Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     L’évasion (solo+mission véhicule, avant-guerre)

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Invité
    Invité



    MessageSujet: L’évasion (solo+mission véhicule, avant-guerre)    Jeu 26 Aoû - 16:52

    [Suite de Prisonnier]

    L’enceinte de la petite base de la RDA était visible. Le buggy que conduisait William s’en approchait rapidement. Lorsqu’il arriva à hauteur du mur d’enceinte, le buggy s’arrêta et William en descendit. plusieurs soldats qui patrouillaient le long du mur se précipitèrent vers lui, armes à la main. William, qui ne portait pas l’uniforme réglementaire de la RDA, mais un uniforme sale, trempé de sueur, un peu petit pour lui et avec l’aigle de la Confrérie brodée dessus, leva les mains en l’air et parla :

    “Je ne suis pas votre ennemi, je suis soldat à la RDA.”

    Le sergent qui dirigeait la patrouille rigola et répondit :

    “Et qu’est-ce qui nous le prouve ?”

    William baissa une de ses mains et fouilla dans une de ses poches. Il en sortit sa carte d’identification et la tendit au sergent. Celui-ci la prit puis ordonna à ses hommes d’amener William à l’intérieur de la base. William fut mis dans une cellule improvisée pendant environ une heure et gardée par deux soldats, puis le sergent, accompagné d’un lieutenant tenant un dossier dans la main, vinrent le voir. Le lieutenant sortit une feuille de son dossier et l’examina en même temps qu’il observait le visage de William. Il demanda plusieurs choses, comme la date où il était arrivé sur Pandora, la nature de son travail, ce qu’il faisait sur Terre avant. William répondit à toutes ces questions. Finalement l’homme rangea le dossier et commença à parler :

    “Soldat FitzGerald, vous avez disparu, vous, un certain Devis ainsi qu’un pilote, depuis plusieurs jours. Que s’est-il passé ? Et que faites-vous dans cet uniforme ?”

    “J’étais chargé d’escorter Devis lors d’une de ses sorties. On est tombé dans une embuscade de la Confrérie. J’ai bien réussi à tuer deux de nos agresseurs, mais je me suis fait assommer. Je n’ai aucune idée de ce que sont devenus Devis et le pilote. Je me suis réveillé dans une espèce de cellule, dans ce qui semblait être un campement de la Confrérie, quelque part dans les grandes plaines, assez près de la jungle. J’ai pu visiter une partie du campement : ils avaient notamment une infirmerie et quelques véhicules comme celui avec lequel je suis venu. Au bout de deux jours, lorsqu’il a fait nuit, j’ai fait semblant de faire un malaise et de demander de l’aide. Le type qui me gardait est venue me voir sans prendre soin de fermer la porte de la cellule. Je lui ai brisé le cou avant qu’il comprenne ce qui se passait. J’ai pris son arme, son masque et son uniforme qui, comme vous pouvez le voir, n’est pas vraiment à ma taille, et je suis sorti.”

    William fit une petite pause pour reprendre son souffle : il se sentait épuisé par le long voyage qu’il avait fait.

    “Le campement avait l’air vide à l’exception de quelques soldats : la plupart des hommes devaient probablement dormir. Je suis allé à l’infirmerie pour voler quelques seringues de glucose au cas où j’avais besoin de me nourrir sans enlever mon masque. Ensuite, je suis allé là où j’avais vu les véhicules. J’ai pris le premier buggy sur lequel je suis tombé et j’ai démarré. Certains soldats m’ont remarqué, mais n’ont pas compris que j’étais un prisonnier en train de s’évader, sans doute grâce à l’uniforme et l’obscurité. J’ai également trouvé une carte dans le buggy. J’ai donc pu quitter le campement sans trop me faire remarquer puis j’ai pris la direction de cette base grâce à la carte. J’ai suivi un trajet rectiligne pendant deux jours pour éviter de me perdre. J’ai rapidement atteint la jungle qui n’était pas très loin du campement, puis j’ai traversé la jungle sans vraiment m’arrêter.”

    “Sans vous arrêter ?”

    “Bon, j’ai fait quelques pauses, et à un moment, j’ai plus avancé pendant un certain temps parce qu’une de mes roues s’était enlisée dans de la boue. Mais le deuxième jour, même si j’étais fatigué, j’ai roulé sans m’arrêter.”

    “Pourquoi ?”

    “La nuit entre le premier et le deuxième jour, je faisais une courte pause quand j’ai entendu des aboiements. Des espèces de loups à six pattes s’étaient approchés de moi…”

    “Des loups-vipères.”

    “Si vous voulez. L’un d’eux a tenté de me sauter à la gorge. J’ai réussi à l’abattre, puis je suis remonté dans le buggy et ai démarré pour fuir. J’ai toujours suivi le même trajet, mais plus vite que d’habitude parce que les loups me poursuivaient. J’ai eu la chance de rouler sur un terrain assez plat malgré les arbres et ai réussi à les semer. J’ai malheureusement perdu la carte. J’ai donc roulé sans m’arrêter afin de ne pas perdre de vue l’itinéraire que je suivais, mais aussi pour éviter qu’un animal profite de mes pauses pour me tomber dessus. Heureusement, la position de Polyphème et du soleil dans le ciel m’ont un peu aidé à m’orienter.”

    William s’arrêta de parler. Il ressentait une forte sensation de faim et de soif. Malgré le glucose qu’il s’était injecté dans les veines pendant son voyage, il n’avait pas pu éviter la sensation de faim et de soif.

    “Est-il possible d’avoir de quoi boire et manger ?”

    Le sergent fit un signe à un des gardes de la cellule. Celui-ci sortit. L’autre garde sortit également et revint lui tendre une bouteille d’eau. William lui arracha la bouteille des mains et, sans remercier le garde, l’ouvrit et but. Après avoir enfin calmé sa soif, il recommença à parler :

    “J’ai donc roulé toute la journée jusqu’à votre base sans avoir trop de problèmes.”

    Le lieutenant observa William pendant quelques secondes, puis appela quelqu’un à l’extérieur de la cellule. Un soldat entra dans la pièce et tendit un objet vers William. William reconnut un scanner pour empreintes digitales.

    “posez vos doigts là-dessus.” dit le lieutenant.

    William obéit et posa ses doigts sur le scanner. Lorsque ses empreintes furent scannées, le sergent et le lieutenant sortirent et le garde qui avait quitté la cellule quelques minutes plus tôt revint avec un plateau qu’il donna à william. William observa le contenu du plateau : une seule grande assiette contenant une ration et demi de haricots et de viande de porc. William commença aussitôt à manger. La nourriture n’avait pas beaucoup de goût, mais William prenait quand même plaisir à la manger. Quand il eut fini, il s’assit dans un coin de la cellule improvisée et s’endormit aussitôt. Il rêva de la forêt de Pandora : lors de sa traversée de la jungle, lorsqu’il faisait nuit, il avait été témoin d’un spectacle exceptionnel. Toute la végétation de Pandora avait émis de la lumière généralement bleue ou verte. William n’en avait pas cru ses yeux. Cependant, les circonstances de sa présences dans la jungle ne permettaient pas de profiter pleinement du spectacle. L’attaque des loups-vipères en était la preuve.
    William fut finalement réveillé par le lieutenant.

    “Vos empreintes confirment que vous êtes bien le soldat FitzGerald. La hiérarchie veut que vous reveniez à la base principale où vous aurez droit à deux jours complets de repos. Un hélico vous attend dehors. Vous avez eu beaucoup de chance pour réussir à survivre seul dans cette jungle.”

    William sortit de la cellule. On lui donna un uniforme de rechange et il fut emmené par le lieutenant à l’hélicoptère. Il prit place dans le cockpit et enleva son masque lorsque le pilote lui annonça que le cockpit était pressurisé. L’hélicoptère décolla, mais ne se dirigea pas tout de suite vers la base principale de la RDA : les hommes au sol fixaient au treuil de l’engin le buggy que William avait subtilisé à la Confrérie.

    *Je me demande ce que la RDA va en faire. J’espère qu’ils me le laisseront : c’est une assez belle prise de guerre.* pensa William.

    Il s’enfonça dans son siège et s’endormit aussitôt malgré les bruits des rotors de l’hélicoptère.
    Revenir en haut Aller en bas
     
    L’évasion (solo+mission véhicule, avant-guerre)
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: La jungle :: Petite base militaire-
    Sauter vers: