Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     [Neytiri] La vie continue

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Narri'Ekaie
    Omaticaya-Archer-Chasseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 557
    Date de naissance : 09/09/1992
    Age : 26
    Age du perso : 37
    En couple ? : On peut toujours espérer...
    But : Explorer, apprendre, vivre, essayer, croire, espérer, comprendre, sentir, réaliser...
    Date d'inscription : 19/01/2011

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    0/100  (0/100)

    MessageSujet: [Neytiri] La vie continue   Sam 29 Jan - 2:03

    Spoiler:
     

    Les murs vibrent. La folie qui règne est puissante. La joie et l’enthousiasme y est. Aujourd’hui, les tambours de toutes les grandeurs résonnent dans l’antre des Omaticaya. Les Na’vi les plus courageux se balancent sur des tambours géants accrochés haut dans les airs. D’autres, s’exercent sur des tambours plus petits, mais tout autant résonnants. Le rythme, il n’y en a pas vraiment, la musique est comme elle est : forte et enivrante. S’il y a un rythme, c’est uniquement par hasard que tous ces tamtams éparpillés résonnent dans un ordre logique. Si ce bruit de vie est là, c’est que cette journée débute par un rituel annuel qui consiste à montrer que chacun est le meilleur joueur. Toutefois, il n’y a aucun vainqueur. Ainsi, tous sans exception sont invités à participer et faire trembler de vie les murs de l’Arbre-Maison. C’est magique des moments comme ceux-là. Ça rappel les liens que l’on a entre chacun. Ça rappel la vivacité, le gout de la chasse, le gout de vivre et ce, qu’importe ce qui se passe. Aucun humain n’a droit de venir à une telle cacophonie mélodique. Quand un air d’aller prend fin, quelques Na’vi se regardent et début un nouveau moment de tambour.

    Spoiler:
     

    Tant qu’à moi, je suis dans les airs sur un billot de bois sur lequel je me balance de gauche à droite pour le faire cogner à une grosse peau tendue de métabête. Je prends mon élan et puis cogne du plus fort que je peux en essayant de tomber sur le bon rythme, mais sans plus. C’est surtout pour le plaisir de partager de la musique avec tout le reste de son clan. Comme nous sommes plusieurs pour quelques tambours géants, après quelques minutes je lègue ma place à mon prochain. Au sol, je rejoins Neytiri qui regarde tous ces joueurs de bruit. C’est beau dans toute sa laideur. Puisqu’il faut l’avouer, ce n’est pas toujours bien joué, au contraire, cette cacophonie prend plus de sens que le rythme. Ce n’est pas la musique telle quelle que l’on veut émettre, mais le sentiment que l’on obtient en jouant tous ensemble.

    Je m’assois à côté de cette Na’vi, d’ailleurs Tsahik.

    Je continu d’écouter un peu avant que les sons baissent. Alors je regarde Neytiri et la salue.

    -C’est bien de se rassembler ainsi… Dis-je d’un ton un peu essoufflé après l’exercice physique et musical que je viens de faire.

    Mais alors que le bruit des tambours diminuait, le tout reprend de plein cœur.

    Spoiler:
     


    --------------------------------
    Les Na'vi se laissent bercer aux bruits de la vie que l'amour prend parti.
    Esirle Na'vi gu fade ni'vamnaye ar voklaw dri irl jial qeg tregrae gofirtae djiop.

    Venez voter!
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Neytiri
    Tsahìk Omaticaya
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 113
    Date de naissance : 22/06/1992
    Age : 26
    En couple ? : Jack Sully
    But : avoir une vie comme avan
    Date d'inscription : 10/11/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    12/100  (12/100)

    MessageSujet: Re: [Neytiri] La vie continue   Sam 29 Jan - 9:15

    Aujourd'hui est un grand jour pour les Omaticayas. Une fête annuelle assez énorme va commencer d'ici peut et tout le monde ne veut plus attendre: Pandora doit entendre les tambours Omaticayas. Des percussions vont êtres lancés jusqu'au bout de la nuit et tout le monde sans exception va montrer qu'il est le meilleur. Pour Neytiri c'est une immense joie de refaire cette fête. Depuis sont départ avec Jake durant toutes ces années, lors de la cérémonie, la tsahik en entendant les tambours résonner dans toute la foret ne pouvait s'empêcher de pleurer, lui rappelant des souvenirs douloureusement magiques. Ça y est les tambours commencent! Tous les Omaticayas commencent a taper sur toutes percussions possibles, d'autres ce balancent d'objets sculptés en bois accrochés a l'occasion. Sinon un les autres sont au milieu de la cours en font une danse traditionnelle qui consiste à la danser en couple. Les deux danseurs s'éloignent pour ce rapprocher de plus en plus. Généralement ce sont ceux qui s'attirent qui font cela. Puis sur le cotés les hommes na'vis s'affrontent a un jeux qui consiste a boire le plus d'un breuvage qui enivre la tête. Plusieurs heures de folies ont déjà passés en quelques minutes. Neytiri alla s'assoir sur un rocher et les regarda tous. Une fois de plus, Elle se dit que sa place n'était que ici et aucune pars ailler. Un na'vi vint s'assoir a coté d'elle très essoufflé. C'était Narri'Ekaie.


    "
    -C’est bien de se rassembler ainsi… Dis-je d’un ton un peu essoufflé après l’exercice physique et musical que je viens de faire."


    La tsahik le regarda et lui fit un grand sourire.


    "Oui, cela faisait longtemps que je n'avait pas assisté a cette fête et crois moi Tsmukan cela me manquait. C'était en train de penser a la première fois que Jake avait fait cette fête. Nous commencions a nous approcher dangereusement lors de cette cérémonie, surtout avec cette danse. Puis il était parti s'enivrer la tête dans le coin avec Tsu'tey."

    La na'vi rigole à la pensée de ce moment tant amusant. Les tambours répercutent dans toute la cours et les Omaticayas sont déchainés.

    "Maintenant il est je ne sais ou au beaux milieu de la foret. Je n'attend qu'une chose, son retours. Je pense aussi qu'il pourrait encore refaire du bien lors de cette guerre comme la dernière fois."

    La tsahik fit une pose t regarda l'Omaticaya:

    "Que penses-tu toi lorsque l'on fait cette fête Tsmukan? J'aime bien savoir ce que tout le monde en pense car en parlant avec tout le monde, j'ai remarquée que personne n'en pense la meme chose. Bien sur en bien mais aucune meme opinion."



    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Narri'Ekaie
    Omaticaya-Archer-Chasseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 557
    Date de naissance : 09/09/1992
    Age : 26
    Age du perso : 37
    En couple ? : On peut toujours espérer...
    But : Explorer, apprendre, vivre, essayer, croire, espérer, comprendre, sentir, réaliser...
    Date d'inscription : 19/01/2011

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    0/100  (0/100)

    MessageSujet: Re: [Neytiri] La vie continue   Sam 29 Jan - 18:29

    Assis sur une large roche près du centre du magnifique Arbre-Maison que tous avons construit avec passion, je regarde les yeux éblouis et le cœur vibrant tous ces danseurs et musiciens d’un jour. Même si au levé de plusieurs matins au cours de l’année on danse et on joue de la musique, seul quelques-uns sont reconnus comme étant de bons joueurs ou de bons danseurs. Tant qu’à moi, je ne suis pas bon cavalier de danse et ni champion de musique, je vogue sur les notes comme un bateau sur une mer déchaînée, je voyage dans toutes les directions, de haut en bas comme gauche à droite, j’avance comme me le permet les vagues.

    -Oui, cela faisait longtemps que je n’avais pas assisté à cette fête et crois moi Tsmukan, cela me manquais. J’étais en train de penser à la première fois que Jake avait fait cette cérémonie. Nous commencions à nous approcher dangereusement lors de ce festif, surtout avec cette danse. Puis il était parti s’enivrer la tête dans le coin avec Tsu’tey.

    Je souris à l’idée de les imaginer s’empiffrant… C’est drôle parfois les souvenirs, il n’y en a pas que des tristes ! Bien sûr que non ! Il y en a beaucoup qui nous font marrer ! Et parfois… ce n’est pas obliger d’être dans le passé. Dans l’instant même, deux Na’vi se tiraillent pour être le prochain sur un des tambours géants ! Leurs chamailles ne sont pas méchantes, mais plutôt… pour le plaisir d’être le prochain, un certain honneur à participer avant l’autre.

    -Maintenant, il est je ne sais où au beau milieu de la forêt. Je n’attends qu’une chose, son retour. Je pense aussi qu’il pourrait encore faire du bien lors de cette guerre, comme la dernière fois.

    Je regarde attentivement les deux Omaticaya, qui, dans les airs près de l’endroit où embarquer sur le billot, ont l’air à s’entendre sur quelque chose. Alors que le Na’vi qui occupe la place débarque, les deux autres prennent place en même temps et se mettent à balancer de droite à gauche.

    -Que penses-tu toi lorsqu’on fait cette fête Tsmukan ? J’aime bien savoir ce que tout le monde en pense, car en parlant à plusieurs, j’ai remarquée qu’aucun Na’vi n’en pense la même chose. Toujours en bien, mais jamais la même opinion.

    Je les regarde se dandiner comme des primates sur quelque chose qui rebondi. Alors qu’un passe à pas grand-chose de tomber, l’autre le rattrape juste à temps. Cela prouve que malgré les petites querelles, on est toujours prêt à aider son suivant. «Si on laisse tomber tout le monde, alors tout le monde peut nous laisser tomber. Alors être seul, sans personne, c’est bien moins drôle que lorsqu’il y a des centaines de Na’vi bruiteurs.»

    Ce n’est pas parce que je porte attention à ces deux là que je n’écoute pas Neytiri. Il faut quand même avoir un minimum de respect. Alors je réponds à cette charmante Na’vi.

    -Ce que je pense de cette cérémonie… C’est une fête magnifique que l’on doit absolument garder et inculquer à nos descendances. C’est la famille de plein cœur. C’est la vie et la joie, l’oubli de toute pensée négative, le dépassement de sois, le goût de faire du bruit, le goût d’aimer la vie. C’est une preuve de confiance, de persévérance… Nous croyons tous en notre survie. Nous avons peur au fond de nous, mais nous avons aussi très confiance en nos supérieurs. Et puis nous persévérons coute que coute face aux plus grandes menaces telles que ceux qui viennent du ciel.

    Je prends une courte pause, le temps de prendre une ou deux inspirations et puis je continu.

    -Ces tambours qui résonnent sont la fierté d’être Omaticaya. Je suis sûr que les humains nous entendent. Je suis tout autant sûr qu’ils se demandent ce que nous faisons. Et pour compléter, je suis sûr qu’ils ont peur que se soit quelconque sorte de chant de guerre. Toutefois, dans cette antre, en ces moments, peu de Na’vi se soucient des humains puisqu’ils sont envouté dans la musique. Des temps comme aujourd’hui montre que la vie continue. Ils montrent que nous sommes toujours là, fort, vivant, puissant et toujours en harmonie…
    À mon tour je regarde Neytiri et souris. Les tambours semblent résonner plus fort que tout à l’heure, mais on s’entend encore bien parler. Après quelques minutes, ce n’est plus un sourire gentil qui domine mon visage, mais un sourire pendu jusqu’aux oreilles puisqu’une idée m’a traversée l’esprit.

    -Ça te dit d’essayer quelque chose pour l’occasion ?

    Je n’attends même pas sa réponse que je me lève et regarde autour. Deux tambours ne sont pas utilisés au fond sur un autre roché. Je m’empresse donc d’aller les chercher et puis d’une liane que j’ai trouvé dans les réserves de corde, je les attache solidement avec un espace entre ainsi qu’une corde lousse en dessous relier à un nœud qu’on peut serrer. Je le mets sur mon épaule, un tambour en avant un tambour sur mon dos et puis je monte par le centre de l’Arbre pour aller chercher mon Ikran qui doit forcément être au sommet.

    Je remarque Neytiri qui tente de me suivre avec deux tambours aussi trouvés je ne sais où. De toute façon il y en a partout. Un Na’vi fatigué dépose son instrument et un autre le prend peu de temps après. C’est un roulement continu. En haut, j’appel mon Ikran. Il a l’air joyeux. Il semble comprendre ce qui se passe. Qu’importe, je prends l’instrument que j’ai sur mon épaule et le dépose sur son cou. Avec la corde lousse en dessous du montage, je l’accroche autour de lui pour pas que l’instrument tombe. Avec un tambour de chaque côté et bien attaché, je vais pouvoir jouer en volant autour de l’Arbre.

    J’embarque sur mon Ikran coloré et commence à frapper sur les tambours accrochés. Je regarde ensuite Ney’ qui est à côté, souriante.

    -Ça va aller pour accrocher le tout ?

    Jeune, j’ai apprit à faire des nœuds par moi-même, durant mon voyage. Je n’ai pas eu le choix. Savoir attacher quelque chose, c’est très important. De ce fait, les cordes que j’attache sont toujours attachées en fonction de mon Ikran ; pour ne pas le blaiser, pour que ca tienne comme il faut, pour ne pas l’encombrer… C’est pourquoi j’ai eu tant de facilité pour accrocher les tambours à mon oiseau. Ce n’est pas la première fois que j’accroche un objet de cette manière. Et c’est pourquoi, je demande à Neytiri si tout va bien. Autrement je vais descendre et l’aider à attacher le tout pour ensuite voler à deux en jouant dans les airs !

    Une pensée travers mon esprit encore une fois, imaginant plusieurs autres Na’vi nous imitant…


    --------------------------------
    Les Na'vi se laissent bercer aux bruits de la vie que l'amour prend parti.
    Esirle Na'vi gu fade ni'vamnaye ar voklaw dri irl jial qeg tregrae gofirtae djiop.

    Venez voter!
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: [Neytiri] La vie continue   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    [Neytiri] La vie continue
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » La vie continue (Privé Antéa)
    » Le sablier du temps...
    » La partie continue [IMPORTANT]
    » Birmanie: Ca continue
    » Le Canada continue sa chasse à l'homme

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: Village Omaticaya :: Cour principale-
    Sauter vers: