Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Beyda'amo
    Admin-Toruk Makto-Olo'eyktan Tipani-Guerrier-Chasseur-Dresseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 892
    Date de naissance : 10/01/1989
    Age : 29
    Age du perso : 22
    En couple ? : ...
    But : Massacrer les humains.
    Date d'inscription : 30/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    106/100  (106/100)

    MessageSujet: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Lun 21 Juin - 10:31

    Ospemal et Beyda'amo étaient en train de regagner le village après une joute plus ou moins amicale où Ospemal en ressorti, hélasse pour elle, assez mal en point. Mais elle faisait parti dorénavant des Combattants Unifiés. Beyda'amo c'était rendu compte qu'il avait mis la jeune guerrière dans un piteux état et lui fit une sorte d'excuse :

    ''J'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir lacéré de partout, tu sais d'habitude, et les Na'Vi qui me connaissent bien pourront te le confirmer, je suis très doux et protecteur avec ceux que j'apprécie ou que j'aime, mais quand je me bat, c'est comme si un autre Beyda'amo faisait sont apparition, une sorte de guerrier à la puissance mais hélasse aussi à la violence, démesurée. C'est comme si toute la colère de Pandora était canalisé en moi durant ces quelques minutes d'affrontement, ça ne s'explique pas vraiment mais ça ressemble à ça.''
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Lun 21 Juin - 13:52

    Un bain de sang.

    Oh, ce n’était que précisément ce qui c’était écoulé sur ces épaules et même plus loin. Enfin, lui faudrait bien un bon bain plus tard... Mais pour le moment elle était en route pour le village, suivant lentement les pas de nul autre que Beyda’amo. En d’autres mots, celui qui lui avait infligé cette blessure.


    "J'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir lacéré de partout, tu sais d'habitude, et les Na'Vi qui me connaissent bien pourront te le confirmer, je suis très doux et protecteur avec ceux que j'apprécie ou que j'aime, mais quand je me bat, c'est comme si un autre Beyda'amo faisait sont apparition..."

    Ospemal leva le regard, oui qui était abaissé dut à la main qu’elle portait à son coup pour faire pression contre la plaie. Mine de rien, elle observa le cavalier de dos, avec une telle carrure rien de sa défaite n’était étonnant, enfin... Elle répéta certaine de ces paroles dans sa tête, au moins il avait été sincère sur celles-ci! La guerrière hâta donc un peu le pas car elle semblait de plus en plus ralentir, se hissant donc aux côtés de ce dernier.

    "Tu ne t’assures que de la sécurité et du futur du clan, tu n’es pas à blâmer..."

    L’expression d’Ospemal changea lorsqu’elle finit par apercevoir le village s’élever à l’horizon. Un léger pincement au niveau de son coup vint la faire serrer les dents, cela commençait réellement à brûler et elle ne pouvait plus attendre de régler ça... Même si elle se retrouverait peut-être avec une cicatrice pour le reste de sa vie? Son regard vint tout de même se river une fois de plus sur le maréchal, à qui elle adressa un sourire.

    "Au moins on est entre de bonnes mains? N’empêche que cela fait mal!" Rigola-t-elle en pointant sa plaie.

    Elle se mit alors à courir sur la pointe des pieds en direction du village, comme elle avait hâte que cette blessure cesse de brûler. Un regard fut tout de même jeté par-dessus ces épaules, voir la réaction de Beyda’amo.
    Revenir en haut Aller en bas
    Beyda'amo
    Admin-Toruk Makto-Olo'eyktan Tipani-Guerrier-Chasseur-Dresseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 892
    Date de naissance : 10/01/1989
    Age : 29
    Age du perso : 22
    En couple ? : ...
    But : Massacrer les humains.
    Date d'inscription : 30/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    106/100  (106/100)

    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Lun 21 Juin - 14:38

    Ospemal se mit alors à courir sur la pointe des pieds en direction du village, un regard par-dessus son épaule pour voir la réaction de Beyda’amo.

    ''On a bon voir le village d'ici, il nous reste encore un bon bout de chemin a parcourir!''

    Sans que la Na'Vi n'est le temps de dire quoi que ce soit, le colosse la saisie dans ses puissants bras, la souleva et commença à accélérer le pas.

    ''Tu te traine trop et c'est de ma faute si tu soufre autant, et ne me dit pas le contraire, même si tu caches tes sentiments je voie bien que tu a mal!''

    Beyda'amo esquissa un sourire et repris: ''La force, c'est bien mais la vitesse et l'endurance aussi, c'est partie pour un petit exercice cardio-respiratoire.''

    Le Guerrier continua son accélération et atteignit une vitesse de pointe assez spectaculaire pour une masse pareil tenant en plus dans ces bras une Na'Vi. A cette vitesse la, ils auront atteint le village très bientôt.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Lun 21 Juin - 15:45

    Le maréchal n’avait point tort. En fait, elle ne savait pas plus pourquoi elle était partie à la course malgré qu’elle aussi avait réalisée la bonne distance qui les séparait encore du village... Il fallait bien lui pardonner, l’un de ces nombreux et bêtes élans enfantins. En fait, elle fut plutôt surprise lorsqu’elle sentit une forte poignée sur son bras qui arrêta donc sa course, avant de sentir ces pieds s’élever du sol. Cela lui prit un bon moment afin de réaliser qu’elle était maintenant... Dans les bras de Beyda’amo. Les yeux de la na’vi s’écartèrent étrangement sous l’effet de la surprise.

    "Nang!"

    Elle ne put bien évidemment s’empêcher de pousser un léger cri de surprise. Non mais d’où venait sa force à lui...

    ''Tu te traine trop et c'est de ma faute si tu soufre autant, et ne me dit pas le contraire, même si tu caches tes sentiments je voie bien que tu a mal!''

    Il accélérait le pas, ce qui fit presque basculer la cavalière qui dut passer un bras par-dessus ces épaules afin de se tenir en place. Mais elle revint poser son regard sur ce dernier. Peut-être avait-il un bon point au niveau de la souffrance, mais n’était-ce pas un mal nécessaire pour ne pas croire qu’on allait en pique-nique? Lorsqu’elle s’apprêta à répliquer, presque convaincue que c’était toujours un nécessaire, il esquissa un sourire avant d’ajouter,

    "La force, c'est bien mais la vitesse et l'endurance aussi, c'est partie pour un petit exercice cardio-respiratoire."

    Une fois de plus, à peine eut-elle le temps de vouloir répondre qu’il se mit à courir de toute jambes. La vitesse à laquelle il allait fut bien assez pour que ces cheveux se déchaînent, et qu’elle tente de replier son visage dans une autre direction afin de ne pas recevoir le vent en plein visage... Ce qui instinctivement la mena nez à nez avec le torse du maréchal. Oh joie, maintenant la gêne. Ainsi donc elle prit une grande respiration malgré l’inconfort de la position dans laquelle elle se retrouvait. Elle décida donc de lever la tête vers le ciel, de façon à voir le visage du guerrier.

    C’est alors que cela reprit son attention... Les yeux scintillants, aussi dignes de la curiosité éprouvée par un enfant, elle ne lâcha pas un instant du regard la peinture blanche donc était recouvert son visage. Jamais encore n’avait-elle comprise... Oui il était tradition chez pas mal tous les clans à sa connaissance, que les chefs se démarquent d’une certaine façon que se soit les vêtements ou les accessoires... Mais dans son cas c’était cette peinture?

    Trop curieuse sans doute, elle hissa un doigt jusqu’à ce qu’il touche son visage. Réalisant ce qu’elle était en train de faire, Ospemal le retira rapidement et réalisa qu’elle en avait maintenant un peu sur le bout du doigt. Sa question vint automatiquement,

    "Pourquoi toujours porter cette peinture blanche sur ton visage?"

    Pendant un bref moment d’inattention elle eut presque basculée vers l’avant, ce qui fit renforcer sa poigne. Elle commençait à se sentir en inconfort, de plus la blessure ne faisait que brûler d’avantage. Sans doute n’étaient-ils plus loin, de plus elle ne voulait pas être d’avantage d’un fardeau pour Beyda’amo.

    "Je vais m’en sortir, tu peux me poser maintenant..." avoua-t-elle.

    Mais elle se demandait toujours à propos de cette étrange peinture...
    Revenir en haut Aller en bas
    Beyda'amo
    Admin-Toruk Makto-Olo'eyktan Tipani-Guerrier-Chasseur-Dresseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 892
    Date de naissance : 10/01/1989
    Age : 29
    Age du perso : 22
    En couple ? : ...
    But : Massacrer les humains.
    Date d'inscription : 30/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    106/100  (106/100)

    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Lun 21 Juin - 21:33

    Ospemal hissa un doigt jusqu’à ce qu’elle touche le visage de Beyda'amo. Réalisant ce qu’elle était en train de faire, elle le retira rapidement et réalisa qu’elle en avait maintenant un peu sur le bout du doigt. Ça question vint automatiquement :

    "Pourquoi toujours porter cette peinture blanche sur ton visage?"

    Pendant un bref moment, elle eut presque basculée vers l’avant :

    "Je vais m’en sortir, tu peux me poser maintenant..."

    Beyda'amo ralenti ca cours puis s'arrêta net, il déposa la jolie Na'Vi meurtrie au sol et commença à lui expliquer, tout en continuant à marcher, d'un aire plutôt triste pourquoi il portait cette peinture tribale d'un blanc immaculé (à la base).

    ''Je ne sais pas si tu t'en souvient mais lors de la création des Combattants Unifiés, je n'étais pas le seul, Olanir mon meilleur ami était à mes cotés. Cependant lors de l'affrontement qui nous opposa à Elio Jésabel et ses fanatiques, Olanir perdu la vie lors d'un traquenard qui nous sépara. C'est au moment ou j'arrivai enfin à le retrouver qu'il le tua sous mes yeux''

    Le guerrier se passa la main sur le visage et la regarda pleine de peinture.

    ''C'est pour me rappeler que je n'étais pas assez puissant pour sauver mon ami, que j'étais faible... C'est pour ca que chaque matin je recouvre mon visage, le visage d'un Na'Vi qui à laissé mourir son meilleur ami car il était trop faible, de cette peinture blanche en respect pour les guerriers tombés au combat.''

    Beyda'amo serra le point tellement fort qu'il s'enfonça les ongles dans la chaire. Son sang se mélangeai avec la peinture et coulai sur le sol qui pris vite une couleur rosé.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Lun 21 Juin - 23:45

    Le na’vi ralentit le pas, jusqu’à ce qu’il finisse par s’arrêter net. Sa demande fut exaucée, Ospemal remit les pieds sur le sol, libre de sa très forte emprise. À peine s’eut-elle retournée qu’elle le vit la dépasser et continuer à marcher. Cependant, son air plutôt assuré changea rapidement pour une certaine incertitude, dès lors il commença à expliquer la raison pour laquelle il portait cette fameuse peinture.

    "Je ne sais pas si tu t'en souvient mais lors de la création des Combattants Unifiés, je n'étais pas le seul, Olanir mon meilleur ami était à mes cotés..."

    Malgré le fait qu’elle traînait derrière lui et qu’il ne pouvait bien évidemment pas la voir, elle hocha la tête. La cavalière se rappelait des évènements, même si à l’époque elle n’était pas encore guerrière ou en âge pour. Tout le clan était au courant de la bravoure de ces guerriers, la protection qu’ils offraient à leur peuple contre les dénommés marcheurs de rêves. Elle écouta attentivement ces mots, tâchant à ne pas traîner lorsque ces paroles vinrent faire écho dans sa tête.

    "C'est au moment ou j'arrivai enfin à le retrouver qu'il le tua sous mes yeux"

    Un certain pincement au cœur surgit en la na’vi, suivit d’un malaise. Comme si le silence allait s’abattre à tout moment, ou encore un élan de rage...

    "C'est pour me rappeler que je n'étais pas assez puissant pour sauver mon ami, que j'étais faible... C'est pour ca que chaque matin je recouvre mon visage, le visage d'un Na'Vi qui à laissé mourir son meilleur ami car il était trop faible, de cette peinture blanche en respect pour les guerriers tombés au combat. "

    Beyda'amo serra alors son poing qu’il avait levé au niveau de son visage, tellement fort qu’il s’en mit à saigner. Aussitôt les oreilles de la cavalière s’écartèrent, et ces yeux s’ouvrirent grands, comme si le maréchal divaguait une certaine source de détresse assez puissante pour en éveiller les sens... La perte d’un être cher, d’un proche. Peut-être la seule chose qu’elle craindrait si elle n’était pas aussi innocente d’esprit. En fait, jamais n’a-t-elle perdue quiconque. Elle s’en sentit presque inutile, incapable de compatir à sa peine... Même si elle sentait sa gorge se rétracter.

    Seulement, une de ces paroles l’eut enragée, à son tour.

    Sans aucune hésitation, Ospemal rattrapa Beyda’amo et cloua ces pieds au sol. Droit devant lui. Elle en profita alors pour tirer sur son bras, insistant qu’il laisse aller du mal qu’il s’auto infligeait. La na’vi ne cessait d’insister...


    "Faible? Tout sauf ça... Au contraire, surmonter un tel évènement ne rend-il pas plus fort?" Exprima-t-elle.

    La cavalière ne relâcha pas sa poigne de sur le bras de ce dernier, même si... Oh joie, c’était celui avec lequel elle recouvrait sa plaie. Elle hissa quelques grognements, mais s’efforça le mieux possible d’ignorer la douleur. Au moins elle ne saignait plus... Même si de ce côté-là, du sang avait séché jusqu’à ces côtes. Enfin! Sa voix finit par s’adoucir alors qu’elle finit par dire,

    "Il est maintenant avec Eywa... Il vit en elle. Il a fait son devoir, tu as fait le tien."

    Avec les humains vinrent les pertes, ça tous les na’vis étaient au courant. Ospemal avait toujours misère à tous les associer, car pourtant, elle en avait rencontrer certains bien intentionnés, particulièrement provenant de la confrérie. Mais elle n’avait encore rien vu de ceux au-delà de ces murs... De ces machines, pour tout dire. Sans doute le saurait-elle bientôt, très bientôt.

    La guerrière finit par hisser un sourire sur ces lèvres, simple tentative de réconfort, et de sa main balaya le sang qui coulait le long du visage de Beyda’amo. Ce n’est pas comme si elle se les salissait, après une telle journée.


    "Et puis, ta peinture est en train de déteindre... Tu ne pourras m'entraîner dans un tel état!"

    Elle esquissa un léger rire, désirant ne pas rendre la situation trop lourde... Peut-être l’était-elle déjà. N’empêche, Ospemal tira alors sur le bras du guerrier, l’insistant alors à se remettre en marche, le village ne devait plus être très loin. Puis si elle détestait bien quelque chose, c’était de voir ces confrères dans leurs pires instants... Eywa ne veut pas de souffrance inutile, personne ne devrait avoir à en vivre alors.

    Et ce qu'elle avait hâte de soigner cette plaie, ironiquement...
    Revenir en haut Aller en bas
    Beyda'amo
    Admin-Toruk Makto-Olo'eyktan Tipani-Guerrier-Chasseur-Dresseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 892
    Date de naissance : 10/01/1989
    Age : 29
    Age du perso : 22
    En couple ? : ...
    But : Massacrer les humains.
    Date d'inscription : 30/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    106/100  (106/100)

    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Mar 22 Juin - 1:01

    ''Enfin bref! Il est temps de rentrer au village et de soigner cette vilaine blessure, et ma main au passage. Et je n'ai pas besoin de te dire de n'en parler à personne n'est ce pas? Sinon kouik!''

    Beyda'amo avait sorti et rangé ses doubles lames tellement rapidement que seul le son de leur effleurement permis de comprendre qu'il avait fait cela.

    Ospemal et Beyda'amo finir par y arrivé, plusieurs Na'Vi étaient la, à les dévisager. En effet ils étaient ensanglanté de partout et les villageois se demandèrent ce qui avait bien put se passer. Le Olo'eyktan pris la parole :

    ''Ne vous inquiétez pas tout va bien, amenez moi juste de l'eau, un peut de bouilli médicinale, quelque feuillage, une ou deux lianes et une éponge marine je vous pris.''

    Il se tourna alors vers Ospemal ''Viens avec moi je vais t'arranger tout ca, après tout c'est moi qui... enfin tu a compris... Discute pas c'est un ordre!''

    Ils se dirigèrent donc vers la hutte de Beyda'amo et sur le chemin on pouvait entendre chuchoter des ''Tu crois que notre Olo'eyktan a enfin trouvé une compagne'' et des ''Mais ils on fait quoi pour être dans cette état?'' mais aussi des ''Je ne te dit même pas dans quel état il l'a mettra lors de leur accouplement, si elle est déjà à moitier morte à leur première rencontre.''

    Arrivé sous le hutte, le guerrier invita la Na'Vi a s'asseoir, puis il furent rejoint par un petit tout fluet qui leur apportait ce que le Olo'eyktan avait demandé plus tôt. Beyda'amo le remercia et le fis disposer. Le colosse pris l'éponge qu'il trempa dans l'eau et l'amena à auteur de la blessure de Ospemal, il essuya le sang tout autour de la plaie ainsi que celui qui avait couleur avec une douceur qu'on ne lui connaissait pas.

    ''Dit moi si je te fait mal, je n'ai pas l'habitude de faire ca sur un corps si fin.''

    Le Na'Vi pris ensuite la bouilli et l'étala tout en douceur sur la plaie et dit d'un aire rassurant :

    ''Grâce à ca, tu n'aura aucune cicatrice, je m'en serais voulu d'avoir abimé un si jolie corps.''

    Il fini ces soin en appliquant délicatement une grande feuille sur la mixture et en la maintenant en place grâce aux lianes.

    ''Dans trois nuits tu pourra enlever les lianes et tirer d'un coup sec la feuille, la bouilli partira avec, laissant t'a peau douce comme avant.''
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Mar 22 Juin - 15:15

    Ospemal n’avait pas put s’empêcher de se marrer... Les regards que leur avaient envoyés les autres cavaliers n’avaient pas de prix. Pas étonnant du moins qu’ils aient fait de telles têtes considérant leur état! Mais maintenant malgré le fait qu’elle se retrouvait dans la hutte de l’olo’eyktan, elle n’était pas capable de ressaisir son sérieux sur le champs. Cela même si elle avait clairement entendu les nombreux murmures de la foule... Qui l’eurent un peu gênée, pour tout dire. Elle tenta alors de faire comme si elle n’avait rien entendu du tout... Il y a un instant, un petit était venu porté ce que lui avait demandé Beyda’amo un peu plus tôt avant de quitter. À peine une seconde par la suite, le maréchal épongeait sa plaie. La na’vi dégagea ces cheveux afin qu’ils ne gênent pas. Elle sentit un léger picotement lorsqu’il en vint à appliquer ce qui semblait une sorte de bouilli à son coup, mais la cavalière ne bougea pas d’un pouce.

    ''Grâce à ca, tu n'aura aucune cicatrice, je m'en serais voulu d'avoir abimé un si jolie corps.''

    Une cicatrice, pas si grave... Quoi? La na’vi fronça légèrement les sourcils à sa dernière remarque. Un compliment oui, mais pas ce donc à quoi Ospemal était habituée. Elle garda donc un sourire innocent sur ces lèvres, mine de rien, lorsqu’il appliqua une feuille sur la mixture à son coup et fit les touches finales.

    ''Dans trois nuits tu pourra enlever les lianes et tirer d'un coup sec la feuille, la bouilli partira avec, laissant t'a peau douce comme avant.'' Ajouta-t-il.

    Encore un autre compliment qui ne fit que rougir d’avantage la na’vi. Aussitôt qu’il eut finit de lui faire les soins nécessaires, Ospemal se leva presque assez brusquement pour se heurter la tête contre l’une des parois de la hutte. Rapidement elle fit un pas de l’avant, afin d’éviter un tel revirement de situation. Ensuite elle s’empressa de regarder au sol, se demandant si elle ne venait pas de marcher sur quelque chose accidentellement. Tout ça à cause de compliments!

    Elle finit par incliner la tête et à prononcer ces remerciements,


    "Merci, Beyda’amo..."

    Mais maintenant elle se rendit compte que ces yeux se baladaient à travers de la hutte de l’olo’eyktan. Pure curiosité, sans doute. Elle eut même l’initiative de se frayer un chemin jusqu’au recoin où elle vit quelque chose qui eut capturée son attention en particulier. Cette hutte était bien l’une des plus grandes donc elle avait eut l’occasion de visiter! Elle s’abaissa afin de voir de plus près, ce qui semblait en fait être un harnais à Ikran. Ce qui en parlant de monture, évoqua une question sur le bout de sa langue.

    "Il est vrai que vous montez un angtsìk?" Demanda-t-elle avec le sourire.

    Elle regarda par-dessus ces épaules le cavalier, puis pour une certaine raison s’attarda inconsciemment à étudier les traits de son corps. Sa musculature évoquait tout d’un guerrier de son calibre... Assez pour en faire rêver plus d’une. Ospemal s’arrêta une seconde... À quoi pensait-elle exactement? Elle secoua la tête, chassant de telles pensées, mais sans trop de succès... Se qui lui rappela tout de même la réalité. Peut-être n’y pensait-elle pas tout de suite, mais un jour elle devrait bien envisager de s’accoupler, fonder une famille... Bref, comme le dicte un peu Eywa et tous les na’vis...

    Puis à mesure de regarder à travers le matériel et de se perdre dans ces pensées, elle finit même par s’enrouler le bras dans l’une des paires de bolas. Oh c’est ainsi que se sentent donc les proies des chasseurs... Elle garda le même sourire harmonieux et innocent dirigé à son chef, espérant qu’il ne remarque pas ce qu’elle venait de faire pendant l’instant que cela lui prendrait pour s’en libérer le bras!
    Revenir en haut Aller en bas
    Beyda'amo
    Admin-Toruk Makto-Olo'eyktan Tipani-Guerrier-Chasseur-Dresseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 892
    Date de naissance : 10/01/1989
    Age : 29
    Age du perso : 22
    En couple ? : ...
    But : Massacrer les humains.
    Date d'inscription : 30/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    106/100  (106/100)

    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Mar 22 Juin - 20:12

    ''Décidément, on ne peut avoir aucun secret dans ce village!'' rigola Beyda'amo ''En effet, il y a quelque temps, un groupe de 'Angtsik ravageaient les plaines, à cause de la déforestation provoqué par les machines des humains. Ils s'étaient égarés et c'est en essayant de les résonner que je me suis lié avec le mâle dominant du groupe.''

    Beyda'amo sorti une sorte de gourde et versa son contenu dans deux petits gobelets, il en tendi un à Ospemal et garda le second, but un coup et continua :

    ''Je suis aussi proche des animaux que de mes semblables Na'Vi, si ce n'est plus, ils sont mes amis mais aussi de redoutable combattant que j'entraine, ils jouent un rôle stratégique à l'éradication de la menace humaine''.

    Au même moment, un Nantang sortie de l'ombre du coin droit de la hutte et vain se frotter au guerrier.

    ''Je te présente Tsteu, c'est un Nantang que j'ai apprivoisé, Tsteu, je te présente Ospemal, elle fait désormais parti des Combattants Unifiés. Il m'est d'une grande utilité lorsque je ne peux me retrouver avec mes montures trop imposante. Il est également un très bon confident que j'aime retrouver après un entrainement, une visite de routine ou même un combat.''

    Tsteu alla se frotter auprès de la jolie Na'Vi, tout en grondant gentiment.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Mer 23 Juin - 0:00

    Ospemal finit par se déprendre la main, péniblement mais avec succès, tout en écoutant le récit de l’olo’eyktan. Déjà qu’il n’y avait pas tant d’arbres dans les plaines, la déforestation n’aidait aucunement... Toutefois, la situation s’avérait plus malheureuse dans les clans plus rapprochés de la base de ces marcheurs de rêves, tel les Omaticayas. Enfin, c’est ce donc elle avait entendue! N’empêche qu’elle fut épatée de l’exploit de Beyda’amo, un angtsìk... Ce n’était pas minuscule comme créature. Disons qu’elle en a jugée autant par expérience personnelle, aussi.

    Le cavalier lui servit un gobelet, qu’elle accepta avec un sourire une fois debout. Elle commença à boire, une gorgée à la fois pendant que parlait ce dernier,


    "...Ils sont mes amis mais aussi de redoutable combattant que j'entraine, ils jouent un rôle stratégique à l'éradication de la menace humaine."

    Soulignant le mot éradication, Ospemal eut presque recrachée sa dernière gorgée. Heureusement, elle ravala avec une certaine difficulté. Son plan sonnait bien sérieux en tout cas... Oh et d’ailleurs voir un Nantang subitement sortir de l’un des recoins de la hutte contre toute attente, n’aide surtout pas à une meilleure digestion! Si se ne serait de ce que dit alors Beyda’amo, elle aurait probablement bondit vers l’arrière et déchirée la paroi de cette hutte!

    "Je te présente Tsteu, c'est un Nantang que j'ai apprivoisé, Tsteu, je te présente Ospemal, elle fait désormais parti des Combattants Unifiés..." expliqua-t-il.

    Ce... Plutôt SON nantang, selon les circonstances, vint se frotter sur lui. Des parcelles d’émerveillement furent visibles dans les yeux de la na’vi pour un bref instant, c’était toute une surprise cela. Bref, que de voir cette créature pour la première fois de sa vie, si affectueuse et... Non affamée? Ospemal ne put d’ailleurs retenir son étonnement lorsque le nantang en question vint vers elle. Elle hésita un instant, mais resta figée sur place, le laissant ainsi se frotter sur elle à son tour. Les grognements émit par la bête n’était d’aucune hostilité, ce qui la mit quelque peu en confiance. La cavalière en vint à s’accroupir afin de l’admirer de plus près. Elle finit tout aussi par la cajoler, tel qu’elle a l’habitude de faire avec ces montures. Lorsque ce dernier la lécha sur le bout du nez, elle ne put cependant retenir son visage de former une assez drôle d’expression.

    Elle leva ensuite les yeux en direction de Beyda’amo, ce dernier ne cessait de la surprendre, apparemment.


    "Tsteu? C’est aussi le nom de mon pa’li. Mais jamais encore n’avais-je vu un nantang apprivoisé... Une fois mis en confiance, je suis pas mal certaine que les enfants du village adorerait avoir du temps en sa compagnie!" Lança-t-elle.

    Mais les paroles qu’il eut prononcées un peu plus tôt revinrent la perturber. L’éradication... Des humains? Ce n’est pas comme si elle avait à en juger car elle n’avait pas encore eut la malchance de voir leur mal de ces propres yeux... Le peu de ces derniers qu’elle eut rencontrés n’avait rien de menaçant, pourtant. Peut-être ne restait-il qu’à voir l’autre moitié, qu’elle n’avait pas encore explorée...

    "...Éradication des humains? Ne faut pas oublier nos alliés, non? Juger par une espèce entière est peut-être trop rapide... Nous-mêmes, les na’vis, entre clans nous sommes pas toujours entendus à merveille, je crains." Nota-t-elle.

    Mais elle ne pouvait mentir, l’inquiétude dans ces yeux ne pouvait être dissimulée. Ospemal abaissa le regard, avant d’entraîner Beyda’amo avec elle en lui tirant le bras, vers l’extérieur de la hutte. Du moins, elle s’arrêta juste au pied de sa porte, juste assez pour pouvoir indiquer la direction de la jungle, même si elle était trop loin et que du village, on ne pouvait la voir de vue.

    "Ces marcheurs de rêves qui détruisent tout, qui veulent notre perte donc on parle tant... Je n’en avais pas réalisée l’envergure encore. Pas avant ma dernière rencontre avec un de leur espèce, du moins. L’autre jour dans la jungle j’ai rencontré l’un de ces humains armés, il avait tenter de me capturer..."

    Elle s’arrêta un instant, juste assez pour regarder quelques enfants passer à la course à quelques mètres de la hutte. Ironique sentiment de nostalgie en fait... Son regard vint croiser celui du cavalier en toute sérénité.

    "Disons que c’est peut-être de là qu’est venue mon idée de me joindre aux combattants unifiés... J’étais encore trop innocente pour réaliser que leurs mauvaises intentions n’étaient pas que des histoires que l’on racontait pour effrayer les enfants."

    Cette fois sans le quitter des yeux, Ospemal vint poser une main sur l’épaule de ce dernier, tendrement... Quelque chose la tracassait bien. Il y avait des rumeurs provenant des autres clans, que quelque chose allait se passer...

    "Penses-tu qu’il y a une guerre à nos portes, Beyda’amo?" Demanda-t-elle quelque peu préoccupée.
    Revenir en haut Aller en bas
    Beyda'amo
    Admin-Toruk Makto-Olo'eyktan Tipani-Guerrier-Chasseur-Dresseur
    avatar

    Masculin Nombre de messages : 892
    Date de naissance : 10/01/1989
    Age : 29
    Age du perso : 22
    En couple ? : ...
    But : Massacrer les humains.
    Date d'inscription : 30/12/2009

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    106/100  (106/100)

    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Mer 23 Juin - 12:40

    Cette fois sans le quitter des yeux, Ospemal vint poser une main sur l’épaule de ce dernier, tendrement... Quelque chose la tracassait bien. Il y avait des rumeurs provenant des autres clans, que quelque chose allait se passer...

    "Penses-tu qu’il y a une guerre à nos portes, Beyda’amo?" Demanda-t-elle quelque peu préoccupée.

    ''Et bah, avec cette main tendrement placé sur mon épaule, faudra pas t'étonner si les autres croient que nous somme ensemble.''

    Beyda'amo avait finté la question de Ospemal, un question dont lui même, même s'il la connaissait, ne voulait entendre la réponse.

    ''Alors comme ca ton Pa'li s'appel aussi Tsteu, quelle coïncidence quand même c'est fou hein.'' dit-il d'un aire plutôt mal à laise.

    Cependant il voyait bien l'aire attristé de Ospemal et ne put continuer sa mascarade.

    ''Nous nous trouvons dans une époque poste « Grand chagrin » cependant, j'ai bien peur qu'elle soit révolu et que nous entrions dans une nouvelle aire, celle des « Pleurs d'Eywa ». Mais nous somme prêt, à nous battre, à défendre notre terre, une fois de plus contre ces envahisseur humains et leur machine sans âme!''
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   Mer 23 Juin - 14:39

    Aussitôt eut-il fait la remarque de la main, Ospemal la retira et rougit un peu, légèrement gênée par son acte. Elle prit aussi un pas de recule, espérant ne pas avoir embêtée son olo’eyktan. C’est dans de pareils moments que si elle se retrouverait seule elle se donnerait elle-même une bonne baffe! Tenter d’ignorer la question initiale malgré le mal qu’elle apportait, ne put être fait d’ailleurs.

    ''Nous nous trouvons dans une époque poste « Grand chagrin » cependant, j'ai bien peur qu'elle soit révolu et que nous entrions dans une nouvelle aire, celle des « Pleurs d'Eywa ». Mais nous somme prêt, à nous battre, à défendre notre terre, une fois de plus contre ces envahisseur humains et leur machine sans âme!''
    déclara-t-il.

    Au moins, Beyda’amo savait conserver l’esprit du guerrier malgré tout. Ospemal esquiva un petit rire par la suite, c’était tout de même drôle parfois ces petits airs... Mais au fond, elle cachait tout de même bien sa peur. Une certaine peur naturelle de l’inconnu... Leurs fameuses montures sans âmes... Elles crachaient du feu, et ce, était bien assez pour en effrayer plus d’un. Toutefois, la cavalière s’empêchait d’être aveuglée par la peur... Du moins pas encore avant de la voir de ces propres yeux, sinon ce n’était que du stress pour rien, non?

    Ospemal se retrouva épuisée, aujourd’hui n’avait pas été facile, en quelques sortes. Elle pensa rentrer afin de se reposer...

    Elle prit donc l’initiative de déposer un léger baiser sur la joue du guerrier... Ne pas demander pourquoi il a duré plus d’une seconde! Lorsqu’elle se retira, elle inclina légèrement la tête et ajouta,


    "Oel nagti kameie, Beyda’amo, merci encore..."

    Sa tête resta tournée en direction de ce dernier encore pendant quelques pas de distance, avec un gros sourire en plus de ça. Non mais à quoi avait-elle pensée encore... Un simple remerciement, disons pour tout ce qu’il avait fait? Tentant de ne pas trop d’avantage divaguer sur le fait qu’elle avait bien appréciée sa compagnie, elle dit ces derniers mots avant de partir en direction de sa hutte.

    "Au plaisir de te revoir, je serais à ma hutte ou sinon... On se revoit toujours pour s’entraîner, chef!" Rigola-t-elle.

    En effet, elle ne pouvait nier le fait que le colosse était de bonne compagnie... Et qu’elle aurait bien hâte de le revoir. Enfin elle n’y pensa pas trop longtemps encore car aussitôt s’eut-elle retournée pour s’en aller qu’elle eut presque, oh oui encore, foncée dans un passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Tu viens de te prendre une dérouillé, et alors? [Pv Ospemal]
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Viens te faire prendre dans... (Hermy) - 18 avril
    » Viens prendre ta claque !!!
    » T' as du travail? Je m'en fiche ~? Viens chanter avec moi ? [PV May ]
    » Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
    » Je ne te connais pas... d'où viens tu?(Coeur boiteux )

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: Les Grandes plaines :: Grandes plaines-
    Sauter vers: