation. Soupirant intérieurement, Milo avait cru que l’attaque verbale finirait par réveiller les créatures alentours, et que celles-ci n’hésiteraient pas à venir leur rendre une petite visite. Mieux valait’il de rester soudés dans de telles situations, et il fallait donc être parâit à toute possibilité. Puis, l’herboriste se tourna vers lui et lui fit un léger sourire. Ainsi donc, elle n’était pas là pour tuer ces pauvres Na’vi. Tout le monde n’était pas comme l’homme qui était à quelques mètres de lui, et cela le rassura amplement. Il était vrai que cette planète était grandiose, et il faudrait du temps avant de la connaitre par coeur. Mais bon, du temps, Milo en avait en stock, vu qu’il ne désirait revoir personne sur Terre. Pourquoi ne pas commencer une nouvelle vie ici ? Loin de tout tracas. Et surtout, loin d’Elle. Jugeant que la situation n’était pas améne pour les projets, le jeune homme se promit d’y repenser ultérieurement.

    Milo allait répondre à Kyla quand soudain elle se tut brusquement. Tournant vivement la tête de chaque côté, Milo observa d’un regard inquiet les alentours. Ce calme soudain ne paraissait pas naturel. Il y avait un problème, mais lequel ? Soudain, un grognement abominable se dressa prés de lui et Milo n’eut pas le temps de comprendre quoi que ce soit. Il fut culbuté par une masse sombre et tomba par terre, se cognant violemment le bras contre l’un des bords de la pierre. Il poussa un bref cris de douleur puis essaya de comprendre ce qu’il se passait. Là, il le vit. Un monstre lui avait sauté dessus et Kyla l’avait sauvé in extremis. Il faudrait vraiment qu’il la remercie pour cet acte gratifiant. Toutefois, ce n’était guère le moment et il se contenta de se relever. Le loup-vipère, s’il se souvenait bien des noms qu’il avait lu en arrivant, était sur eux. Tout se passait si vite que Milo n’eut le temps de réagir. Créature cruelle et sans pitié. Et lui qui était désarmé... Il faudrait compter sur les talents des deux autres pour s’en sortir.

    Le jeune homme se précipita sur un bout de bois. Celui-ci, bien que miteux, ne pourrait faire grand mal, mais il ne pouvait être inutile. Enfin, comparé aux armes des autres, il paraissait bien ridicule...
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Dim 24 Jan - 21:22

    Les jeunes personnes discutaient mais sans réel but à cette discutions car enfaîtes il n'allait sans doute plus se revoir avant longtemps en tout cas Alexander n'avait pas envie de les revoirs et apparemment c'était réciproque vu les regards jeté et leurs façon de parler et de toute façon qu'est ce que Alexander pouvait avoir à faire avec ses gens qui aime la nature et les gentilles petites créatures tout mignonne qu'on peut apprivoiser. Lui n'avait besoin que d'une chose c'était des personnes pour l'aider dans sa quête et cela à n'importe quel prix. Alexander ne voulait pas entendre leurs réflexions désobligeante et quel que peu insultante de ses objectifs mais en même temps il ne pouvait leurs en vouloir car eux ne savaient pas quel était cette objectif qu'il devait à tout prix atteindre . Personnellement , Alexander s'il pouvait choisir il préférait ne pas tuer mais il en était obliger car s'il ne le faisait pas, il risquer d'un jour se faire avoir à cause de sa bonté et c'est pour ça qu'en tant que militaire il ne devait faire aucun traitement de faveur ni aucun survivant. Il n'avait rien contre les Na'vi mais il devait obéir aux ordres et c'était risquer de désobéir pour se faire tuer et rechercher pour être exécuté par les Na'vi et les humains ainsi que la faune. Alexander allait commencer à partir quand le silence se brisa comme ça , comme quand un vase tombe alors que personne ne parle. Un bruit brutal parcouru les oreilles du jeune homme qui avait appris à avoir des réflexes prodigieux au moindre bruit suspect et ni une ni deux il sauta en roulade à terre pour se remettre debout.

    Il voyait maintenant les deux jeunes gens à terre, apparemment la jeune femme avait sauver le jeune homme de cette bête qui l'aurait égorger vif. Elle était courageuse mais le courage n'est que rarement récompensé et Alexander aurait laisser le jeune homme se faire déchiqueter plutôt que de risquer sa vie pour un inconnu. Des vipère-loup ? Des vrais petites saleté qui n'attaque que rarement seul et préfère les meutes où elles ont l'avantage du nombre mais là elle avait l'avantage du terrain également. La femme sortit son arme pour tirer. Qu'elle idiote, elle n'avait pas intérêt à le louper car un animal blessé et beaucoup plus dangereux qu'un animal vivant car il n'a plus rien à perdre et une seule chose compte, ne pas sombrer dans la mort tout seul et détruire tout ce qui est sur son passage, c'est pour cela qu'elle devait l'abattre d'un tire et pas de deux . L'autre faisait légèrement boulet avec son bout de bois miteux. La bête le fixait dans les yeux, lui Alexander qui n'avait pas peur d'elle. Il la maintenait en joue et ne devait pas louper son coup et surtout il devait attendre une ouverture pour la tuer . La bête s'élança sur lui et ni une ni deux il tira dans son thorax. La bête était quasi morte, bien blessé par le tir en plein thorax. Elle allait mourir comme ça alors qu'elle ne cherchait qu'une chose c'était se nourrir. Alexander sortit son arme et maintenant la gueule de l'animal en joue et dit :


    "Je te vois mon frère, Je te remercie, tu rejoins Eywa mais ton corps reste pour devenir une partie du peuple"

    Et un tir sourd et bruyant s'abattit sur l'animal et un glapissement plus fort se fit entendre, Alexander avait beaucoup plus de respect pour les animaux que pour ses semblables et il avait appris des choses sur les Na'vi et leurs techniques de chasse ainsi que sur leurs langue. Il regarda les deux jeunes gens et dit d'un ton monotone comme si rien ne c'étais passer :

    "Pas de blesser ? Restons pas là, ses bêtes traînent en meute et avec le bruit du gun cela les attira ici. Passez devant je m'occupe de l'arrière et je vous conseille de ne pas discuter et faîtes ce que je vous dîtes à la lettre si vous voulez survivre ici. On doit retourné à la base."
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Dim 24 Jan - 22:43

    Qui aurait cru qu'en sortant de sa chambre, Kyla aurait passé une nuit comme celle-ci ...? Au moins, elle avait réussi son objectif, c'est à dire : celui d'oublier toutes les petites pensées tristes qui lui passaient par la tête ces temps-ci... La rencontre entre les trois personnes s'était avérée assez explosive au tout début, Kyla pensait en avoir finie avec les règlements de compte personnels des gens, mais elle se trompa sur le mot "fini". On ne faisait plus dans le social maintenant mais dans l'attaque et défensive. Alors qu'elle parlait à l'une des personnes à ses côtés, elle se rendit compte qu'un silence profond se faisait ici même et que tout ça n'était pas normal. Toute forêt, quelle soit de Pandora ou de la Terre ou de la planète X est gorgée de petits insectes qui bougent horriblement... La forêt vit, hors, là, on entendait plus rien, comme si... comme si quelque chose venait perturber l'habitude des gens. Sérieuse et concentrée, la jeune femme regarda dans tous les coins pendant quelques instants, elle voulut prendre son arme mais il était trop tard : elle l'avait senti, elle l'avait prédi. Elle se jeta sur Milo pour éviter que l'homme se prenne une bête féroce en pleine face. Les deux s'écrasèrent ensemble contre je ne sais quoi, ce qui lui fit pousser un petit cri de douleur lorsqu'elle sentit son pied se fendre sur un truc quelconque mais dur. Se mordant la lèvre inférieure, elle se releva tant bien que mal, prit son arme dans ses mains et la pointa vers le monstre qui était pire qu'une hyène affamée... Entre temps, elle jeta un regard à Milo qui venait de se lever lui aussi et venait de prendre un espèce de bout de bois dans ses mains. Arquant un sourcil, elle se demanda ce qu'il fichait, il fabriquait une canne peut être ? Non (rires). Après mûre réflexion, elle comprit qu'il n'était pas armé et que cette chose lui servirait de défense. Au moins, il était débrouillard, imaginatif, c'était intéressant. La jeune femme se leva et apperçut Alexander se mettre à tirer sur la bestiole en plein torax; au moins il s'avait visé. Quand cette dernière s'affala sur le sol en hurlant à la mort, Alexander s'approcha d'un style viril et commença à dire quelques mots qui n'étaient guère dans la langue des Hommes mais plutôt dans celle des Na'Vi. Kyla avait déjà entendu cette phrase quelque part dans les livres , c'était des paroles que l'on disait lorsque toute créature prenait décédée. Juste après, Kyla vit l'homme tirer une nouvelle fois sur la bête qui mourrut à ce moment là. La jeune femme s'approcha alors des deux personnes, lorsque Alexander leur demanda s'il y avait des blessés, et fit remarquer qu'il valait mieux ne pas trop traîner ici.

    Je vais bien, c'est juste une égratignure; et toi Milo ?

    Dit-elle d'une voix normale. Elle pensait à sa cheville qui s'était légèrement tordue, entorse de naze. Elle hocha de la tête en guise de oui à Alexander pour la fuite, et regardant par la suite Milo les deux commencèrent à regagner le camp rapidement. La jeune femme boîtait un petit peu mais ça n'était pas très voyant... Oh moins, les propos de l'homme tout à l'heure sur ses capacités avaient été vérifié avec cette tuerie, il était en effet apte à tous ces trucs là. En reparlant des bestioles, sur les loups-vipères, Kyla avait entendu dire qu'ils ne chassaient jamais seuls et comme l'avait prévu Alexander d'autres arrivaient vers eux. La jeune femme lançait des regards en arrière pointant son arme un peu partout. Heureusement pour eux la nuit était éclairée ici... Mais d'un coup des bêbêtes surgirent de tous les coins, avec ses réflexes, Kyla tira dans la tête de l'une d'entre elles qui s'écrasa contre un tronc... La jeune femme se mit à courir plus vite avec difficulté, voyant les tissus de son ensemble bleu nuit voler en arrière; elle faillit tomber mais heureusement l'un des hommes l'a rattrapa.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Mar 26 Jan - 18:22

    Tout se passa si vite que Milo n’eut le temps de faire quoique ce soit. Resté un peu en arrière afin de « prévenir » d’éventuels nouveaux arrivants, et toujours armé de son redoutable bâton, le jeune homme déglutit lorsqu’Alexander tira une première fois sur l’animal. Celui-ci tomba raide sur le sol, presque mort, et un horrible liquide visqueux s’étendit sous son corps. Cette vision provoqua des nausées chez Milo, qui détourna vivement la tête, luttant avec peine contre une envie de rendre son soûper. Il entendit toutefois le militaire murmurer doucement à la créature agonisante, à la manière des Na’vi. Puis, un tir abrégea les souffrances de l’animal, qui s’éteignit sans un soupir. Bien que n’aimant pas trop voir la mort de trop près, Milo restait néanmoins soulagé. N’osant bouger, il jeta son « arme » d’un geste bénin, feignant l’innocence. Déjà qu’Alexander ne le portait pas dans son coeur, alors si en plus il le voyait avec ça à la main, sa réputation ferait le tour de la base. Et cela, Milo ne préférait pas, étant donné qu’il appréciait anonymat.

    Pendant quelques instants, le jeune homme oublia sa blessure au bras, qui maintenant qu’il y repensait, le lancer horriblement. Et son bras droit, qui plus est. Si quelque chose était cassé là-dedans, il ne pourrait plus écrire avant longtemps, et l’ennui se ferait vite sentir. Il faudrait qu’il pense à se rendre à l’infirmerie, histoire de voir si tout allait bien. Quand le militaire s’adressa à eux, Milo, qui n’avait pas envie de paraître plus idiot qu’il ne l’était déjà, se contenta d’hocher la tête en silence. La nuit avait été éprouvante, et il était inutile d’y rajouter des remarques désobligeantes. En silence, les trois jeunes gens marchèrent lentement dans la nuit sombre. Il était primordial de rejoindre le camp, avant que d’autres n’arrivent. Ce qui ne tarda pas.

    - Je vais bien... Pareil, juste une égratignure et je...

    Hurlement. Rage. Colère. Il fut interrompu par une nuée de Loup-Vipère, qui surgirent d’un seul coup. Affamés, et sans scrupules. Des regards aux promesses de mort. Poussant un juron à peine audible, Milo se mit à courir, juste derrière la jeune femme. Celle-ci venait d’en abattre un, ce qui raviva la colère des autres, qui les prirent en chasse avec plus de sauvagerie. Sa cheville, qui apparement avait été touchée durant la précédente attaque, la fit trébucher, mais Milo la rattrapa in extrémis. Toutefois, cela eut pour effet de faire disparaître l’avance qu’ils avaient pris. Ils étaient cernés, près à être dévorés et hâchés menu. D’un regard chargé d’inquiétude, le jeune homme se maudit de ne pas avoir gardé son bâton. Cela aurait pû servir finalement.

    - Je crois qu’on a des ennuis...

    Une créature se jeta sur lui et son bras, déjà bien endommagé, n’eut pas la force de le repousser. Les deux êtres roulèrent sur le sol. L'animal, qui avait été expulsé par un coup de pied involontaire, s’avança puis bondit sur lui... D’un geste, Milo, de sa main valide, lui asséna un coup de pierre sur le crâne. Le loup-vipère s’affaissa. Se relevant difficilement, tâché d’un sang qui n’était pas le sien, il regarda aux alentours.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Mar 26 Jan - 19:08

    Ce n'était que des boulets ... Voilà ce que pensait Alexander de ses deux camarades ou compatriote. Mais pour lui ce n'était que des conaissances qui ne méritaient pas qu'on sacrifie son projet dont il avait voulu voir le jour depuis ce fameux moment. Mais il ne pouvait pas non plus les laisser mourir comme ça et c'est ce qui expliquait son geste de tuer la bête qui les avaient attaquer. Mais ce n'était pas la seule raison pourquoi il avait fait ça, certes il ne voulait pas perdre son objectif mais si il le pouvait, il allait les sauver car eux aussi avait leurs objectis et il voulait leurs montrer que même si on est sanguinaire on peut sauver une vie, aucune raison valable ne justifie qu'on prenne la vie de quelqu'un alors il n'en faudrait pas quand on sauve quelqu'un.

    Les deux jeunes personnes n'étaient apparament pas blessé en tous cas pas mortellement ce qui rassura le jeune homme car il n'allait pas les porter non plus jusqu'a la base surtout que les bêtes se rapprochaient dangeureusement d'eux. Beaucoup de bêtes surgirent d'un coup et se préparèrent à le tuer, lui et ses compagnons. La jeune femme tira une balle dans l'animal qui fit une galipette avant de mourir dans un glapissement. La jeune femme trébucha et faillit tomber mais l'autre jeune homme alla la récupérer en courant. L'avance gagner était perdu à cause de ses boulets. Il avait un choix maintenant, les laisser là ou aller les aider. Il allait encore regretter son geste. Il se retourna et regarda les bêtes qui commençait à se réunir autour des deux corps à terre et la bête blessé était encore plus dangeureuse qu'avant. Il ressortit son gun et tira dans l'une des bêtes et dans l'autre bête blessé . Deux mortes mais cinq étaient encore vivantes et s'apprêtait à les déguster, il ne restait que deux balles dans le gun de Alexander et il ne devait pas les gaspiller.

    Il avança en courant vers les deux personnes et regarda une des bêtes qui lui sauta dessus, le jeune homme tomba sous elle mais avait prévu ce moment et avant que la bête ne le croque il lui tordit le cou et la bête s'affala sur lui . Il prit le corps de la bête défunte et la mit à terre avec respect. Quatres bêtes, qui l'avaient encerclé sans grand mal. Trois contre quatres avec deux blesé dans son cas cela allait être difficile. Il sentit une grande douleur dans son dos, ainsi que dans l'épaule droite puis dans la gauche, les bêtes lui avaient griffés la plus grande partit du corps. Mais Alexander ne cria pas car il cela serait avouer sa faiblesse à ses adversaires. Le corps couvert de sang il se reléva avec difficulté et douleur et les regarda dans les yeux. Chacune des bêtes avaient les yeux stupéfait mais à la fois méchant. Il ne pouvait leurs en vouloir. Il sortit son arme de son étui où elle était rangeait et tira dans le corps d'un animal et dans celui d'un autre en marmonant les paroles. Elle n'était plus que deux mais s'en était trop et Alexander s'affala sur le sol baignant dans son sang, il allait peut être mourrir sur ce sol à cause d'eux, il marmona avant de sombrer dans un sommeil

    -Désolé, Désolé; excuse moi, mon amie.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Mer 27 Jan - 17:30

    'Agitation' était le mot qui résumait la deuxième nuit que Kyla passait sur la planète Pandora. Au moins, depuis le début elle ne faisait que des choses excitantes,et prenait vraiment cette mission comme une aventure grandiose. En aidant Milo, Kyla avait fait une mauvaise chute, et sa cheville la lançait à présent... Le bas de sa robe complètement abimé, la jeune femme arracha le tissu d'un seul trait, mettant du coup la plus grande partie de ses jambes visibles. Au moins, ce serait beaucoup plus facile pour elle de courir vêtue comme cela. Aveuglée par sa cheville blessée, elle perdit l'équilibre et trébucha, heureusement pour elle, Milo la rattrapa de justesse et tous les deux reprirent cette course effrénée contre la montre... Les bêtes les suivaient de près, quant à Alexander il était encore derrière. Malheureusement, les trois humains avaient perdu trop de temps, les monstres les rattrapaient. Ils furent cernés à un moment, prêt à être dévorés par les loups-vipères. Kyla, très inquiète, regardait à chaque angle pour savoir ce que ces animaux faisaient, lorsqu’une des bêtes se jeta sur Milo encore une fois. Cette fois-ci Kyla ne put rien faire, les deux roulèrent sur le sol, et Milo lança une pierre à la tête du loup-vipère qui s'écroula. Kyla lança un rapidement coup d'oeil vers le jeune homme, voir comment il était; puis, ce fut à son tour d’envoyer promener une autre créature dans les airs... Kyla fut par la suite spectatrice de la scène suivante, en effet, Alexander revint vers eux couvers de sang; et avec 5 monstres en plus... Sous les yeux de l'herboriste, l'homme tua un loup-vipère en lui tordant le cou; et par la suite, il fusilla deux autres d'entre eux à l'aide de son arme. Alors que la jeune femme pensait que tout ça se finirait bientôt -grace à l'agilité de l'homme-, elle fut choquée de voir Alexander marmonner des mots et tomber au sol, inconscient. La situation était plus grave qu'au début, Alexander qui était le seul des trois ayant une vraie expérience sur le terrain, venait de lâcher prise : Milo et Kyla étaient les seuls à changer cette fin de soirée. Kyla fut confrontée à la prise de décision... Elle songea un instant, analysant les lieux, les bêtes restantes... Il s'écoula peu de temps lorsqu'elle lança un regard sévère à Milo et s'écria, une dose d'adrénaline l'immergeant tout à coup.

    Milo, ramènes son corps, je m'occupe de ces deux là !

    Elle ne lui répondit rien d'autre. Penser que le corps d'Alexander n'y comptait plus son âme lui fit mal au coeur... Elle ne perdit tout de même pas la face et prit son courage à deux mains. Son arme à sa droite, elle se mit à courir vers l'une des bêtes, et lorsque cette dernière surgit sur Kyla; la femme fit un bond en l'air et lui tira dans la tête à plusieurs reprises...

    Et une de moins.

    Détournant la tête vers l'autre source de malheur, et n'ayant plus de balles, elle jeta son arme et fit une roulade en avant vers l'endroit où un des loups-vipère était tombé et avait cassé un arbre en s'écrasant contre. Elle prit un morceau de bois et se retourna pour faire face à la bête. Pendant quelques instants, elles se regardèrent à tour de rôle, en marchant en rond; et finalement la créature se jeta sur Kyla qui s'accroupit et tendit le morceau de bois tranchant vers le loup. Cet acte eut pour but d'empaler la bête qui tomba au sol, souffrant le martyre pour finalement décéder... Kyla prononça les mots que les Na'Vi avaient l'habitude de dire; puis elle partit d'ici. Elle rejoint très vite Milo, et Alexander toujours inconscient. Les humains quittèrent enfin la lisière de la forêt et apperçurent le camp militaire. Avant d'arriver à l'entrée, Kyla s'arrêta pour observer un instant Alexander voir s'il respirait, ce qui était le cas. Soulagée, elle releva les yeux vers Milo, s'adressant à lui.

    Allons au labo, je peux m'occuper des blessures.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Mer 27 Jan - 18:07

    Paniqué par la scène qui se jouait (si tel était réellement le mot) devant ses yeux, Milo ne savait que faire. Tout était chaos et désolation, et une horrible odeur de sang se faisait désormais sentir. Bientôt, cela attirerait les charognards, ce qui n’était pas du tout rassurant. Le jeune homme observa ses deux camarades, un regard inquiet peint sur son visage. Le militaire était occupé avec plusieurs créatures, mais seul, il n’y arriverait pas. Bien qu’Alexander demeurait particulièrement fort, notamment grâce à son entrainement intensif et à son expérience, il ne pourrait lutter contre un tel assaut. Milo devait l’aider. Mais comment ? Outres des cailloux qu’il pouvait trouver sur le sol, ou de vulgaires bouts de bois qui trainaient par ci-par là, il n’y avait guère d’armes à disposition. Il faudrait vraiment que le jeune homme apprenne à se battre, et qui plus est, à se servir de pistolets. Dans cette nature hostile et effrayante, c’était plus que nécessaire et, pour survivre, il était primordial de savoir se défendre.

    Milo étouffa un cris lorsque le militaire se fit tomba, sous les griffes des créatures. Avant de s’éffondrer, il eut le reflexe d’abattre deux d’entre elles, mais cela ne fut pas suffisant. Il n’y avait plus qu’à prier qu’il n’était pas... Non, il ne l’était pas. Il regarda la jeune femme, qui lui demanda de s’occuper et de ramener son corps. Milo acquiesça en silence et se précipita vers lui. Il n’était guère beau à voir, et de nombreuses blessures saignaient abondemment. Ce serait un véritable miracle s’il parvenait à survivre. Ne se laissant pas désespérer, Milo éloigna l’être inconscient de la scène de bataille. Il espérait que Kyla tiendrait le coup, car il ne pourrait vraiment pas lutter contre deux Loup-vipère en colère. Heureusement, elle revint bien vite, ce qui décocha un soupir de soulagement au jeune homme. Il ne mourrait pas. Pas encore. Ils s’éloignèrent rapidement, tenant Alexander fermement pour ne pas que celui-ci retombe sur le sol, quand Kyla s’adressa à lui :


    - Allons y. J’ignore s’il sera ouvert par contre, car nous sommes tous censés dormir. Si nous nous faisons prendre, nous allons passés un sale quart d’heure. Passons par ici.

    D’un geste, il indiqua le batiment est. En le contournant, ils parviendraient plus rapidement au laboratoire, sans être toutefois repéré. Que se passeraient’ils si on les voyait avec un homme semi-mort dans les bras ? Ils n’auraient certainement plus le droit de sortir aprés les heures de coucher, et ça, Milo ne le voulait pour rien au monde. Il n’avait pas envie de payer pour leurs erreurs. Aprés tout, il n’avait rien demandé à personne, et si personne n’était venu le déranger, les créatures n’auraient pas été attirés par leur conversation mouvementée. Ou bien, était ce le contraire ? Sans eux, peut être qu’il agoniserait prés d’un loup-vipère en train de se délecter de sa chaire tendre. Frémissant à cette idée, ils arrivèrent à la porte du laboratoire. Milo sortit la clef que Kyla venait de lui donner quelques minutes plus tôt. D'un geste fébrile, notamment à cause de son bras qui le lançait terriblement, il l'introduisit dans la serrure et poussa la porte de son épaule valide. Claudicant jusqu'à un lit, ils y déposèrent le militaire, qui n'était pas vraiment au meilleur de sa forme.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Mer 27 Jan - 19:42

    Cette aventure -risquée- avait enfin pris fin, tout le monde était sauvé désormais et les loups-vipères très loin à présent. La peur de perdre quelqu'un, de mourir, de ne pas réussir à les tuer s'échappa aussitôt qu'ils arrivèrent à l'entrée du camp militaire. Kyla aperçut l'expression de visage du jeune homme lorsqu'il comprit qu'Alexander était vivant. Il semblait aussi soulagé que la demoiselle; perdre un membre du camp -même désagréable- dès le début de le voyage aurait été un choc pour chacun. Et puis, Alexander avait beau être quelqu'un d'antipathique, il avait un rôle important dans les missions que demander les supérieurs, cela se voyait au premier coup d'oeil. Lorsque Kyla retrouva Milo et Alexander, elle proposa de se rendre au laboratoire où se passait la plupart des soins. La jeune femme qui était assez douée en médecine et spécialisée dans l'herboristerie trouverait le moyen de soigner les blessures de chacun. Entre temps, la douleur de sa cheville la lançait à nouveau -certainement parce que son stress était parti. Tandis qu'elle songeait, elle entendit Milo lui dire qu'il ne savait pas si c'était ouvert, et qu'ils passeraient un mauvais moment si on les trouvait là. La jeune femme lui fit un petit sourire amusé sans rajouter quoique ce soit d'autre. Les couloirs étaient désertiques et si silencieux... Tout le monde devait dormir, il devait être au moins 4 heures du matin avec toutes ces acrobaties... Ils ne mirent pas longtemps à arriver devant la salle du laboratoire, Kyla lança alors un regard insistant à Milo pour qu'il la fixe quelques instants. Lorsque ce fut le cas, elle s'approcha de la porte et dans une des fissures elle sortit une petite clé. Lançant un second sourire au jeune homme, elle ouvrit la porte et pénétra dans la salle obscure et particulièrement silencieuse. Elle alluma doucement la lumière, retrouvant les lieux qu'elle cottoyait fréquemment depuis son arrivée sur Pandora... Ses yeux balayèrent la salle, histoire de s'assurer que personne s'y trouve. Puis, elle retira son casque qui ne lui servait plus à rien -dévoilant enfin son visage-, et elle se dirigea de suite vers une des grandes étagères blanches où se trouvait généralement de nombreux médicaments, crèmes, et autres remèdes aux bobos. Cherchant quelque chose pour désinfecter les plaies, après quelques minutes, la jeune 'infirmière' prit ce qu'elle souhaitait et revint vers les deux hommes. Elle s'avança près d'une table où se trouvait de la paperasse, Kyla prit ce qu'il y trainait pour les mettre ailleurs.

    Allonges-le ici.

    Demanda-t-elle à Milo en parlant de Alexander... Le pauvre, depuis la forêt il avait du le porter; et bien que ça soit un homme, porter un autre mâle inerte est extrêmement difficile... Celui-ci était toujours dans les vappes d'ailleurs, mais après deux ou trois paires de baffes il se réveillerait, ne vous inquiétez pas ! Lorsque Milo fit ce qu'elle voulait, la jeune femme s'approcha du corps de Alexander, elle lui enleva premièrement le masque qui le permettait de survivre sur Pandora. Et de deux, à l'aide d'un couteau elle déchira entièrement le haut que l'individu portait... Le torse à présent à l'air, Kyla put apercevoir de nombreuses plaies causées par les monstres de tout à l'heure. Prenant un coton, elle y rajouta de l'alcool et commença à passer sa main sur les plaies ouvertes de l'homme... Le fait qu'il soit inconscient évitait qu'il sente ses blessures à vif. Pendant qu'elle faisait cela, elle se retourna vers Milo et lui demanda comment il se sentait lui. Et bien oui, il avait fait des belles chutes pendant leurs aventures, il devait certainement être couvert d'égratignures, et demain il se réveillerait avec de bons ématomes. Concernant Kyla, elle aurait certainement pas mal de bleus, mais devrait mettre une attelle pour sa cheville -pour l'instant elle n'avait plus trop mal.

    La prochaine fois, évitons de sortir sans bon équipement et seuls.

    Lorsqu'elle reprit la parole, elle fit un petit clin d'oeil avec un sourire bien prononcé au coin des lèvres. Ces actes voulaient mettre en confiance Milo, et également le détendre un peu aussi. Lorsqu'elle dit ça, elle se reconcentra sur le corps battu de Alexander, et tout à coup elle entendit un soupir venant de cette même personne. Le monstre se réveillait enfin...
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Mer 27 Jan - 20:29

    La nuance noir ... L'ombre ... L'obscurité ... Le noir et enfin le néant, oui c'est ce qu'il resentait ne plus rien être à par une coquille vide dénué de penser intelligente et logique. Le faîtes de ne plus rien penser était l'unique peur d'Alexander, de n'avoir jamais exister comme si tout ce qu'il avait fait pour arriver jusque là n''avait servit à rien d'autres qu'a voir défiler devant ses yeux les quelques années de sa vie qui ne se résumaient qu'à un enchaînements de meurtres et de tuerie sanglante pour ne voir qu'une chose accomplis, son objectif et rien d'autres n'avait remplis sa vie à par cela. Finalement sa vie n'aurait pas eu de sens s'il mourrait maintenant, il fallait qu'il vive au moins pour voir son projet réalisé. Il respirait difficilement mais il vivait encore et c'était ça l'important pour lui. Les bruits qu'il entendait été sourd et les paroles dénués de sens.

    Il sentait que ses forces l'abandonnaient; il n'avait plus la force de garder sa conscience en état de marche et il se sentit rentrer dans une léthargie profonde et peut être sans retour. Il fallait se reposer pour mieux combattre les blessures et le noir qui l'assaillait. Il rêva de sa vie d'avant, de lui avec Amy , de tout ses moments passaient avec elle et de toute cette joie partageait. Puis soudain une lumière lui transperça les yeux et il se réveilla, son torse était nue et il ne saignait plus, la première chose qu'il vue c'était le visage de la jeune femme à qui il devait sûrement la vie. Il bougea légérement mais son corps lui faisait horriblement mal et il avait beaucoup de mal à se mouvoir. Il se mit assis le dos quelques peu recourbée et remarque qu'il se trouvait dans un laboratoire. Il avait encore du sang et ses blessures n'étaient encore recousu. Il regarda le jeune homme présent puis la jeune femme qu'il regarda intensément. Il détourna le regards et tenta de se lever mais sans grand succès et il dit d'un ton presque méchant et sans aucun calme ce qui ne lui ressemblait pas :

    Espèce de petite idiote, je ne demandais pas si ça allait pour ton bien mais pour savoir les facteurs à evaluer pour la situation et les chances de s'en sortir mais toi tu voulais faire ta grande et impressioner tout le monde. J'avais sû que tu aurais été blessé je t'aurais porter et les loups vipères ne nous aurait peut être pas rattrapé aussi facilement et j'aurai pu évitez d'être dans cet état là. Tu mériterais une bonne correction. Mais merci de m'avoir sauver, pour moi et pour eux.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Ven 29 Jan - 17:45

    Milo respira l’air de la sécurité avec béatitude avant de s’installer sur une table, chargée de diverses affaires en tout genre. Adossé sur un mur, il fit battre machinalement ses pieds dans le vide, sans réel but ni envies, et enleva le masque qui commençait à lui paraître franchement désagréable. Le jeune homme observa en silence Kyla soigner le militaire, et elle s’en sortait à merveille. Cela se voyait qu’elle avait de l’expérience. Tout en songeant à cela, Milo s’interrogea sur lui-même. Les deux autres possédaient tous quelques compétences, que ce soit dans l’art du combat ou dans la médecine. Et lui, qu’avait’il réellement ? Outres les livres qu’il connaissait presque par coeur, il ne savait pas faire grand chose. Il n’allait quand même pas se défendre en balançant des bouquins à tout va. Non, il fallait trouver quelque chose. Quelque chose qui le différencie des autres. Quelque chose qui lui serve ici. Mais pour l’instant, épuisé par tout ceci, il n’en avait aucune idée.

    Tout ce qu’il savait, c’est qu’ils l’avaient échappé belle. Ils auraient pu tous y rester, et même si Alexander était gravement blessée, Milo ne doutait pas qu’il se rétablisse très vite. Il en avait vu d’autres le gaillard. Quand il y repensait, l’idée de sortir seul, en pleine nuit, et sans armes, lui paraissait d’une idiotie qu’il se maudit d’y avoir songé. Ils avaient tous été inconscients de sortir ainsi, et surtout lui. En même temps, s’ils n’avaient pas parlé si fort... Milo fut interrompu par une question de la jeune femme, qui lui demandait comment il se sentait. A vrai dire, il ne sentait plus son bras. Seule la fatigue l’envahissait, et la douleur reviendrait certainement le lendemain, au pire. Il irait voir alors un médecin, prétextant une excuse débile et tout irait pour le mieux. Alexander était plus ammoché que lui, et il méritait plus de soins. Le jeune homme répondit donc :


    - Moi, ça va bien, merci. Je tombe juste de sommeil et je serait ravis de réintégrer mon lit après. Je crois que je vais vite m’endormir cette fois-ci. En revanche, tu devrais te soigner la cheville, elle risque d’anfler et de s’infecter.

    Elle lui rappela que la prochaine fois, il faudrait mieux s’équiper. Milo lui sourit tristement. Il doutait qu’il y aurait une prochaine fois. Alexander, qui était un militaire de souche, ne tarderait pas à faire son rapport et lui mettre la faute sur le dos. Il devrait rechanger de base, voire pire, rentrer chez lui. A ce moment là, le jeune homme se réveilla, et son ton agressif qui lui ressemblait beaucoup. Il remercia Kyla de l’avoir sauvé, d’une manière assez forcée, comme si ça lui écorchait les lèvres. Evidemment, Milo fut oublié, mais il ne s’en formalisa pas. Il n’avait que faire des remerciements et il voulait simplement oublier cette fâcheuse histoire. Toutefois, avant d’aller retrouver les bras de Morphée, il lança à Alexander :

    - N’empêche que si elle n’avait pas fait sa grande comme tu dis, nous serions morts tous les trois. Elle a réduit à néant les deux derniers qui restaient et a permis de te sortir de là. Evites d’agresser à peine réveillé, et sois heureux d’être toujours vivant.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Ven 29 Jan - 22:21

    Kyla avait soigné la plupart des plaies qu'Alexander avait sur le torse. Elle s'appliquait le mieux possible bien qu'elle savait que son travail ne serait pas bien récompensé... Elle jetait de temps à autre des regards au blessé, voir s'il se réveillait ou non. Et lorsqu'elle avait une minute, elle s'adressait à Milo, qui avait également été de la partie lorsqu'ils étaient de sortie. Milo avait l'air d'être un jeune homme en corps en pleine recherche de lui même. En tout cas, bien qu'il n'est pas été armé, elle avait trouvé très courageux de sa part d'attaquer l'une des bêtes féroces de tout à l'heure. Il est vrai que Kyla ne connaissait rien de lui, mais sa venue ici n'était point aussi sanguinaire que celle d'Alexander. En parlant de lui, il venait de se réveiller et semblait déjà énervé de se retrouver ici. Kyla profita de l'occasion lorsque l'homme se leva, le dos courbé, pour lui soigner les plaies qu'il avait dans son dos. Elle essayait d'être douce et délicate dans ses gestes lorsqu’elle désinfecta les blessures de l'individu, mais celui-ci était si contrariant dans ses propos. A peine venait-il de se réveiller qu'il bronchait déjà comme un tordu sur ce qui c’était passé auparavant ; et lui faisait des réflexions désagréables Alexander était imbu de sa personne, il semblait connaître tout, il semblait croire qu’il était le seul à bien réussir les choses. Mais le plus important est que tous les trois et bien ils étaient vivants !! Heureusement, un léger merci forcé fut lâché dans ses paroles, et Kyla pensa qu'elle ne l'avait pas aidé pour rien au final, qu’il existait en lui un brin de normalité.. Elle jeta un rapide coup d'œil à Milo qui semblait fatigué et légèrement excédé par l'attitude de l'homme. D'ailleurs, la jeune femme fut assez surprise de l'entendre lui parler ainsi... Peut être parce que depuis leur rencontre, il ne s'était pas montré très féroce et avait été plutôt quelqu'un introverti. En tout cas, ses paroles allèrent droit au cœur de la jeune herboriste qui lui fit un petit sourire enthousiaste. Elle reprit son sérieux en finissant de nettoyer les blessures de l'autre homme. Elle se rendit à l'endroit où elle était cherchée les flacons, puis se mit à chercher durant quelques instants des médicaments qui répondraient aux critères de la demoiselle. Elle prit un fil et une aiguille qu'elle venait de désinfecter et revint vers Alexander.

    Allonges toi, je vais te recoudre cette blessure.

    Par son regard, elle lui montra la grande plaie que les bêtes lui avaient faite au niveau du torse, c'était vraiment celle qui fallait recoudre; le reste se ferait tout seul. Attendant que l'homme s'applique, elle se remit à la recherche de trucs dans le laboratoire tout entier, et elle trouva dans l'une des armoires un verre, et y mit de l'eau potable bien sûr. Elle s'approcha de Milo délicatemment et lui donna l'objet, ainsi qu’une pilule blanche à avaler...

    Tiens, il s'agit d'un décontractant musculaire, ça ne pourra que te soulager. Et t’inquiètes pas pour ma cheville, je vais prendre la même chose que toi et également la masser et bander.

    Elle s'approcha doucement de lui, lui glissant un seul mot.

    Merci.

    Elle le remerciait pour l'avoir défendue il y a quelques instants, c’était tout de même courageux de sa part ; beaucoup de personnes n’auraient pas voulu se mettre Alexander à dos. Kyla retourna auprès de Alexander et commença à recoudre soigneusement la plaie, essayant de lui faire mal le moins possible... Cela ne dura pas longtemps, et lorsque ce fut enfin finie, elle tendit à l'homme la même chose qu’à Milo, puis elle décida de s'occuper d'elle en allant s’asseoir, seule, un peu plus loin sur une des tables pour masser sa cheville à l’aide d’une crème qui chauffait extrêmement après avoir été massé. Pendant qu’elle s’occupait de sa propre personne, elle jeta un regard aux deux hommes qui n’avaient pas bougé ; puis elle reprit la parole doucement.

    Vous feriez mieux d’aller dormir… De plus, il ne faudrait pas qu’on nous prenne là.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Sam 30 Jan - 8:08

    L'envie ... C'était une chose normale et logique que tout être humain ressentait à un moment ou à un autre mais cette envie qu"Alexander ressentait en ce moment n'avait rien de normal ni d'explicable. Il avait envie de plaquer le jeune homme au sol et de lui faire passer l'envie de lui parler comme ça, en effet il ne lui parlait pas et il venais lui parler comme ça, comme ci c'était son ami qu'il pouvait lui faire quelques genres de remarques . C'est chose là l'insupportait au plus profond de lui et il devait se retenir pour ne pas lui foutre une balle dans la tête même si dans cet état là il était en état de faiblesse vu la gravité de ses blessures. Il ne répondit à rien aux paroles de Milo car l'ignorance était d'un grand mépris. La jeune femme s'occupa de recoudre ses blessures, Alexander ne fit aucun geste de douleur car il avait l'habitude de se faire recoudre, de multiples cicatrices ornaient comme un décoration de guerre son torse, des impacts de balles ou des coupures faîtes à la machette et il allait en avoir une de Pandora, cette cicatrice lui rapellerait qu'aider les autres peut coûté un bout de sa personne. Dès qu'ellle eut finit, elle lui passa une pillule blanche qu'il n'avala pas mais qui l'écrasa entre ses doigts, c'était bien la dernière chose qu'il ferrait car il était contre les médicaments et préférait la médcine humaine et voulait également souffrir pour se montrer à lui même qu'il ne faut pas jouer les héros sans le risque d'avoir de grande souffrance. Alexander se leva dès que la jeune femme eut finit de parler, avec difficulté car ses blessures le lançaient affreusement et il marcha avec difficulté mais il marchait c'était le principal. En réalité, même si on le découvrait il n'avait qu'a dire qu'il avait trouver ses jeunes gens dans la forêt et qu'il voulait les interroger et ça ce passerait bien. Il s'en alla d'un pas pressé avec un mal de chien vers sa chambre et dit aux deux jeunes gens avant de partir :

    "Merci pour eux"

    [Petit post désolé ><]
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Sam 30 Jan - 9:00

    Milo était à bout de forces, et il bien qu’il ne pouvait réellement tolérer l'attitude du jeune homme, il ne rajouta rien et se contenta de le regarder fixement. Il savait très bien que si Alexander avait été en pleine forme, il lui aurait sauté dessus sans attendre. Quoique... Non, il ne l'aurait pas fait. Pas en présence d'une femme. Une femme, qui apparemment, à en juger par les regards insistants qu'il lui lançait, ne le laissait pas indifférent. Serait-ce le point faible du grand Alexander ? Milo sourit intérieurement puis contempla la nuit noire. Si mystérieuse et pourtant si dangereuse. Des milliers d'étoiles scintillaient dans le ciel, à la manière des diamants. Qui aurait pu croire que cette délicieuse atmosphère aurait failli tourner au massacre ? Kyla se dirigea vers lui et lui donna quelque chose pour calmer sa douleur. Elle le remercia également, ce qui décocha un sourire mi-figue mi-raison au jeune homme.

    Sans prendre le temps de comprendre, il avala le cachet et but l'eau rapidement. Une telle aventure donnait soif et, maintenant qu'il y pensait, la faim commençait à le tirailler. Mais, ce n'était plus l'heure des petites collations. Il se faisait tard, et, lorsque la jeune femme leur recommanda d'aller se coucher, il ne se fit pas prier. Alexander s'en alla le premier. Merci pour eux ? Qu'est ce que cela voulait'il dire ? Milo n'en savait rien, mais la fatigue l'empêchait de raisonner convenablement. Il y réfléchirait le lendemain, si l'envie le prenait. Pour l'instant, ce n'était guère le moment. Milo se leva et s'approcha de la porte. Puis, il se retourna et s'exclama :


    - Encore merci pour tout, Kyla. Sans toi, je parsèmerais la forêt de mon sang. Je n'oublierais pas cette dette que je te dois. Sur ce, bonne nuit, et prends garde à ne pas te faire prendre.

    Sur ces mots, Milo lui envoya un sourire, puis lui tourna le dos. Son lit, bien que n'étant pas des plus douillets, l'appelait à grand cris, et il ne pourrait le refuser. Et il faudrait dormir vite, sans quoi il serait bien fatigué pour la dure journée du lendemain. Tout en marchant, il mis ses mains dans ses poches. Et se figea. D'un regard affolé, il fouilla ses poches avec agitation. Son livre. Il n'était plus là. Il était tombé durant la bataille. Damnation. Ne pouvant se permettre de le laisser, il tourna à l'angle d'une maison, et disparu. Il n'était pas encore couché.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   Sam 30 Jan - 12:27

    Terminé !
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Juste Ciel, quel magnifique endroit (Libre à chacun)
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: La jungle :: Petite base militaire-
    Sauter vers: