Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Invité
    Invité



    MessageSujet: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Ven 8 Oct - 6:57

    Cela faisait plusieurs minutes que la nuit était tombée et des étoiles étaient déjà visibles dans le ciel. Cette nuit-là, la géante gazeuse autour de laquelle gravitait Pandora était peu visible et William pouvait observer pour la première fois de sa vie un ciel étoilé. Sur Terre, les nuages de pollution donnaient au ciel un aspect opaque et aussi noire que de l’encre. William observait avec intérêt une étoile particulièrement brillante : c’était probablement la plus proche d’Alpha Centauri et William en déduit qu’il s’agissait du soleil, autour de laquelle gravitait sa planète natale.
    Cela faisait deux jours qu’il était dans l’arbre maison. Les na’vis le détachaient de temps en temps pour qu’il puisse marcher, manger et se laver à la rivière, bien évidemment sous la surveillance de deux na’vis armés. Le reste de ses journées consistait à regarder les na’vis aller et venir dans la cour de l’arbre maison pendant qu’il était attaché, ou encore, de traiter mentalement le colonel Parker de tous les noms pour l’avoir mis dans cette situation.
    Alors qu’il continuait d’observer le soleil, deux na’vis s’approchèrent de lui. L’un d’eux détacha William tendit que l’autre le menaçait avec son arc. William leur lança un regard interrogateur. Le na’vi qui l’avait détaché lui indiqua de les suivre. William les suivit jusqu’à leur destination : plusieurs na’vis étaient rassemblés en cercle autour de quelques autres na’vis. Les deux na’vis qui l’avaient amené ici menèrent William à l’intérieur du cercle, face aux na’vis, puis s’éloignèrent. William regarda les na’vis qui lui faisaient face. Il remarqua notamment que l’un d’eux, une femelle, avait le corps recouvert de bandages, ce qui semblait indiquer qu’elle avait vu la mort d’assez près lors de l’attaque.
    William restait immobile, ne disait rien et regardait fixement les na’vis, sans que son visage ne montre la moindre expression. Il attendait de savoir ce qui allait se passer.
    Revenir en haut Aller en bas
    Tsu'ka
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 1617
    Date de naissance : 18/10/1983
    Age : 34
    Age du perso : 20
    En couple ? : Evan Sorrow/Quel'Danos
    But : Vivre et élever son enfant.
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    33/100  (33/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Ven 8 Oct - 20:06

    Deux étaient passé depuis le massacre qui a eu lieu au Kelutral. Beaucoup de frères et sœurs avaient rejoint Eywa dont une personne très importante aux yeux de Tsu'ka qui est sa mère. Sa perte a détruit Tsu'ka de l'intérieur mais le pire de tout c'est qu'elle est morte en protégeant Ateyo l'enfant de Tsu'ka...enfant qui a été enlevé et qui est on ne sait où chez les humains.

    Mais en parlant d'humain, leur chef en avait oublié un avant de partir et cet humain était prisonnier depuis maintenant deux jours et son "procès" se déroulait aujourd'hui malgré toutes les douleurs physique et mentale de Tsu'ka.

    Beaucoup de na'vi étaient déjà présent espérant entendre que la sentence pour cet humain sera la mort. Wokan avait accompagné sa fille pour la faire venir jusqu'à son trône pour qu'elle y prenne place et resta près d'elle. Voir ce vermisseau devant elle ne lui plaisait pas et il aurait préféré le voir mort mais la décision finale appartient à Tsu'ka.

    Tsu'ka avait du mal à rester concentrée à cause des multiples blessures mais aussi aux blessures mentales que lui ont infligé la perte de sa mère et l'enlèvement de son enfant. Aussi demanda-t-elle à son père de parler à sa place.

    Wokan acquiesça avant de se relever et de commencer à parler devant tout le monde.


    (langage na'vi) Je parlerai à ce procès au nom de notre Olo'eyktan aujourd'hui.

    (langage humain) Il y a deux jours de cela, les humains nous ont lâchement attaqué en tuant nos frères et nos sœurs. Cet humain était de ceux qui nous a attaqué mais leur chef a été lâche et la laissé se faire prisonnier. Aujourd'hui, cet humain répondra des crimes que les siens ont fait contre nous. Humain qu'as-tu à répondre?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Sam 9 Oct - 12:30

    L’un des na’vis s’était levé pour s’adresser aux autres. William reconnut celui qui était venu l’interroger il y a deux jours.

    “Il y a deux jours de cela, les humains nous ont lâchement attaqué en tuant nos frères et nos sœurs. Cet humain était de ceux qui nous a attaqué mais leur chef a été lâche et l’a laissé se faire prisonnier. Aujourd'hui, cet humain répondra des crimes que les siens ont fait contre nous. Humain qu'as-tu à répondre?”

    William comprit que le jour où les na’vis décideraient de son sort était enfin arrivé. Le na’vi lui demandait de répondre des crimes que ses supérieurs avaient commis. William observa le na’vi dans les yeux, essayant de trouver une réponse qui ne mettrait personne en colère. Étant donné qu’il n’était pas accusé directement, il pouvait espérer pouvoir parler avec un minimum de liberté. Cependant, il préférait commencer par dire que son rôle dans le massacre avait été minime.

    “Je ne vais pas vous contredire sur le fait que l’attaque qui a été lancé contre vous il y a deux jours est un crime. Néanmoins, je tiens à signaler que même si j’étais présent ce jour-là, je n’ai tué personne et ne me suis pas beaucoup servi de mon arme. Malheureusement, je crains que personne ici ne peut confirmer ce que je viens de dire.”

    *C’est même une des batailles au cours desquelles j’ai tiré le moins de coups de feu* pensa William.

    William restait immobile et inexpressif pour dissimuler son inquiétude : les na’vis allaient-ils le croire ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Sam 9 Oct - 13:31

    Un peu à l'écart de la scène, j'écoutais les yeux fermés ce qu'il se disait en contre bas, sur le tawtute. Dès le départ, Wokan avait donné le ton : pour lui William devait absolument mourir :


    “Il y a deux jours de cela, les humains nous ont lâchement attaqué en tuant nos frères et nos sœurs. Cet humain était de ceux qui nous a attaqué mais leur chef a été lâche et l’a laissé se faire prisonnier. Aujourd'hui, cet humain répondra des crimes que les siens ont fait contre nous. Humain qu'as-tu à répondre?”



    Présenté sous cet angle, il était clair que pour lui il n'existait qu'une seule condamnation possible : l'exécution. Mon peuple ne voyait il pas que ce captif n'était pas le responsable du massacre ? C'était comme tuer un Chevaucheur des Mers de l'Est sous prétexte que son Olo'Eyktan avait fait un mauvais choix, qui avait pu être préjudiciable aux Omaticaya !
    Mon peuple était donc si aveugle que cela ?
    Les anciens, avec tout le respect que j'avais pour eux, étaient cependant parfois étroit d'esprit que je me demandais pourquoi on les écoutait ! Certes ce massacre ne pouvait pas rester impuni mais devrions nous le faire payer à un seul humain qui n'avait rien décidé, et obéit comme un bon guerrier ?

    D'ailleurs, le voila qui répondait :


    “Je ne vais pas vous contredire sur le fait que l’attaque qui a été lancé contre vous il y a deux jours est un crime. Néanmoins, je tiens à signaler que même si j’étais présent ce jour-là, je n’ai tué personne et ne me suis pas beaucoup servi de mon arme. Malheureusement, je crains que personne ici ne peut confirmer ce que je viens de dire.”


    Il avouait, lui même, que l'attaque mené sur notre village était un massacre, et qu'elle n'aurait jamais du avoir lieu... Sa défense reposait sur le fait qu'il avait participé à l'attaque, mais qu'il n'avait pas apporté la mort aux nôtres.
    Déjà, des voix s'élevèrent contre lui, qu'il était un assassin, un monstre, que tous les humains étaient pareils : vils, sournois, foncièrement mauvais, sans coeur, sans pitié...
    Cela tournait mal pour William car personne n'était prêt ni ne voulait le croire. C'était donc à cet instant que je décidais de venir lui apporter mon soutien.

    Descendant de ma position, et en avançant vers le cercle, je commençais à prendre la défense de William :


    "JE ! Peux confirmer ces dires, car j'ai assisté à la scène depuis le Kelutral et combattu ce tawtute."


    Mon intervention fit se retourner les personnes présente, même William parut surpris car il ne se doutait peut être pas que la Na'vi sur laquelle il avait ouvert le feu était celle qui était en train de prendre sa défense.
    Arrivée maintenant à hauteur du cercle, je poursuivis :


    "De plus, lorsqu'il avait à se merci Tsu'ka, Shimary, Tsumaïe Jack Sully ainsi que Eywa'ka, il n'a pas ouvert le feu, il n'a pas tué ni même blessé qui que ce soit !
    Là ou je veux en venir, c'est que vous êtes aveuglés par la colère et la haine mais cette être vivant doit il mourir pour satisfaire votre soif de vengeance ? Croyez vous réellement que tuer un humain permettra de venger nos dizaines de frères et soeurs tombés ? Croyez vous que ce tawtute est responsable de ce massacre ?!
    Autant abattre tous les ikrans du ciel car pendant son Iknimaya un jeune guerrier a échoué ! C'est une insulte à Eywa ! Je ne cautionne pas l'attitude des humains détruisant notre monde ou de ceux qui ont ordonnés ce massacre mais de là à tuer tout tawtute que l'on croise, cela relève de la folie !
    Vous dites que tous les humains sont identiques : arrogant, supérieurs, mauvais, destructeurs... qu'ils ne méritent pas de vivre, qu'il sont tellement différent de nous... dans ce cas, pourquoi accepter Jack Sully et Quel'Danos parmi nous ? Pourquoi faire confiance à ces deux là ? Car ce sont des Uniltìranyu ? Non ! Ils sont humains avant tout ! Et pourtant ils nous ont prouvés qu'ils voulaient se battre à nos cotés, défendre notre monde, et aimer Eywa !
    Ce n'est pas cet humain qui mérite de mourir, ceux sont les responsables de ce massacre qu'il faudrait punir !"



    Je regardais l'assistance avec défi, je m'étais d'ailleurs interposée entre eux et William. Je ne pouvais pas me résigner à le laisser seul face à cette vague de haine et j'étais résolument décidée à le défendre coute que coute.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Dim 10 Oct - 18:07

    La plupart du village était présent quand j'arrivais à la cour principal. Le jugement avait vraisemblablement déjà commencé. Je pouvais apercevoir Tsu'ka, qui semblait complètement épuisée et Wokan, qui devait parler en son nom, en tant qu'ancien du village. Le misérable humain était au centre de l'attention, tenu en respect par plusieurs guerriers.
    Après s'être levé, Wokan, homme sage, prenait la parole haut et fort.


    “Il y a deux jours de cela, les humains nous ont lâchement attaqué en tuant nos frères et nos sœurs. Cet humain était de ceux qui nous ont attaqué mais, leur chef a été lâche et l’a laissé se faire prisonnier. Aujourd'hui, cet humain répondra des crimes que les siens ont fait contre nous. Humain qu'as-tu à répondre?”


    Les choses sérieuses venaient donc de commencer. Pourtant, je ne comprenais pas ce que disait Wokan. Je n'avais jamais apprise la langue des humains. Néanmoins, je pouvais deviner qu'il énonçait les faits. L'humain faisait parti des envahisseurs qui avaient massacré tous nos frères et sœurs. La bataille avait été peine perdue. Pris par surprise et en l'absence de tous nos guerriers partis à la chasse, nous n'avions pu que constater la puissance destructrice des humains. Nous avions perdu une bonne partie de notre peuple dans le massacre. Eywa devait accueillir beaucoup de nos semblables. Wokan semblait attendre une réponse et la réponse de l'humain se faisait attendre.


    “Je ne vais pas vous contredire sur le fait que l’attaque qui a été lancé contre vous il y a deux jours est un crime. Néanmoins, je tiens à signaler que même si j’étais présent ce jour-là, je n’ai tué personne et ne me suis pas beaucoup servi de mon arme. Malheureusement, je crains que personne ici ne peut confirmer ce que je viens de dire.”


    Je ne comprenais pas ce qu'il disait. Je m'en voulais un peu à cet instant de mon ignorance. J'espérais que quelqu'un s'exprime dans notre langue , afin que je puisse suivre convenablement le jugement. Un na'vi sage faisait la traduction mais, elle ne semblait pas parfaite. En observant bien l'humain, il devait vraisemblablement se défendre des accusations ou du moins, les atténuer. Mais, à ma grande surprise, au milieu des cris de haine de l'assemblée, May s'était avancée au milieu du cercle. Cette fois, je pouvais comprendre exactement ce qu'elle disait.


    "JE ! Peux confirmer ses dires, car j'ai assistée à la scène depuis le Kelutral et combattue ce tawtute."


    Elle prenait visiblement sa défense. Cela ne m'étonnais pas du tout. Depuis son retour de captivité chez les humains, elle s'était comme prise d'affection pour eux. Une fois interposée au milieu du cercle, elle lançait un regard de défi à toute l'assistance. C'était une pure folie de se mettre ainsi en travers du jugement de Wokan et donc de Tsu'ka. Néanmoins, elle continuait avec conviction.


    "De plus, lorsqu'il avait à se merci Tsu'ka, Shimary, Tsumaïe Jack Sully ainsi que Eywa'ka, il n'a pas ouvert le feu, il n'a pas tué ni même blessé qui que ce soit !
    Là où je veux en venir, c'est que vous êtes aveuglés par la colère et la haine mais, cet être vivant doit-il mourir pour satisfaire votre soif de vengeance ? Croyez-vous réellement que tuer un humain permettra de venger nos dizaines de frères et sœurs tombés ? Croyez-vous que ce tawtute est responsable de ce massacre ?!
    Autant abattre tous les ikrans du ciel, car pendant son Iknimaya un jeune guerrier a échoué ! C'est une insulte à Eywa ! Je ne cautionne pas l'attitude des humains détruisant notre monde ou de ceux qui ont ordonné ce massacre mais, de là à tuer tout tawtute que l'on croise, cela relève de la folie !
    Vous dites que tous les humains sont identiques : arrogant, supérieurs, mauvais, destructeurs... qu'ils ne méritent pas de vivre, qu'ils sont tellement différent de nous... dans ce cas, pourquoi accepter Jack Sully et Quel'Danos parmi nous ? Pourquoi faire confiance à ces deux-là ? Car ce sont des Uniltìranyu ? Non ! Ils sont humains avant tout ! Et pourtant ils nous ont prouvés qu'ils voulaient se battre à nos cotés, défendre notre monde, et aimer Eywa !
    Ce n'est pas cet humain qui mérite de mourir, ce sont les responsables de ce massacre qu'il faudrait punir !"



    Je manquais de m'étouffer avec ma salive. May parlait beaucoup et s'opposait maintenant complètement au jugement. Je m'avançais sans plus tarder en me tournant vers Wokan, pour demander l'autorisation de prendre la parole.


    [Langage Na'vi]"Avec ta permission, respecté Wokan. May, je suis d'accord avec le fait qu'il a épargné beaucoup de nos frères et sœurs. Cependant, il fait pourtant effectivement parti des humains qui ont ravagés notre village. S'il ne cautionnait pas les ordres de ses chefs, pourquoi est-il resté avec eux ? Pourquoi n'a t-il pas rejoins la Confrérie ? Une bonne action ne répare pas une vie. La vengeance par la mort, c'est une voie comme une autre. Si selon toi cet être ne mérite pas la mort, que mérite-t-il ? Donne-nous donc la peine qui te semble juste pour ce misérable humain, puisque tu souhaite le défendre."


    Je reculais maintenant pour me remettre parmi les autres na'vis. J'avais dis ce que j'avais à dire. Si May souhaitait défendre cet humain, elle devait prendre ses responsabilités et prouver à toute l'assemblée, qu'il méritait, non pas l'absolution complète mais, au moins la vie sauve. Je regardais ma main souillée de sang. Malgré ma soif de vengeance, je ne devais pas être dominée par elle. Je devais garder le contrôle et rester consciente. D'une façon ou d'une autre, la mort d'un seul être humain ne pouvait me satisfaire, alors il était inutile de la chercher. Je lançais un regard vers l'humain. Ce regard n'était pas froid, ni malveillant, il était neutre. L'humain devrait bien comprendre, que je ne l'avais pas jugée par vengeance.
    Revenir en haut Aller en bas
    Tsu'ka
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 1617
    Date de naissance : 18/10/1983
    Age : 34
    Age du perso : 20
    En couple ? : Evan Sorrow/Quel'Danos
    But : Vivre et élever son enfant.
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    33/100  (33/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Dim 10 Oct - 21:08

    “Je ne vais pas vous contredire sur le fait que l’attaque qui a été lancé contre vous il y a deux jours est un crime. Néanmoins, je tiens à signaler que même si j’étais présent ce jour-là, je n’ai tué personne et ne me suis pas beaucoup servi de mon arme. Malheureusement, je crains que personne ici ne peut confirmer ce que je viens de dire.”

    En effet, personne ici ne pourra confirmer ce qu'il a dit car personne n'avait le temps de voir ce qu'il faisait au moment du massacre que lui et les siens ont fait.

    "JE ! Peux confirmer ces dires, car j'ai assisté à la scène depuis le Kelutral et combattu ce tawtute."

    Maywe'hufne arriva au centre pour d'après sa première phrase prendre la défense de l'humain. Mais bon, dans un procès tout le monde a la parole donc autant la laisser parler.

    "De plus, lorsqu'il avait à se merci Tsu'ka, Shimray, Tsumaïe Jack Sully ainsi que Eywa'ka, il n'a pas ouvert le feu, il n'a pas tué ni même blessé qui que ce soit !
    Là ou je veux en venir, c'est que vous êtes aveuglés par la colère et la haine mais cette être vivant doit il mourir pour satisfaire votre soif de vengeance ? Croyez vous réellement que tuer un humain permettra de venger nos dizaines de frères et sœurs tombés ? Croyez vous que ce tawtute est responsable de ce massacre ?!
    Autant abattre tous les ikrans du ciel car pendant son Iknimaya un jeune guerrier a échoué ! C'est une insulte à Eywa ! Je ne cautionne pas l'attitude des humains détruisant notre monde ou de ceux qui ont ordonnés ce massacre mais de là à tuer tout tawtute que l'on croise, cela relève de la folie !
    Vous dites que tous les humains sont identiques : arrogant, supérieurs, mauvais, destructeurs... qu'ils ne méritent pas de vivre, qu'il sont tellement différent de nous... dans ce cas, pourquoi accepter Jack Sully et Quel'Danos parmi nous ? Pourquoi faire confiance à ces deux là ? Car ce sont des Uniltìranyu ? Non ! Ils sont humains avant tout ! Et pourtant ils nous ont prouvés qu'ils voulaient se battre à nos cotés, défendre notre monde, et aimer Eywa !
    Ce n'est pas cet humain qui mérite de mourir, ceux sont les responsables de ce massacre qu'il faudrait punir !"


    Bonne défense avec de bons arguments mais inutile car c'est un humain et son sort et donc autant dire que son sort est quasiment scellé. Au nom de Quel'Danos, quant Maywe'hufne demanda pourquoi il fallait lui faire confiance, Tsu'ka se leva, non sans mal, de son trône en manquant de tomber mais rattrapé par deux na'vi qui se trouvaient à côté d'elle et qui la tenaient. Tsu'ka fixait Maywe'hufne dans le blanc des yeux quelques instants avant de lui répondre assez sèchement.

    (langage na'vi) Je t'interdit de parler de Quel'Danos ainsi. Il est omaticaya comme tout le monde présent ici. Tu dis qu'il n'a rien fait pour nous? En ce moment, il est partit avec deux autres Omaticaya chercher notre fils qui a été enlevé par ses humains juste après avoir tué ma mère. Dit-elle en toussant grossièrement car mal à ses nombreuses blessures avant de reprendre.Alors je t'interdit de parler de lui comme tu viens de le faire sinon tu vas avoir à faire à moi.

    Tsu'ka retourna sur son trône. Visiblement, ce qu'elle vient de dire laissa un gros blanc parmi tous les na'vi présent...même son père ne savait pas trop quoi dire. Mais ce silence fut rompu par Tsumaie.

    [Langage Na'vi]"Avec ta permission, respecté Wokan. May, je suis d'accord avec le fait qu'il a épargné beaucoup de nos frères et sœurs. Cependant, il fait pourtant effectivement parti des humains qui ont ravagés notre village. S'il ne cautionnait pas les ordres de ses chefs, pourquoi est-il resté avec eux ? Pourquoi n'a t-il pas rejoins la Confrérie ? Une bonne action ne répare pas une vie. La vengeance par la mort, c'est une voie comme une autre. Si selon toi cet être ne mérite pas la mort, que mérite-t-il ? Donne-nous donc la peine qui te semble juste pour ce misérable humain, puisque tu souhaite le défendre."

    Ce procès allait être "passionnant" chacun avec sa chose à dire et chacun avait son opinion sur l'humain. Wokan prit la parole ensuite.

    (langage na'vi) Tsumaïe a raison. Si il avait voulu, il aurait put rejoindre ceux qui se trouvaient à la confrérie mais il ne l'a pas fait. Il mérite de mourir pour ce qu'il a fait et que sa mort serve d'exemple pour tous les autres humains.

    Tout le monde explosa de joie aux paroles de Wokan. Mais de nouveau, Tsu'ka voulu prendre la parole.

    (langage na'vi) Avant j'aimerais poser une question à l'humain.

    (langage humain) Où les tiens ont-ils emmené mon enfant? Et que vont-ils en faire?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Mar 12 Oct - 18:15

    "JE ! Peux confirmer ces dires, car j'ai assisté à la scène depuis le Kelutral et combattu ce tawtute."

    William sursauta lorsqu’il entendit cette voix sortie de nulle part et se retourna. Une na’vi prenait sa défense. La même qu’il y a deux jours.

    "De plus, lorsqu'il avait à se merci Tsu'ka, Shimary, Tsumaïe Jack Sully ainsi que Eywa'ka, il n'a pas ouvert le feu, il n'a pas tué ni même blessé qui que ce soit !
    Là ou je veux en venir, c'est que vous êtes aveuglés par la colère et la haine mais cette être vivant doit il mourir pour satisfaire votre soif de vengeance ? Croyez vous réellement que tuer un humain permettra de venger nos dizaines de frères et soeurs tombés ? Croyez vous que ce tawtute est responsable de ce massacre ?!
    Autant abattre tous les ikrans du ciel car pendant son Iknimaya un jeune guerrier a échoué ! C'est une insulte à Eywa ! Je ne cautionne pas l'attitude des humains détruisant notre monde ou de ceux qui ont ordonnés ce massacre mais de là à tuer tout tawtute que l'on croise, cela relève de la folie !
    Vous dites que tous les humains sont identiques : arrogant, supérieurs, mauvais, destructeurs... qu'ils ne méritent pas de vivre, qu'il sont tellement différent de nous... dans ce cas, pourquoi accepter Jack Sully et Quel'Danos parmi nous ? Pourquoi faire confiance à ces deux là ? Car ce sont des Uniltìranyu ? Non ! Ils sont humains avant tout ! Et pourtant ils nous ont prouvés qu'ils voulaient se battre à nos cotés, défendre notre monde, et aimer Eywa !
    Ce n'est pas cet humain qui mérite de mourir, ce sont les responsables de ce massacre qu'il faudrait punir !"


    La na’vi avec les bandages s’était levé avec difficulté pour prendre la parole. Elle parla en na’vi. Ses paroles laissèrent l’assemblée silencieuse jusqu’à ce que une autre na’vi, celle dont William avait pris le couteau lors du massacre, s’adresse à son tour à l’assemblée dans ce langage que William ne pouvait déchiffrer. Le na’vi qui semblait diriger l’assemblée parla à son tour. Ses paroles provoquèrent quelques cris de joie dans l’assemblée et William comprit qu’il venait de proposer son exécution. Cependant, la na’vi avec les bandages s’adressa à William.

    "Où les tiens ont-ils emmené mon enfant? Et que vont-ils en faire?"

    William conclut que la na’vi qui venait de lui parler était Tsu’ka, la chef du clan dont il avait entendu parler.

    “Comme je l’ai déjà dit il y a deux jours, il a probablement été emmené à notre base principale. Je ne suis pas sûr de ce qu’ils veulent en faire, mais il me semble qu’ils veulent s’en servir comme moyen de pression contre Sorrow.”

    William profita du fait qu’il avait la parole pour s’adresser à l’ensemble des na’vis :

    “Je ne parle pas votre langue, mais j’ai très bien compris que vous voulez de m’exécuter. Vous vous dites : “ça servira d’exemple, les humains n’oseront plus nous attaquer parce qu’ils ne veulent pas voir leurs partenaires mourir”. Hé bien vous vous trompez : le système solaire d’où je viens est peuplé d’un peu plus de onze milliards d’êtres humains comme moi. La vie n’y a pas beaucoup de valeur. Dans ces conditions, si vous m’exécutez, je mourrais dans une indifférence quasi-totale et la guerre ne s’arrêtera pas.”
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Ven 15 Oct - 17:23

    "Je t'interdis de parler de Quel'Danos ainsi. Il est omaticaya comme tout le monde présent ici. Tu dis qu'il n'a rien fait pour nous? En ce moment, il est partit avec deux autres Omaticaya chercher notre fils qui a été enlevé par ses humains juste après avoir tué ma mère. Alors je t'interdis de parler de lui comme tu viens de le faire sinon tu vas avoir à faire à moi."



    La pauvre Tsu'ka qui était visiblement encore sous le choc de l'attaque physiquement, mais surtout mentalement... Elle pensait que je blâmais son cher Quel'Danos alors qu'au contraire, j'avais montré à quel point il avait su s'intégrer à notre peuple, je reprenais donc humblement :


    "Non, Tsu'ka au contraire, Quel'Danos et Jake Sully sont deux exemple pour notre peuple ! Deux exemple qui prouvent que la race humaine ne recèle pas que d'être abjectes et sans coeur ! Ce que je viens de dire, c'est que si vous considérez ce tawtute comme responsable de ce massacre, sous prétexte qu'il est humain, c'est vrai preuve de manque d'éclectisme !"

    "Avec ta permission, respecté Wokan. May, je suis d'accord avec le fait qu'il a épargné beaucoup de nos frères et sœurs. Cependant, il fait pourtant effectivement parti des humains qui ont ravagés notre village. S'il ne cautionnait pas les ordres de ses chefs, pourquoi est-il resté avec eux ? Pourquoi n'a t-il pas rejoins la Confrérie ? Une bonne action ne répare pas une vie. La vengeance par la mort, c'est une voie comme une autre. Si selon toi cet être ne mérite pas la mort, que mérite-t-il ? Donne-nous donc la peine qui te semble juste pour ce misérable humain, puisque tu souhaite le défendre."



    Je foudroyais également Tsumaïe du regard car à 15 ans à peine, elle se mêlait de chose bien trop importantes :


    "Tsumaïe, tu te demandes pourquoi cet humain n'a pas tout simplement fuit ? rejoint la Confrérie ? As tu la moindre idée de combien il est difficile à "Ceux qui viennent du ciel" de résider sur notre monde ? J'ai beaucoup discuté avec certains tawtute, et une chose qui ressort de chacune de ces rencontres est que cette race est bien étrange et compliquée, que contrairement à notre peuple, il est bien plus difficile de reconnaitre qui à l'autorité de qui ne l'a pas ! Serais tu prête toi à abandonner ton peuple, ton village, tes amis, ta famille et ton clan pour partir vers l'inconnu ? N'être même pas sure de pouvoir vivre là ou tu irais, un danger permanent t'entourant ? Je comprends très bien qu'il puisse faire le choix de rester dans un environnement connu ! Si Tsu'ka te donnait un ordre que tu ne n'acceptes pas, quitterait tu les Omaticaya ? Non, j'en doute fort... il en est de même avec cet humain."



    Puis Tsu'ka essaya de demander ou se trouvait son fils Ateyo... cela ne m'intéressait plus bien que je ne pouvais que compatir avec elle, de la voir souffrir ainsi physiquement, et de la perte de sa mère, ainsi que de l'absence de son enfant. Je laissais un peu l'humain développer sa défense...
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Dim 17 Oct - 13:12

    Je venais a peine de revenir des trois jours de recherche pour mon fils , qu'un Na'vi m'indiquais la cours principale ou le jugement d'un prisonnier humain était en cours de déroulement , vue dans l'état de haine et de colère dans le quel je me trouvais , je voulais qu'il meurt , pour les Na'vis morts , pour mon fils et ma belle mère ! Mais il fallait se montrer , sage et calme , sinon je serais encore traiter de touts les noms et sa risque de trés , trés mal finir ! J'arrivais a l'endroit dit et vit un attroupement de Na'vis autour d'un humain , j'arrivais et prit directement la parole , sans me soucier du reste !

    " Me revoila de retour , je n'est pas trouver mon fils , mais grace a une certaine personnes que j'ai rencontrer , je sais qu'il se trouve dans la base principal de la RDA ! Mais se n'est pas le sujet , Je ne sais pas de quoi vous avait parler , se que vous avait dit , tous ici , pas que je men fiche , mais j'aimerais donner mon avis sur se que l'ont devrais faire de cette humain .. "


    Je tournais autour de lui , en crachant par terre , me mit en face de lui et me mit a sa hauteur.

    " Ecoute , j'ai appris que tu n'as pas tirer sur ma femme et sur d'autre na'vis quand tu en n'avais l'ocassion , tu est peut êtres différent des autres de la RDA , comme moi je l'ais étais , comme Jake sully , comme Calvin , la confrérie ... peut êtres que tu peux nous servir a quelque chose ... "


    Je me relevais et reprit.



    Dernière édition par Quel'Danos le Dim 17 Oct - 16:17, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Tsu'ka
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 1617
    Date de naissance : 18/10/1983
    Age : 34
    Age du perso : 20
    En couple ? : Evan Sorrow/Quel'Danos
    But : Vivre et élever son enfant.
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    33/100  (33/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Dim 17 Oct - 14:25

    " Me revoila de retour , je n'est pas trouver mon fils , mais grace a une certaine personnes que j'ai rencontrer , je sais qu'il se trouve dans la base principal de la RDA ! Mais se n'est pas le sujet , Je ne sais pas de quoi vous avait parler , se que vous avait dit , tous ici , pas que je m'en fiche , mais j'aimerais donner mon avis sur se que l'ont devrais faire de cette humain .. "

    Malgré les blessures qui l'empêchaient de faire des gestes brusques, Tsu'ka releva rapidement la tête tout en faisant une grimace en reconnaissant la voix. Quel'Danos était de retour après trois jour d'absence mais il revint sans Ateyo mais en ayant appris par son frère, celui dont il avait parlé qui faisait partie de ce groupe fanatique qu'Ateyo était à la base des humains.

    " Écoute , j'ai appris que tu n'as pas tirer sur ma femme et sur d'autre na'vis quand tu en n'avais l'occasion , tu est peut êtres différent des autres de la RDA , comme moi je l'ais étais , comme Jake sully , comme Calvin , la confrérie ... peut êtres que tu peux nous servir a quelque chose ... "

    " Pour se qui est de moi , je le laisse en vie "


    Quel'Danos avait l'air de croire comme Maywe'Hufne que, malgré qu'il était là au moment de l'attaque, il n'ait pas participé en tirant sur les Omaticaya et qu'il tenait à ce qu'il reste en vie. En plus de cela, il avait l'air d'avoir une idée derrière la tête. Wokan prit la parole ensuite.

    (langage humain) A quoi penses-tu? Tu penses qu'il pourrait allez chez les siens et faire sortir Ateyo? Allons Quel'Danos...Même petit, Ateyo fait déjà leur taille. A lui seul, il ne pourra pas le sortir.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Mer 20 Oct - 16:53

    William venait de finir son discours. Aussitôt, un na’vi prit la parole :

    " Me revoila de retour , je n'est pas trouver mon fils , mais grace a une certaine personnes que j'ai rencontrer , je sais qu'il se trouve dans la base principal de la RDA ! Mais se n'est pas le sujet , Je ne sais pas de quoi vous avait parler , se que vous avait dit , tous ici , pas que je men fiche , mais j'aimerais donner mon avis sur se que l'ont devrais faire de cette humain .. "

    Ses paroles semblaient indiquer qu’il s’agissait du fameux Evan Sorrow qui mettait des batons dans les roues de la RDA. Celui-ci tourna autour de William en crachant par terre avant de se mettre à sa hauteur.

    " Ecoute , j'ai appris que tu n'as pas tirer sur ma femme et sur d'autre na'vis quand tu en n'avais l'ocassion , tu est peut êtres différent des autres de la RDA , comme moi je l'ais étais , comme Jake sully , comme Calvin , la confrérie ... peut êtres que tu peux nous servir a quelque chose ... "

    William préféra garder ses pensées pour lui :

    *Si tu crois que je vais m’engager dans la Confrérie, tu te trompes. De plus, la RDA a du faire le ménage au campement.*

    Sorrow s’adressa ensuite à l’ensemble des na’vis.

    " Pour se qui est de moi , je le laisse en vie "

    Une chance se présentait à William : non seulement il allait peut-être rester en vie, mais il pourrait peut-être retourner à la base. Hélas, le na’vi qui dirigeait l’assemblée ne semblait pas vouloir le laisser partir.

    "A quoi penses-tu? Tu penses qu'il pourrait allez chez les siens et faire sortir Ateyo? Allons Quel'Danos...Même petit, Ateyo fait déjà leur taille. A lui seul, il ne pourra pas le sortir."

    William prit aussitôt la parole : il ne pouvait pas se permettre de laisser passer cette chance.

    “Je suis militaire professionnel : je suis en partie entrainé pour porter des charges lourdes, y compris un homme blessé. Si votre fils fait ma taille, je pourrais le transporter sans trop de difficultés. De plus, je peux aussi le ramener en véhicule…”
    Revenir en haut Aller en bas
    Anderson Sawyer
    Admin-Chef RDA-AVATAR-Scientifique-Archer
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 466
    Date de naissance : 24/08/1989
    Age : 29
    Age du perso : 57 ans
    En couple ? : Veuf
    But : Trouver ma boite de Vicodin©.
    Date d'inscription : 22/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    40/100  (40/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Sam 23 Oct - 20:12

    Mokri arriva en boitant légèrement, et avait un bras en écharpe et avait plusieurs hématomes un peu partout. Il avait mieux comme condition physique, mais globalement son Avatar était bien plus fort qu'au début de son arrivée chez les Omaticaya. Mais voilà, c'était pas la meilleur journée de la vie de son Avatar. Bon, il y a du monde qui est venue voir le prisonnier Tawtue. Anderson vit que les regards des Na'vi étaient majoritairement surprit de le voir. Certain éprouvait de la colère à son en contre, mais la vue de ses bandages et de sa claudication les fessait hésité. Une autre raison, dans cette états l'Avatar d'Anderson paraissait plus vieux que d'habitude et donc ressemblait vraiment à ce qu'était Mokri dans l'esprit d'Anderson.

    Morki regarda donc Quel'damos rentrer et exposer son avis sur le jugement de l'humain. Qui a la grande surprise de Mokri était un mercenaire qu'Anderson connaissait, William Fitzgerald. Là, il se demandait pourquoi cette nouvelle recrue pour son laboratoire dans la chaine des Hallelujah, était emprisonnée chez les Na'vi. Il douté de vouloir allait l'aider. Anderson suivit le discoure de Quel'damos. Il parler comme un Na'vi, juste un peu plus agressif qu'eux, mais sans aucune erreur...

    " Me revoilà de retour , je n'est pas trouver mon fils , mais grâce a une certaine personnes que j'ai rencontrer , je sais qu'il se trouve dans la base principal de la RDA ! Mais se n'est pas le sujet , Je ne sais pas de quoi vous avait parler , se que vous avait dit , tous ici , pas que je m'en fiche , mais j'aimerais donner mon avis sur se que l'ont devrais faire de cette humain .. "

    Mokri essaya de se rapprochait, Il avait l'enfant d'Evan dans sa base. Il semblait que le colonel Parker ne l'ai pas emmenait dans sa fuite en AMP. Ces hommes l'avaient surement retrouvait dans le Dragon. Bon, j'espère qu'il est toujours vivant. Mais finalement, c'est un atout précieux. Mokri se dit que la meilleur chose à faire c'est de le rendre directement à Quel'damos et Tsu'ka. Une preuve de ses bonnes attentions, et pour qu'ils lui donnent son pardon. Il n'a rien put faire pour eux, contre la folie de certain. Quel poursuivit :

    " Écoute , j'ai appris que tu n'as pas tirer sur ma femme et sur d'autre na'vis quand tu en n'avais l'occasion , tu est peut êtres différent des autres de la RDA , comme moi je l'ais étais , comme Jake sully , comme Calvin , la confrérie ... peut êtres que tu peux nous servir a quelque chose ... "
    " Pour se qui est de moi , je le laisse en vie "


    Anderson sourit, William n'avait pas tué de Na'vi, un bon point pour lui. Mokri soupira, Quel'damos commençait aussi a être plus malin. Anderson se rappeler l'homme empoté et impulsif qu'il était autre fois. Il s'était assagie, être père l'avait changé ou c'est sa rencontre avec Ewya ? Bien sûr, il vit le père de Tsu'ka réagir, il semblait dubitatif sur le plan de Quel'damos. Ce fut à William de se défendre et défendre le plan de Quel :

    “Je suis militaire professionnel : je suis en partie entrainé pour porter des charges lourdes, y compris un homme blessé. Si votre fils fait ma taille, je pourrais le transporter sans trop de difficultés. De plus, je peux aussi le ramener en véhicule…”

    Mokri se déplaça lentement vers le groupe d'ancien, ils étaient pour la plus part tous encore en vie. Mokri ne remarqué que l'absence d'une femme et d'un homme. Mais celui qui l'avait invité à sa table pendant l'intronisation de Tsu'ka était encore là, il semblait même qui était plus en forme que les autres. Celui-ci le vit, l'observa et le détail, il sourit et lui fit signe de le rejoindre. Mokri se déplaça vers lui discrètement, l'ancien na'vi lui dit :

    "Il me semble que tes deux corps souhaitent ressembler le plus possible."

    Les autres anciens fut surprit de voir Mokri parmi eux, et leur doyen parler avec lui comme s'il avait été là depuis le début. Mokri sourit, l'ancien était des plus rusés. Il lui répondit simplement dans un très bon Na'vi :

    "Je pense qu'en effet, c'est inévitable."

    Anderson regarda le père de tsu'ka et celle-ci, il semblait que l'Olo'Eyktan était très faible. Alors que Wokan allait prendre la parole, le doyen des Anciens le coupa et dit en Na'vi :

    "Avant de décider, Wokan. Mon enfant, attendons d'écouter se que voudrait nous dire un de leur marcheur de rêve. Ne sont-il pas leur messager ?"


    Il fit signe à Mokri de s'avançait. Celui-ci fronça un peu les sourcilles, il venait du conseil des anciens, c'était assez étrange, comme s'il était un des leurs, sans en être vraiment un. Anderson essaya de faire abstraction de se que le doyen avait comme plan en tête. Car, son états physique était pas vraiment au mieux, et c'est vrai que pour une personne extérieur, il fessait très vieux à cause du temps qu'a passé son Avatar pour mort. Anderson commença en Na'vi :

    "J'ai bien un message pour vous. Les Tawtues vont on causé beaucoup de tord. Je ne le nie pas, mais ceux qui l'on fait, les lâches qui vous ont attaqué, son mort ou en fuite. Je souhaite vous demandez pardon."


    Mokri plia un genou puis l'autre, il s'agenouilla devant tout les Na'vi puis devant Tsu'ka et Wokan. Il comprit aussi que le doyen des anciens en le fessant apparaitre parmi eux, lui avait donné plus d'importance, et que le fait de s'agenouillait devant les Na'vi leur donnait la valeur et l'honneur de cette marque de respect. Anderson reprit en regardant Tsu'ka dans les yeux :

    "Je promet de te ramenez Ateyo, si je le peux. Mais j'aimerais que tu pardonne à ce guerrier qui n'a pas tuez d'Omaticaya."

    Anderson regarda un coup très bref William. Il se demandait comment le ramenez à la base, les hélicoptères son HS pour la plupart, dans les meilleurs des cas ils sont en révision. Il n'y avait que les drones qui volaient dans la flotte aérienne de la RDA en ce moment. C'était pas la grande forme aussi pour la RDA. Un seule point positif, la mine était de plus en plus productif, et de moins en moins visible....
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Lun 25 Oct - 21:16

    Je regardais le père de Tsu'ka , je voulais que l'homme reste en vie , mais il n'avait pas tort finalement , aprés touts le mal que les hommes nous ont fait ! Bien que je sois devenus un peux plus sage , cette fois je ne pourrais pas faire semblant de ne rien voir ! Je commençait a sortir mon arc quand je vit au loin L'avatar D'anderson arriver , je fronçais les sourcils , il se mit a parler au autres Na'vis , au père de Tsu'ka et même a Tsu'ka , sans même m'adresser la parole , et pourquoi il est ici ?! Il en fait même pas partis de la tribus ! Il n'est pas considérer comme un adulte et son rang de chef n'as aucuns pouvoir ici ! Je sourit ... je marchais vers Nok'tar et lui dit quelque chose a l'oreille , il m'observais et me sourit a son tour il fit paser le mot a quelques autres Na'vis derrière . Anderson c'était mit a genou devant touts le mondes pour demander pardon ! Je me mit en face de lui et croisait les bras.

    " Tu fait quoi la ? Tu nous demande pardon ? Pardon pour se que les humains nous ont fait ? Regarde autour de toi , touts a étais détruit , beaucoups de NA'vis sont mort , même moi je n'ais rien pus faire ! Bref ... moi je n'accepte pas tes excuses ! Toi tu aurais pus faire quelque chose ! Rassembler des soldats , ou je ne sais quoi pour venir nous aidez ! Mais non ta rien fait ! Aucuns na'vis ici n'accepte tes excuses , tu est comme eux , et le pire dans touts sa c'est que tu a repris le commandement de ces barbares ! TU va faire quoi plus tard ? Refaire un massacre ici ? TU n'est pas différent des autres , le pouvoirs te montras a la tête ! Attachez le ! "

    Je fit signe a Nok'tar et au autres Na'vis qui c'était passer le mot , il fut immobiliser et attacher.

    " Et puis n'essaye pas de retrouver mon fils ! J'ai us des infos comme quoi Ateyo serais chez vous , a la RDA , alors il est avec toi , alors c'est toi qui a pris notre fils ! Enflure ! Et malheureusement pour toi , ici tu n'as aucuns pouvoir , je suis même au dessus de toi ! Tu n'as même pas fait ta deuxième naissance , tu est encore un enfant ! "
    Revenir en haut Aller en bas
    Tsu'ka
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 1617
    Date de naissance : 18/10/1983
    Age : 34
    Age du perso : 20
    En couple ? : Evan Sorrow/Quel'Danos
    But : Vivre et élever son enfant.
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    33/100  (33/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Lun 25 Oct - 23:24

    Quelques instants après la parole de Wokan, un marcheur de rêve auquel personne n'aurait pensé voir ici en ce jour fit son apparition. C'était ce fameux Mokri qui savait plutôt bien parler le Na'vi. Si il venait au jugement de cet humain c'est qu'il a une bonne raison. De plus, il a été demandé par un des ancien du peuple de le laisser parler et vu que c'est une demande d'un des ancien, Tsu'ka se doit de respecter cette demande et d'écouter ce que Mokri a à dire.

    "J'ai bien un message pour vous. Les Tawtutes vont on causé beaucoup de tord. Je ne le nie pas, mais ceux qui l'on fait, les lâches qui vous ont attaqué, son mort ou en fuite. Je souhaite vous demandez pardon."

    "Je promet de te ramenez Ateyo, si je le peux. Mais j'aimerais que tu pardonne à ce guerrier qui n'a pas tuez d'Omaticaya."


    Mokri c'était agenouillé devant Tsu'ka en promettant de ramener son fils ce qui ne la laissa pas indifférente. Par contre le hic, était qu'elle devait pardonner à l'humain qui disait ne pas avoir tuer un Omaticaya. Mais une tornade du nom de Quel'Danos prit à son tour la parole mais en s'adressant à Mokri et vu le ton sur lequel il parlait, ca n'allait pas s'arranger.

    " Tu fait quoi la ? Tu nous demande pardon ? Pardon pour se que les humains nous ont fait ? Regarde autour de toi , touts a étais détruit , beaucoup de Na'vi sont mort , même moi je n'ai rien pus faire ! Bref ... moi je n'accepte pas tes excuses ! Toi tu aurais pus faire quelque chose ! Rassembler des soldats , ou je ne sais quoi pour venir nous aidez ! Mais non ta rien fait ! Aucuns na'vis ici n'accepte tes excuses , tu est comme eux , et le pire dans touts sa c'est que tu a repris le commandement de ces barbares ! Tu va faire quoi plus tard ? Refaire un massacre ici ? TU n'est pas différent des autres , le pouvoirs te montras a la tête ! Attachez le ! "


    Quelques secondes plus tard sous le regard abasourdie de Tsu'ka, Quel'Danos, Nok'tar et d'autres Omaticaya attachèrent Mokri.

    " Et puis n'essaye pas de retrouver mon fils ! J'ai us des infos comme quoi Ateyo serais chez vous , a la RDA , alors il est avec toi , alors c'est toi qui a pris notre fils ! Enflure ! Et malheureusement pour toi , ici tu n'as aucun pouvoir , je suis même au dessus de toi ! Tu n'as même pas fait ta deuxième naissance , tu est encore un enfant ! "

    Ateyo serait à la base des humains? et donc comme le dit Quel'Danos, il serait donc avec Mokri et il aurait apprit ca de quelqu'un. Tsu'ka se mit à avoir mille pensées sur ce qu'elle venait d'entendre. Mokri dit vouloir ramener Ateyo alors qu'il est au même endroit que lui. L'humain disait que l'enfant serait un moyen de pression pour qu'il n'y ait aucune attaque contre la base des humains. Et pourquoi les humains qui ont attaqué le peuple seraient mort ou alors auraient fuit les leurs? Beaucoup de question dans la tête de la jeune femelle mais avant, il fallait calmer Quel'Danos avant qu'il ne fasse une bêtise.

    (langage Na'vi)- Arrête Quel'Danos! Tais-toi! Tu fait peut être partie du peuple mais tu as encore beaucoup de choses à savoir sur nous.

    (langage Na'vi)- Relevez-le. Ordonna Tsu'ka aux autres na'vi ainsi qu'à Quel'Danos. Tu dis vouloir ramener mon fils alors qu'il est dans avec les tiens dans votre base. Il te sera très simple de ramener mon fils. Les anciens te font confiance mais moi non. Si tu veux ramener mon enfant alors je te laisse deux jours. Si à la fin du deuxième jour, tu n'es pas revenu, tu auras les mains tachés par le sang de cet humain que tu auras condamné pour ne pas avoir tenu parole. Ensuite, j'enverrais mes meilleurs guerriers te traquer et te tuer à ton tour.

    Tsu'ka se tût laissant les autres réagir suite à cette annonce.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Lun 1 Nov - 16:10

    William avait fini de parler et regardait avec espoir Tsu’ka, espérant qu’elle croirait qu’il pouvait ramener son fils, mais un na’vi avait pris la parole :

    "J'ai bien un message pour vous. Les Tawtutes vont on causé beaucoup de tord. Je ne le nie pas, mais ceux qui l'on fait, les lâches qui vous ont attaqué, son mort ou en fuite. Je souhaite vous demandez pardon."

    "Je promet de te ramenez Ateyo, si je le peux. Mais j'aimerais que tu pardonne à ce guerrier qui n'a pas tuez d'Omaticaya."

    En entendant cette voix, William ne put s’empêcher de sursauter : la même voix, la même intonation… Le docteur Anderson Sawyer était venu pour l’aider. Il se tenait agenouillé devant Tsu’ka. Ses paroles ne furent pas du goût de Sorrow :

    " Tu fait quoi la ? Tu nous demande pardon ? Pardon pour se que les humains nous ont fait ? Regarde autour de toi , touts a étais détruit , beaucoup de Na'vi sont mort , même moi je n'ai rien pus faire ! Bref ... moi je n'accepte pas tes excuses ! Toi tu aurais pus faire quelque chose ! Rassembler des soldats , ou je ne sais quoi pour venir nous aidez ! Mais non ta rien fait ! Aucuns na'vis ici n'accepte tes excuses , tu est comme eux , et le pire dans touts sa c'est que tu a repris le commandement de ces barbares ! Tu va faire quoi plus tard ? Refaire un massacre ici ? TU n'est pas différent des autres , le pouvoirs te montras a la tête ! Attachez le ! "

    En quelques secondes, Sawyer fut mis au sol et attaché.

    " Et puis n'essaye pas de retrouver mon fils ! J'ai eus des infos comme quoi Ateyo serais chez vous , a la RDA , alors il est avec toi , alors c'est toi qui a pris notre fils ! Enflure ! Et malheureusement pour toi , ici tu n'as aucun pouvoir , je suis même au dessus de toi ! Tu n'as même pas fait ta deuxième naissance , tu est encore un enfant ! "

    William observait la situation dégénérer avec inquiétude : Sawyer allait peut-être faire changer l’avis de Sorrow sur le sort de William. Cependant, Tsu’ka se mit à parler dans son langage à l’ensemble des na’vis puis à Sawyer qui fut relevé.
    Les na’vis restaient muets, ce qui intrigua William. Il prit l’initiative de rompre le silence :

    “Qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce qu’elle a dit ?”

    Un vieux na’vi se leva pour lui expliquer la situation :

    “Ton ami marcheur de rêve a deux jours pour ramener Ateyo. Si il ne le fait pas, tu mourras.”

    Un autre na’vi s’était mis à parler dans sa langue. Les deux na’vis qui avaient amené William sur le lieu du jugement s’emparèrent de lui et le ramenèrent à l’endroit où il était habituellement attaché. Ils le rattachèrent avant de revenir vers le lieu où se tenait le procès.


    [HRP : Fin du RP pour moi. Désolé de couper d'une façon un peu brutale, mais j'ai plus trop d'idée en ce moment.]
    Revenir en haut Aller en bas
    Aketuan
    Omaticaya-Guerrier
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 29
    Date de naissance : 22/06/1992
    Age : 26
    But : prouver sa loyautée et sa force a son peuple
    Date d'inscription : 30/10/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    4/100  (4/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Mar 2 Nov - 23:17

    Aketuan, depuis le début du jugement, regardais la scènes entre certains de son peuple et ce marcheur de rêves. Dans sa tête, tout ce bousculait. Le choc de la guerre n'était toujours pas passé, comme un gout amer difficile a enlever. Le taronyu ce demandait vraiment pourquoi ceux qui viennent du ciel faisaient dont toutes ces horreurs. Pourquoi n'essayaient 'ils pas d'aimer et de vivre avec Eywa tout simplement comme tout être vivant sur cette terre. Des bribes de paroles entraient dans la tête du jeune na'vi.

    "...Pour se qui est de moi , je le laisse en vie...je n'est pas trouver mon fils...Je promet de te ramenez Ateyo, si je le peux. Mais j'aimerais que tu pardonne à ce guerrier qui n'a pas tuez d'Omaticaya...Attachez le...tu est encore un enfant ! ..."

    Aketuan n'en pouvait plus. Il était peut 'être jeune mais la colère de ces derniers jours mélangés a la peur surgirent en lui et il ne pu s'empêcher de ce lever et parler:

    "Pourquoi! Pourquoi faire tout cela! n'y a t' il pas eu assez d'horreurs! Croyaient vous que Eywa notre mère voudrait cela? Tuer ce marcheur de rêve ne servirait a rien meme si il ne mérite que cela après avoir massacré les nôtres avec ces semblables. Le tuer ne refera pas faire revenir les nôtres ni faire revenir Ateyo! Nous pouvons en revanche nous en servir comme monnaye d'échange ou meme pouvoir les attaquer grâce a lui."
    il regarda dans les yeux le prisonnier:
    " Et toi 'eveng! pourquoi vous et vos démons en acier veniez déséquilibrer notre monde! Tu ne mérite rien d'autre que la mort mais cela ne servirait a rien. tuer et mal et cela ne sert a rien! Ce n'est pas comme sa que tout va s'arranger! et capturer un enfant... pourquoi!"


    Le taronyu ne savait plus quoi faire, il savait que son intervention dans ce jugement était inattendue, qu'il avait du choquer plusieurs membres du clan par son attitude car il était plus réservé normalement et qu'il n'avait surtout rien a dire quant au jugement, mais la, il s'en fichait, il voulait juste savoir pourquoi.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Anderson Sawyer
    Admin-Chef RDA-AVATAR-Scientifique-Archer
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 466
    Date de naissance : 24/08/1989
    Age : 29
    Age du perso : 57 ans
    En couple ? : Veuf
    But : Trouver ma boite de Vicodin©.
    Date d'inscription : 22/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    40/100  (40/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Ven 5 Nov - 13:36

    Quel'danos réagis comme on pouvait le pensé. Mokri'taw'utral ne réagit, il laissa des Na'vi l'emmenée. Il avait bien entendu, les reproches que lui avait fait Quel. Il pensait qu'il aurait pus faire quelque chose, mais il avait bien agis. Mais Quel ne le savait pas encore, et il n'avait pas conscience de se qu'Anderson pouvait faire ou pas. Le pouvoir lui monte à la tête, peut-être bien que oui, mais pas le pouvoir qu'il croit, la RDA n'est rien... Il lui parla de son fils, il a des infos dessus. Anderson qui savait pas que Ateyo était dans sa propre base, pensa immédiatement que les Fanatiques sont ceux qui ont donné cette info. Il fronça les sourcilles, Quel était tombé dans leur piège surement. Il lui parla qu'il n'avait même pas fait ça deuxième naissance, qu'il n'était encore qu'un enfant. C'est vrai, mais encore un enfant, pourquoi car il n'était pas Omaticaya, oui mais il était ici seulement entant qu'ambassadeur... Mais pour les Na'vi se terme n'existai pas.

    Soudain alors qu'Anderson sentait qu'il allait devoir prendre un autre Avatar. Tsu'ka intervient, elle demanda à Quel d'arrêté, qu'il était bien un Na'vi mais qu'il avait beaucoup de chose à apprendre. Anderson lui-même fut surprit qu'elle agit de cette manière. Elle ordonna aux Na'vi de le relevez. Elle lui demanda de lui remmenez son fils comme preuve de sa bonne fois. Elle lui donne deux jours, sinon elle tue William et elle enverra des guerriers le tuer. Mokri regarda William, deux jours qu'il avait encore à vivre s'il ne ramenait pas l'enfant de Quel'danos et Tsu'ka. Il réfléchit c'était une raison valable d'échangé l'enfant contre la vie d'un des leurs. Le conseil d'administration de la RDA sera d'accord avec lui, surtout que ça ravira le public sur Terre. On ne sacrifie aucun des nôtres : le nouveau slogan pour les SecOps de la RDA. Anderson suivit des yeux William, bonne chance mon gags, j'espère que les Fanatiques ne mon pas jouait un sale tour et que Ateyo est bien à la base Enfers. Il allait parler quand un na'vi intervient dans le débat. Il tenue un discourt troublant où la tristesse et incompréhension domminé Mokri répondit en Na'vi:

    "Pourquoi nous somme venu sur votre monde, car vous priez encore votre mère, et qu'elle vous protège encore. Alors que certain d'entre nous ose dire que nous avons tué notre propre mère. Comme si nous pouvons être encore en vie après ça. Mais notre mère n'est pas comme la votre... Je peux juste vous dire, qu'elle est terriblement curieuse, alors qu'Ewya... est différente. Mais je ne cherche pas à vous le faire comprendre la différence. Mais se que vous avez grâce à votre dévotion pour Ewya et pour nous un bien des plus vital. Mais si vous avez un doute, que vous vous demandez ce que je raconte, j'ai qu'une question : Qui parmi vous serez prés à mettre son esprit dans un corps de marcheur des rêves pour voir le monde comme nous Tsmuktu ? Qui parmi vous grand Omaticaya ?"

    Mokri regarda tout les Na'vi devant lui, puis il soupira et se tournant vers Tsu'ka, il répondit dans leur langue :

    "Dans deux jours, Ateyo marchera de nouveau sous les branches du Kelutrel. Mais l'humain sera libre de nouveau aussi ?"
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Aketuan
    Omaticaya-Guerrier
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 29
    Date de naissance : 22/06/1992
    Age : 26
    But : prouver sa loyautée et sa force a son peuple
    Date d'inscription : 30/10/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    4/100  (4/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Ven 5 Nov - 22:37

    "Pourquoi nous somme venu sur votre monde, car vous priez encore votre mère, et qu'elle vous protège encore. Alors que certain d'entre nous ose dire que nous avons tué notre propre mère. Comme si nous pouvons être encore en vie après ça. Mais notre mère n'est pas comme la votre... Je peux juste vous dire, qu'elle est terriblement curieuse, alors qu'Ewya... est différente. Mais je ne cherche pas à vous le faire comprendre la différence. Mais se que vous avez grâce à votre dévotion pour Ewya et pour nous un bien des plus vital. Mais si vous avez un doute, que vous vous demandez ce que je raconte, j'ai qu'une question : Qui parmi vous serez prés à mettre son esprit dans un corps de marcheur des rêves pour voir le monde comme nous Tsmuktu ? Qui parmi vous grand Omaticaya ?...Dans deux jours, Ateyo marchera de nouveau sous les branches du Kelutral. Mais l'humain sera libre de nouveau aussi ?"


    Aketuan resta bouche bée sur ces arguments, ridicule. Jamais aucun Na'vi n'aurait pensé faire comme ces marcheur de rêves font avec ces corps de démon. Cette idée est déjà ridicule, et ne sert a rien. Eywa leur a donné cette magnifique vie, pourquoi regarder ailleurs. Pour le taronyu, ces paroles étaient vraiment ridicule.

    "Un na'vi, dans un corps de marcheur de rêves, pourquoi? Pour voir mes frères et sœurs ce faire massacrer pour un cailloux devant mes yeux? Nos parents ont déjà combattus les tiens pour cela, ils sont partis à l'agonie de notre monde et sont revenu. Ont' ils essayés de nous comprendre, de ce mélanger a nous? A par avec les balles rien. Alors pourquoi faire cela? Et comment peut-tu oser dire sa après le massacre que toi et les tiens avaient fait il y a quelques jours seulement! Les seuls a avoir voulu être avec nous ont soit étés tués pas ceux qui viennent du ciel, soit sont déjà avec nous. Et nous pouvons les conter sur les doigts d'une seule main. Très peu pour un si grand nombre de marcheur de rêves sur notre planète. Et en plus vous venez pour remettre en question notre mère Eywa qui jamais n'a trahit une seule personne qui crois en elle. Faites ce que vous voulez sur votre planète mais laissez nous notre mère nature, celle grâce a qui nous sommes la!"

    Une rage montait chez le taronyu a mesure qu'il parlait. Sa main tenait fermement le couteau qu'il avais autours de la taille. Il serrait tellement fort que les phalanges en étaient blanches. Il lui fallait ce calmer sinon il allait faire quelque chose qu'il regretterait touts sa vie.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Tsu'ka
    Nouveau membre qui doit se faire valider
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 1617
    Date de naissance : 18/10/1983
    Age : 34
    Age du perso : 20
    En couple ? : Evan Sorrow/Quel'Danos
    But : Vivre et élever son enfant.
    Date d'inscription : 05/01/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    33/100  (33/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Dim 7 Nov - 21:24

    Un enfant prit la parole devant tout le monde alors que, vu que c'est un enfant, il ne devrait pas avoir le droit mais bon...disons que c'est une situation excceptionnelle donc il est pardonné.

    "Pourquoi! Pourquoi faire tout cela! n'y a t' il pas eu assez d'horreurs! Croyaient vous que Eywa notre mère voudrait cela? Tuer ce marcheur de rêve ne servirait a rien meme si il ne mérite que cela après avoir massacré les nôtres avec ces semblables. Le tuer ne refera pas faire revenir les nôtres ni faire revenir Ateyo! Nous pouvons en revanche nous en servir comme monnaye d'échange ou meme pouvoir les attaquer grâce a lui."
    il regarda dans les yeux le prisonnier:
    " Et toi 'eveng! pourquoi vous et vos démons en acier veniez déséquilibrer notre monde! Tu ne mérite rien d'autre que la mort mais cela ne servirait a rien. tuer et mal et cela ne sert a rien! Ce n'est pas comme sa que tout va s'arranger! et capturer un enfant... pourquoi!"


    Tsu'ka ne répondit pas et laissa Mokri le faire.

    "Pourquoi nous somme venu sur votre monde, car vous priez encore votre mère, et qu'elle vous protège encore. Alors que certain d'entre nous ose dire que nous avons tué notre propre mère. Comme si nous pouvons être encore en vie après ça. Mais notre mère n'est pas comme la votre... Je peux juste vous dire, qu'elle est terriblement curieuse, alors qu'Ewya... est différente. Mais je ne cherche pas à vous le faire comprendre la différence. Mais se que vous avez grâce à votre dévotion pour Ewya et pour nous un bien des plus vital. Mais si vous avez un doute, que vous vous demandez ce que je raconte, j'ai qu'une question : Qui parmi vous serez prés à mettre son esprit dans un corps de marcheur des rêves pour voir le monde comme nous Tsmuktu ? Qui parmi vous grand Omaticaya ?"

    Cette question laissa un grand silence parmi les Omaticaya même Tsu'ka ne disait rien car elle n'avait pas vraiment envie de savoir comment vivaient les humains au vue de ce que Quel'Danos avait dit sur eux lors de leurs premières rencontre lorsqu'il était arrivé au Kelutral.

    "Dans deux jours, Ateyo marchera de nouveau sous les branches du Kelutrel. Mais l'humain sera libre de nouveau aussi ?"

    Une nouvelle fois l'enfant portant le nom de Aketuan reprit la parole et l'on entendait bien que sa colère était grande.

    "Un na'vi, dans un corps de marcheur de rêves, pourquoi? Pour voir mes frères et sœurs ce faire massacrer pour un cailloux devant mes yeux? Nos parents ont déjà combattus les tiens pour cela, ils sont partis à l'agonie de notre monde et sont revenu. Ont' ils essayés de nous comprendre, de ce mélanger a nous? A par avec les balles rien. Alors pourquoi faire cela? Et comment peut-tu oser dire sa après le massacre que toi et les tiens avaient fait il y a quelques jours seulement! Les seuls a avoir voulu être avec nous ont soit étés tués pas ceux qui viennent du ciel, soit sont déjà avec nous. Et nous pouvons les conter sur les doigts d'une seule main. Très peu pour un si grand nombre de marcheur de rêves sur notre planète. Et en plus vous venez pour remettre en question notre mère Eywa qui jamais n'a trahit une seule personne qui crois en elle. Faites ce que vous voulez sur votre planète mais laissez nous notre mère nature, celle grâce a qui nous sommes la!"

    (language Na'vi) Silence Aketuan! Je comprends ta colère mais tu dois te calmer.

    Puis regardant de nouveau Mokri, Tsu'ka reprit la parole.

    (language na'vi) Si tu tiens ta parole, je tiendrais la mienne. Dans deux jours, tu devras être içi avec mon enfant. Et seulement après, je te rendrai l'humain. Après, je ne veux plus vous voir près de notre foyer ou dans notre forêt. Restez chez vous et laissez-vous vivre en paix.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Dim 7 Nov - 21:54

    Tsu'ka me dit de me calmer , je mettais emporter oui ... mais je voulais récupérer mon fils ! Continuer ma nouvelle vie avec ma femme et le peuple Omaticayas , jamais ces sale singe ne me laisseront tranquille , je me mit avec Nok'tar et 6 autres na'vis qui avait les même opinions que moi , je croisait les bras en fixant Anderson.

    " Pourquoi nous somme venu sur votre monde, car vous priez encore votre mère, et qu'elle vous protège encore. Alors que certain d'entre nous ose dire que nous avons tué notre propre mère. Comme si nous pouvons être encore en vie après ça. Mais notre mère n'est pas comme la votre... Je peux juste vous dire, qu'elle est terriblement curieuse, alors qu'Ewya... est différente. Mais je ne cherche pas à vous le faire comprendre la différence. Mais se que vous avez grâce à votre dévotion pour Ewya et pour nous un bien des plus vital. Mais si vous avez un doute, que vous vous demandez ce que je raconte, j'ai qu'une question : Qui parmi vous serez prés à mettre son esprit dans un corps de marcheur des rêves pour voir le monde comme nous Tsmuktu ? Qui parmi vous grand Omaticaya ? "

    J'ouvris les yeux en grand , il a bien dit de transférer un Na'vi dans un corp d'humain ? c'est quoi cette blague ?! Faire le système inverse du projet avatar ? Il a quoi derrière la tête Anderson ?! Un jeune Na'vi prit la parole , je l'écoutais attentivement , puits se fut le tour a Tsu'ka ... je me mordais la lèvre .. je fit signe aux 6 na'vis plus Nok'tar de venir au milieux de touts le mondes , je prit la parole en Na'vi.

    " Tsu'ka ! Je suis l'un des votre désormais , je suis omaticayas , et j'ai le droit de m'exprimer ! Anderson , comment ose tu proposer une chose pareille ?! Transférer un na'vi dans un corps d'humain ? Mais tu est devenus complètement fou ?! Tu manque de vicodin ou quoi ? Aucuns Na'vis ici , n'as envie de voir le monde comme , tu le vois toi , et comme je l'ais vue depuis des années ! Les humains ne voient que la destruction , la mort et la tristesse , le pouvoir les aveugles , tu finiras comme ça toi aussi ... toi aussi plus tard tu viendras tous nous tuer ! Tu n'est pas différent des autres humains ! TU est comme eux , des tueurs , avec de belle paroles pour nous amadouer ... moi et c'est quelques Na'vis ont te garde a l'oeil , et au moindre geste suspect tu recevras une flèche dans la tête ! J'ai choisis d'êtres un Na'vi , pour les aidez autant que je pouvais , pour commençer une nouvelle vie , une nouvelle naissance , tu ne gâcheras pas touts ! Si Ateyo n'est pas la dans deux jours , soit bien sur que se seras moi qui te tuerais de mes propre mains , et je prendrais un plaisirs fou a t'arracher la tête .. "

    Je m'approchais de lui et le poussait , les Na'vis avec moi grognait en direction d'anderson .
    Revenir en haut Aller en bas
    Shimray
    Omaticaya-Archère
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 59
    Date de naissance : 02/06/1997
    Age : 21
    Date d'inscription : 12/08/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    8/100  (8/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Lun 8 Nov - 18:38

    HRp : désolé d'arriver si tard xD

    Quelle poisse ! Shimray était en mauvaise état, elle marchait là où il y avait la conférence de presse. Là où l'humain était capturé, elle avait longuement réfléchi à tout ça et avec beaucoup d'heure de réflexion, elle avait décidé d'aller rendre une petit visite. Elle entendit des brouhaha avec des voix aussi, elle s'approcha un peu plus et entendit la voix de Quel'Danos, elle entendit :

    " Tsu'ka ! Je suis l'un des votre désormais , je suis omaticayas , et j'ai le droit de m'exprimer ! Anderson , comment ose tu proposer une chose pareille ?! Transférer un na'vi dans un corps d'humain ? Mais tu est devenus complètement fou ?! Tu manque de vicodin ou quoi ? Aucuns Na'vis ici , n'as envie de voir le monde comme , tu le vois toi , et comme je l'ais vue depuis des années ! Les humains ne voient que la destruction , la mort et la tristesse , le pouvoir les aveugles , tu finiras comme ça toi aussi ... toi aussi plus tard tu viendras tous nous tuer ! Tu n'est pas différent des autres humains ! TU est comme eux , des tueurs , avec de belle paroles pour nous amadouer ... moi et c'est quelques Na'vis ont te garde a l'oeil , et au moindre geste suspect tu recevras une flèche dans la tête ! J'ai choisis d'êtres un Na'vi , pour les aidez autant que je pouvais , pour commençer une nouvelle vie , une nouvelle naissance , tu ne gâcheras pas touts ! Si Ateyo n'est pas la dans deux jours , soit bien sur que se seras moi qui te tuerais de mes propre mains , et je prendrais un plaisirs fou a t'arracher la tête .. "

    Quel'Danos était vraiment de mauvaise humeur, la Na'vis arriva et salua Anderson d'un signe de tête, elle l'avait rencontré et cet homme était très gentil malgré qu'il soit d'un autre race qu'elle. Elle vit Aketuan, un vieil ami qu'elle n'avait plus revu depuis qu'elle s'était disputé avec Quel'Danos et tout. Elle s'approcha de l'assemblé et regarda Tsu'ka, elle s'inclina avec respect devant elle en voyant qu'elle avait repris quelques forces. Puis elle tendit la main à Anderson pour le relever et elle dit :

    - Quel'Danos ! Anderson est une personne bien ! C'est peut-être un humain mais lui à quelques chose dans la tête ! Il est prêt à nous aider ! Tout à l'heure moi j'était toute seule et je l'ai vu ! Je pensais qu'il allait me tuer alors après un dernière prière à Eywa je me suis offert à lui ! Mais à ma plus grande surprise il n'a rien fait et Delarion est venu ! Moi et Delarion nous lui faisons entièrement confiance ! Et tu devrais faire de même ! Je suis peut-être qu'une enfant, mais moi je veux le meilleur pour ma tribu et pour Tsu'ka ! Alors fais lui confiance, si il ne ramène pas Ateyo c'est peut-être parce qu'il n'aura pas réussi !

    La jeune Na'vis tenait fermement Anderson, elle regarda Quel'Danos et l'assemblé prête à recevoir des excuse comme quoi elle avait tort.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Anderson Sawyer
    Admin-Chef RDA-AVATAR-Scientifique-Archer
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 466
    Date de naissance : 24/08/1989
    Age : 29
    Age du perso : 57 ans
    En couple ? : Veuf
    But : Trouver ma boite de Vicodin©.
    Date d'inscription : 22/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    40/100  (40/100)

    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   Mer 10 Nov - 14:13

    Anderson écouta le jeune Na'vi, il n'avait que peu comprit ce qu'Mokri lui avait dit. Mais il avait confirmé sans le savoir ses propres dires. Les Na'vi n'auront jamais envie de connaitre les humains, qui n'étaient que des enfants mal élevé qui cassé et tuer tout sur leur passage. Alors que pour les humains avaient besoin de savoir qui était les Na'vi, comment ils vivaient, ce qu'ils mangeait, malgrè qui soit très primitif, agressif et qui était le seul obstacle entre eux et la chance d'un nouveau progrès pour l'espèce humaine. Anderson avaient rapidement comprit ce qui différencié entre les Na'vi et les Humains, il l'avait comprit en lisant les rapports du Dr Grace Augustine. Enfin, Le jeune Na'vi avait dit une chose de vrai, Ewya était à l'origine de leur existence, sans Ewya ou si Ewya relâchait sa vigilance ou que les Na'vi lui tourneraient le dos, les Na'vi ne pourraient rapidement plus survivre sur Pandora. La vie sur la planète n'est possible d'après certain astrophysiciens que grâce à l'important champs de force qu'Ewya produit.

    Mais le jeune Na'vi fut malgrè tout réprimé par Tsu'ka, la négociation avec les Twatute, n'est pas un probléme pour les enfants. Tsu'ka se tournant à nouveau vers lui, lui répondit :

    (language na'vi) Si tu tiens ta parole, je tiendrais la mienne. Dans deux jours, tu devras être içi avec mon enfant. Et seulement après, je te rendrai l'humain. Après, je ne veux plus vous voir près de notre foyer ou dans notre forêt. Restez chez vous et laissez-vous vivre en paix.

    Mokri comprit que beau plus que la vie d'un homme se jouera sur la vie de cette enfant Ateyo. Il inclina la tête pour signifier qu'il avait comprit et était heureux qu'elle tiendrait elle aussi sa parole. Mais Quel'danos ne l'entendit pas de cette oreille, il semblait que son idée de transférer un Na'vi dans un avatar Humain choqué profondément Quel'. Il fit même une remarque qui en d'autre temps et d'autre époque, aurait mit Anderson dans une colère noire, faire états de sa dépendance devant tout le monde. Il lui dit aussi qu'il allais un jour lui aussi les attaquer, car le pouvoir corromps. Anderson sourit s'il imaginé le réel pouvoir qu'il avait, Quel'danos ne dirait pas ça. Mais Anderson n'avait il le savait aucun pouvoir que ce qu'ELLE voulait bien lui accorder. I n'écouta pas les menaces qui lui fit car Ateyo devait coute que coute revenir chez les Omaticaya. Il allait donc prendre congés de Tsu'ka, quand une Na'vi lui tendit sa main pour l'aider à se relevait. Il accepta l'offre surprit.

    Elle le défendit devant Quel'danos. Il ne sut que dire, il n'avait même pas comprit qu'elle c'était résigné à se qu'il la tue. Il faut dire qu'il avait été plutôt inquiet du carnage que le colonel Parker avait réalisé chez les Omaticaya. Anderson debout, dit enfin à Tsu'ka :

    (langage Na'vi) "Je te ramènerais Ateyo ou j'en subirais les conséquences. Je part dés maintenant pour allez le chercher."

    Puis il se tourna vers Shimray, et la remercia, en Na'vi puis en Humain, puis en Aborigène. Il se déplaça devant Quel'danos est lui dit en Anglais :

    "J'aurais put faire beaucoup de chose contre toi, mais ELLE voulait te laissait partir pour Ewya. Tu devrais écouté cette enfant et pas ta colère."

    Puis il partit dans la forêt, en marchant puis en courant, sa jambe allant mieux, il sortit son PDA et commença à donnait des ordres....


    [Je quitte le RP, je pense qu'il est bientôt fini, n'oublions pas les Points de RP]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    L'heure du Jugement (PV : Tsu'ka, Libre)
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » [Fin Juin 550] L'heure du Jugement [PV Bélisaire / Liao]
    » L'heure du jugement approche. ft. Nymeria Sand-Daemon Sand-Ryon Allyrion-Oberyn Martell-Valena Allyrion
    » Tiens c'est l'heure de manger... (libre) || End.
    » La rosée du matin sur un air de poème [Libre]
    » L'heure du grand départ...[Rp Voyage libre]

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: Village Omaticaya :: Cour principale-
    Sauter vers: