Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     Une renconte, une excuse [fini]

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Une renconte, une excuse [fini]   Sam 1 Mai - 23:11

    Alrin'aie, une jeune na'vi de 14 ans se préparait comme à son habitude à quitter l'arbre maison pour aller s'aventurer seule en forêt. Bien sure les gens lui avait répété mille et une fois que ce n'était pas une bonne idée, surtout pour une na'vi de son âge, mais aucun ne se plaignait quand il recevaient ses soins. Les plante qu'elle utilisait pour guérir différentes choses, ne se trouvait pas toutes seules, c'est elle qui allait les chercher et puis si elle n'y allait pas qui le ferait? De toute façon la jeune fille se plaisait beaucoup à parler au gens qui ne venait pas forcément de l'arbre maison. Si elle restait toujours ici comment allait-elle découvrir de nouvelle choses?

    La jeune na'vi sortit de ses songes, elle vérifia qu'il ne lui manquait rien, elle avait son arc, ses flèches, sa dague et bien entendue quelque chose pour mettre ses plantes. Paré à partir la jeune na'vi marcha doucement dans la cour principale, déterminée à quitter sans se faire suivre. Il semblait que l'heure était mal choisit car alors qu'elle regardait derrière elle, la na'vi accrocha quelqu'un.

    -Tsap'alute oe, tsmuke .

    La jeune na'vi resta figée sur place en disant ces quelques mots, elle espérait ne pas avoir blessé la personne en l'accrochant ainsi, comme elle pouvait être maladroite parfois.

    -----------------------
    Traduction:

    -Excuse-moi, soeur.


    Dernière édition par Alrin'aie le Mer 26 Mai - 4:32, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Dim 2 Mai - 11:21

    Myl'ayo rendait une de ses visites régulières aux Omaticayas. Elle chevauchait alors Txon'Ean, son ikrané (ikran femelle). Ce nom veut dire "Nuit Bleue" en Na'vi.

    Vraiment, les sensations en vol sont géniales. Pas étonnant que Tsu'ayo, son amour, sa moitié, soit si attaché à Hi'tanhi (Petite étoile), son ikran. On avait l'impression de ne rien peser, le vent nous emporte, mais on contrôle son vol, on surfe sur les vagues d'air, on se sent libre comme jamais. C'est encore plus fort que les sensations d'un galop sur le dos d'un Pa'li. Bien plus fort, et bien mieux. Et la chasseuse est bien placée pour le dire puisqu'elle a connu les deux.

    Elle est passée à l'âge adulte il y a quelques jours. Maintenant, elle fait définitivement parti du peuple Omaticaya, même si elle vit ailleurs, et elle en est fière. Son premier rêve est réalisé : avoir des ailes. Maintenant... Elle aimerait que les tawtutes disparaîssent, qu'ils rentrent chez eux. Mais elle doute qu'ils le fassent volontairement.

    Myl'ayo se posa à l'entrée. Elle défi le tsaheylu avec Txon'Ean et lui demanda juste avant de l'attendre ici. Elle ne serait pas très longue, elle voulait juste se tenir au courant de ce qui se passait au clan et savoir si on avait besoin d'elle. Là-dessus, elle entra. Préoccupée, elle cherchait Tsu'ka ou son père, bref, quelqu'un qu'elle connaisse et qui pourrait la renseigner. Et l'absence de Tsu'ayo la distrayait. En effet, elle avait toujours un peu de mal à être séparée de lui... C'est ainsi qu'elle ne vit pas l'autre Na'vi.

    -Tsap'alute oe, tsmuke .

    Ca voulait dire "Excuse-moi, soeur". Myl'ayo s'écarta et voulu répondre. Elle s'arrêta, le temps de détailler l'Omaticaya qu'elle venait de bousculer. Elle était jeune, plus jeune qu'elle, et semblait inquiète à l'idée de lui avoir fait mal. La chasseuse sourit. Elle avait connu pire! Et l'armure du chasseur la protégait bien...

    - Ce n'est rien, et c'est aussi ma faute, je ne regardais pas devant moi.

    Myl'ayo détailla encore la jeune Na'vie. Le visage lui était familier, comme tous ceux du clan, mais elle ne la connaissait aps plus que ça.

    - Comment t'appelles-tu?
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Dim 2 Mai - 21:27

    La jeune fille de 14 ans avait foncée dans quelqu'un et elle avait tôt fait de s'excuser. Malgré tout elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle avait peut-être blesser la personne face à elle. Cette dernière la rassura en lui disant que c'était aussi sa faute, qu'elle ne regardait pas devant elle. Alrin'aie ne fit qu'hocher la tête sans plus. Par la suite la personne lui demanda son nom, comment elle se nommait. La na'vi sembla hésitante l'espace d'un moment. Elle se passa la main dans le cou puis fini par répondre.

    -Alrin'aie,NiriŽte

    Hey oui, tout comme ça mère avant elle Alrin'aie était une guérisseuse, chose plutôt rare chez les na'vi soit dit en passent, Alrin'aie, guérissait à l'aide de plantes et d'herbes. Malgré son jeune âge elle en était tout à fait capable.

    En se moment la seule chose que la jeune na'vi craignait c'est de ne pas arriver à sortir de la cour aujourd'hui, les gens , la plupart du temps trouvaient toujours une bonne raison pour ne pas qu'elle sorte,mais bon, peut-être que la nouvelle arrivante face à elle pourrait elle aussi lui apprendre des choses qu'elle ne connaissait pas.

    -Aynga?

    ----------------------

    Traduction :

    mot1 : Guérisseuse
    mot2: Toi?


    Dernière édition par Alrin'aie le Mar 4 Mai - 6:08, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Dim 2 Mai - 22:18

    Myl'ayo fut surprise de savoir qu'Alrin'aie était guérisseuse. C'était plutôt rare, et elle était quand même jeune! Quoique, la chasseuse avait du mal à se rendre compte vu qu'elles avaient tout juste deux ans d'écart, et quand on est jeune (comme quand on est vieux peut-être), deux ans, c'est pas beaucoup, même si on est en général assez différent entre ces âges.

    -Aynga?

    Myl'ayo sourit. Elle s'obligeait à sourire quelque part, parce qu'un côté bougon avait tendance à voouloir l'emporter sur la Myl'ayo sympa quand elle était loin de Tsu'ayo et de Txon'Ean.

    - Je suis Myl'ayo, chasseuse.

    La Na'vie se tut un instant, se disant qu'après tout, elle-même était plutôt jeune, et elle avait déjà gagné sa place au sein du clan! Et elle en était fière. Ensuite, elle se rappela pourquoi elle était venue ici, et qu'Alrin'aie allait vers la sortie, alors elle continua :

    - Tu peux me dire si il s'est passé quelque chose de particulier ces derniers temps? Je n'étais pas à l'Arbre-Maison...

    Myl'ayo s'arrêta là pour le sujet. Elle n'était pas spécialement réservée, elle était même un peu bavarde parfois, mais là elle n'était pas d'humeur à étaler sa vie devant tous le monde.

    - Tu sortais? Tu vas sans doute chercher des remèdes. Je peux t'accompagner si tu veux, c'est assez dangereux d'y aller seule, surtout maintenant que les tawtutes sont là!

    On sentait de l'amertume et de la haine dans la dernière phrase, un peu. Enfin, elle pouvait en donner, des conseils! Elle-même fuguait en forêt bien avant d'avoir 14 ans! Et il ne lui était jamais rien arrivé! Résultat : aujourd'hui, elle était plus à l'aise dans la forêt que bien des Omaticayas!


    [ Gomen, j'ai pas trop d'inspi ^^' ]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Dim 2 Mai - 22:43

    La jeune na'vi de 14 ans avait dit à la chasseuse qu'elle se nommait Alrin'aie et qu'elle était guérisseuse, par la suite elle lui avait demandé qui elle était. La na'vi lui avait répondue, faisant sourire sa consœur qui était un peu plus jeune qu'elle. Par la suite Myl'ayo lui demanda si il s'était passé quelque choses de particulier à l'arbre-maison. La jeune na'vi n'eut d'autre choix que d'hausser les épaules, étant souvent absente pour son métier de guérisseuse, elle ne savait pas grand chose elle non plus.

    -Tsap'alute oe, je sais pas.


    La jeune femme avait décidée de laisser tomber le premier sujet, elle avait fini par remarquer qu' Alrin'aie, se dirigeait vers la sortit. Donc la direction dans la quel allait la jeune na'vi débuta un nouveau sujet. Myl'ayo lui avait alors proposer de venir avec elle chercher les choses qu'elle avait de besoin en forêt. La na'vi hocha la tête pour toute réponse.

    -Je connais les dangers, d'ailleurs les adultes m'empêche souvent d'y aller, mais j'en est entendue aucun se plaindre de mes soins...C,est qu'à quelque part au fond d'eux ils doit être consentant que j'y aille non?

    La na'vi gratifia sa réponse d'un sourire puis elle ajouta.

    -Ça me ferais plaisir que tu m'accompagne. J'adore apprendre et je suis sur que tu peu m'apprendre des choses, comme tout le monde.

    La na'vi ne semblait pas réellement armée pour quelqu'un qui allait s'aventurer seule dans la forêt, elle ne semblait avoir qu'une arc et des flèches, c'était mieux que rien au fond, mais la plupart des gens était beaucoup plus armé qu'elle.

    ---------------------
    Traduction:

    excuse moi
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Lun 3 Mai - 16:35

    Myl'ayo devina la réponse à sa première question avant même que Alrin'aie ne réponde, grâce à la tête qu'elle fit alors.

    -Tsap'alute oe, je sais pas.

    Au début, cela surpris un peu la chasseuse, puis elle se rappela que si les guérisseurs soignent, ils sont moins impliqués dans la vie, disons, politique du clan, et dont ils sont un peu moins au courant. Bah, tant pis, elle aurait d'autres occasions! Et vu l'atmosphère qui régnait dans la cour principale, rien de grave n'était arrivé, sinon même l'adolescente serait au courant!

    -Je connais les dangers, d'ailleurs les adultes m'empêche souvent d'y aller, mais j'en est entendue aucun se plaindre de mes soins...C,est qu'à quelque part au fond d'eux ils doit être consentant que j'y aille non?

    La jeune Omaticaya hocha la tête. Evidemment, les Na'vis apprenaient les dangers du dehors dès leur plus jeune âge rien qu'en écoutant les conversations des adultes et les conseils donnés aux aînés.

    - Je me doute bien que tu connais les dangers, mais c'est normal qu'on s'inquiète tu sais. Une guérisseuse est moins apte à se défendre en cas de problème - sans vouloir te vexer.

    En effet, ces paroles pouvaient être males prises par quelqu'un de suceptible ou de trop fière, et même si Alrin'aie n'avait pas l'air d'être dans ce moule, Myl'ayo ne voulait pas risquer de la vexer. En plus, cette dernière souraient pour le moment.

    -Ça me ferais plaisir que tu m'accompagne. J'adore apprendre et je suis sur que tu peu m'apprendre des choses, comme tout le monde.

    Myl'ayo rendit son sourire à la guérisseusue, contente qu'elle accepte sa proposition. A cet âge, on voulait toujours tout savoir! En tout cas, ça avait été son cas, et elle était toujours comme ça! Et puis être avec cette jeune pourrait lui permettre d'apprendres des choses elle aussi sur la médecine! En effet, dans ce domaine, elle n'en savait pas énormement...

    - Dans ce cas, allons-y!

    Sur ce, la chasseuse fit volte-face et se dirigea vers l'entrée. Elle avait sur elle son couteau et son arc de Pandora ainsi qu'un carquois qui contenait sa contenance maximum de flèches, et Myl'ayo était en bonne forme physique. Ca suffirait amplement! Surtout que Txon'Ean, son ikran, était aussi là en cas de problème. La Na'vie s'arrêta une fois dehors et tourna la tête pour vérifier que la guérisseuse l'avait suivie, puis elle se dirigea vers sa monture pour voir si elle serait assez forte pour les porter toutes les deux. Probablement pas, c'était une ikran sauvage avant, et elle devait déjà être juste habituée à porter la chasseuse, alors si Alrin'aie montait en plus... Malgré tout, la jeune Omaticaya fit le lien avec Txon'Ean avant de ese retourner pour attendre que la guérisseuse arrive près d'elle.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Lun 3 Mai - 18:12

    La na'vi de 14 ans avait brièvement expliquée qu'elle connaissait les dangers de s'aventurer seule dans la jungle, elle n'avait pas vraiment le choix de les connaitre les dangers, car ça faisait plus d'un an qu'elle y allait pratiquement toujours seule, et elle l'avait déjà fait avant cela aussi. C'est alors que la chasseuse lui expliqua que c'était normal que les gens s'inquiète vue qu'elle était guérisseuse et donc par ce même fait elle ne se défendait pas aussi bien que l'aurait fait un chasseur.Alrin'aie se dit que son âge en avait surement à voir aussi. La jeune femme face à elle, lui avait aussi dit de ne pas se vexer de ses dires. La na'vi conserva son sourire puis lui répondit.

    - ke , nga lun, oe kaw’it pìl ìkem , Tsmuke

    La jeune fille n'avait pas du tout l'air vexée, c'est sure que d'un certain sens elle savait qu'elle ne se battait pas aussi bien que le fait un chasseur, mais c'était normal, ce n'était pas son rôle à elle après tout. Elle ,elle se chargeait de soigner les gens, parfois les animaux et elle évitait toute sorte d'affrontement. Elle se promenait presque toujours seule et silencieusement, alors il était plutôt rare qu'elle est à faire face à un prédateur. Cependant il est vrai que les tawtutes rodait sur Pandora et rendait tout ceci beaucoup moins sécuritaire. Par la suite la jeune fille lui avait dit qu'elle serait ravi que la chasseuse l'accompagne et que par ce même fait elle pourrait sans doute apprendre de nouvelle choses. Myl'ayo lui avait alors dit que dans ce cas il ne restait qu'à partir. Alrin'aie hocha doucement la tête.

    -Sran!

    La chasseuse lui avait alors sourit et avait tourné les talons suivit par la jeune guérisseuse. Alrin'aie fit de gros yeux tout rond en voyant la chasseuse faire le lien avec son Ikran. Elle ne comptait quand même pas passer par la voit des airs avec la guérisseuse? Alrin'aie n'avait jamais volé de toute sa vie et cette idée à vrai dire lui faisait un peu peur. La jeune na'vi s'approcha tout de même doucement du Ikran et de sa jeune maitresse. Elle resta silencieuse un moment, elle savait quelques petites choses sur les ikran mais pas plus qu'il ne le faut. Les ikran ne pouvait-il pas porter qu'un seul na'vi? Elle commençait à espérée que c'était le cas et qu'elles allaient marcher.


    -----------------------------------
    Traduction:

    phrase 1 : Non, tu as raison, j'ai pas du tout pensé à ça, soeur.
    phrase2: Oui!
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Lun 3 Mai - 19:40

    Bon, la guérisseuse ne c'était pas vexée à propos de sa remarque sur les dangers! Tant mieux.

    La chasseuse mit son arc et ses flèches sur son ikran, elle avait installé sur son dos une sorte de scelle équipée pour qu'on puisse y accrocher ses outils. Evidemment, ce n'était pas bien plus complexe que ça, sinon ça aurait été trop lourd et ça aurait fini par gêner l'animal. Ensuite, la jeune Omaticaya se tourna vers Alrin'aie, prenant conscience de comment elle se considérait comme une adulte depuis sa deuxième naissance. Mais c'est vrai, quelque chose avait changé. Elle se sentait plus libre, mais en même temps, ça lui faisait un peu peur aussi, et ça lui donnait plus de responsabilités.

    Myl'ayo compris tout de suite que la Na'vie qui l'accompagnait n'aait pas trop envie de voler. Ca ne la surprenait pas vraiment, mais elle ne comprenait jamais ceux qui ne rêvaient pas de voler. Elle, elle avait rêvé d'avoir ses ailes depuis... oh, depuis longtemps! Peut-être même depuis sa naissance, qui sait? C'était peut-être pour ça qu'elle était tombée amoureuse d'un chevaucheur? En tout cas, ça réglait le problème : elle ne pourrait pas transporter la guérisseuse avec Txon'Ean. Alors elle lui proposa :

    - Je suis plus à l'aise dans les airs et c'est là que je serais la plus efficace. Quant à toi, marcher doit être plus simple pour mieux voir les plantes qui t'entourent, non? Je te propose d'y aller à pieds, je resterais avec toi sur mon ikran et je t'avertirais si il y a un danger.

    Avec cette méthode là, tawtutes comme prédateurs pouvaient toujours venir! Et Myl'ayo espérait aussi un peu croiser Neyli, il y avait longtemps qu'elle ne l'avait pas vue... Bah, on verra bien! En attendant, la chasseuse guetta l'approbation de la guérisseuse. L'idée que Alrin'aie la prenne pour une flemmarde parce qu'elle serait portée par Txon'Ean ne lui venait pas à l'esprit. Les flemmards sont quasi-inexistants chez les Na'vis, et ils agisent aussi rarement pas égoïsme. Si Myl'ayo proposait ça, c'était bien parce que c'était la meilleure solution pour elles deux. Enfin, d'après elle.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Mar 4 Mai - 6:07

    La jeune na'vi avait montré, uniquement par son attitude qu'elle n'avait pas envie de monter sur un Ikran. Heureusement pour elle, étant donné qu'elle n'était pas une chasseuse elle n'aurait jamais à le faire, il faut croire que sa destinée à elle se trouvait cloué au sol. Remarquant sans nulle doute la réaction de la guérisseuse la chasseuse lui avait alors proposé autre chose. La jeune na'vi écouta attentivement ce que lui disait sa consœur un peu plus âgée, puis elle hocha affirmativement la tête. Au fond c'était un peu comme lorsqu'elle était seule, sauf avec un appui qui venait d'en haut d'elle.

    - sran, sran ...

    Sur ces mots la jeune na'vi de 14 ans prit sa course pour se rendre dans les lieux qu'elle préférait pour aller chercher ses plantes médicinales. Elle savait très exactement où se trouvaient chacune d'elles. Cependant celles dont elle avait de besoin en se moment se trouvait plutôt près de l'eau. En faite elle était passé près d'y tomber plus d'une fois par le passé. Ces petite plantes fines et délicates, poussaient au sommet d'une sorte de falaise de la quel s'écoulait de l'eau. Il fallait être très près du bord pour s'en saisir et avec l'eau qui s'écoulait tout près le rebord était plutôt glissant. Chuter de ce lieux pourrait être mortel si on est soit malchanceux, et tombe dessus une roche avant de toucher à l'eau, où si on ne sait pas nager. Sans parler qu'après une tel chute regagner le sommet n'est pas de tout repos!

    La jeune fille de 14 ans ne songeait pas à tous ces risque car après tout, c'était son devoir d'amasser ces plantes, comme les chasseurs était dans le devoir de chasser et de se procurer un jour un ikran. Son seul but pour le moment était atteindre le lieux désiré. Après un instant Alrin'aie ralentit la cadence, elle savait que là où elle se trouvait il y avait une autre sorte de plantes très utile. Elle se mise à arrêter de courir et marcha un peu. Elle chercha un moment autour du regard. Un léger son se fit entendre près d'elle, elle regarda dans la direction d'où il venait, mais ne vit rien, du moins pas pour le moment...

    ----------------------------------------------
    Traduction:

    oui, oui....
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Mar 4 Mai - 12:53

    L'idée parut convenir à Alrin'aie. Parfait! La guérisseuse s'engagea alors sans attendre dans la forêt. Elle semblait se diriger vers une zone rocheuse et humide – Myl'ayo le savait car elle connaissait très bien les environs. Elle monta sur Txon'Ean et s'envola. Elle suivit la Na'vie en volant au-dessus des arbres, car la vision perçante de son ikran lui permettait de ne pas perdre sa trace. Elle put pleinement profiter du paysage et elle se laissa un instant emportée par les sensations données par le vol. Elle jura à voix basse, déçue d'avoir perdu la trace de la guérisseuse. Bonjour la protection efficace! Txon, elle, sembla amuser lorsque la chasseuse lui expliqua aussi bien qu'elle le put la situation.

    Heureusement, il ne lui fallut que quelques minutes pour retrouver Alrin'aie et elle descendit aussitôt voler entre les arbres pour lui signaler sa présence, au cas où elle aurait remarqué que la silhouette de sa monture n'apparaissait plus au-dessus des arbres. Mais voler à cette altitude était un tout autre exercice de maîtrise, et la jeune Omaticaya profita pleinement de cet entraînement. Voilà un terrain intéressant! Et heureusement qu'elle était à l'aise dans le ciel, sinon elle se serait prise un arbre dès le début! En effet, les ailes d'Ean frôlaient souvent un tronc ou des feuilles car elle non plus n'était pas habituée à ce terrain de vol. En passant, Myl'ayo demanda à la guérisseuse :

    - Est-ce que tu auras besoin d'aide pour trouver ou cueillir tes plantes?


    [ Gomen, j'ai une p'tite panne d'inspi ^^' ]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Mer 5 Mai - 2:27

    Alrin'aie ne voyait plus l'ombre du Ikran depuis un moment déjà, peut-être que la chasseuse avait changée d'idée et l'avait laissée toute seule finalement, de toute façon se n'était absolument pas la première fois qu'Alrin'aie se retrouvait seule dans la jungle et elle ne s'en inquiéta point. Elle continua simplement à chercher se qu'elle convoitait, jusqu'au moment où elle entendit un bruit. L'attention de la na'vie se porta entièrement vers ce bruit qu'elle fini par reconnaitre, c'était un ikran, peut-être la chasseuse ne l'avait-elle pas abandonnée finalement. Elle avait du s'éloigner un moment pour une raison quel conque. Alrin'aie fut d'ailleurs rassurer de cette présence, elle n'aurait pas à se battre, elle l'avait crue un instant, mais non. Puis la jeune fille c'était remise à chercher. La jeune guérisseuse avait fini par retrouver le lieux qu'elle convoitait, elle savait très bien que ces plantes là n'était pas de tout repos à cueillirent. En faite elles étaient si près du bord qu'il fallait pratiquement se coucher pour les cueillir, en plus, pour ne pas faciliter la chose, c'était des racines de la plante que la guérisseuse avait de besoin, ces dernière ne sortait que très rarement de la terre et donc elle devait creuser un moment. La na'vi s'approcha très près du bord, assez près pour tomber. C'est alors qu'elle entendit une voix lui demander si elle avait besoin d'aide pour cueillir ses plantes.

    -oe omum kaw’it fyape nga tsayun fa aw Ikran, Tsmuke

    La na'vi arrêta de parler un instant et regarda vers le bord, la racine de la plante dont elle avait besoin se trouvait un peu plus loin que le bord de la falaise. Cette plante poussait sur la paroi descendante. À l'aide de son couteau elle pourrait l'atteindre, elle n'aurais qu'a creuser un peu et surtout ne pas glisser!

    -Oe kin ftu ngrr , oe zupay ke


    Sur ses mots la na'vi s'accroupit au sol et se rapprocha encore du bord sortant son couteau. Une fois les mains près du vide, la guérisseuse se coucha à plat ventre sur le sol et s'avança encore un peu. Elle se retrouva rapidement les bras et la tête dans le vide. Doucement elle gratta sous la plante avec sa lame, pour vue que rien ne la déconcentre elle ne risquait rien. Après un court moment elle avait le nécessaire et entreprit de reculer pour s'éloigner du bord qui était plutôt glissant. En moins de deux sa main échappa le rebord et elle glissa se retrouvant à moitié dans le vide. Un cris lui échappa alors et et laissa tomber sa lame. Le sons de son cris se répercuta autour d'elle. Cette fois-ci c'est ses jambe qui se retrouvaient dans le vide et elle tentait de remonter sans trop de succès.

    -Tsmuke!!!!


    -------------------------------------
    Traduction:
    phrase 1 : Je sais pas du tout comment tu pourrait avec un Ikran, soeur.
    Phrase 2: J'ai besoin de la racine, je tomberais pas.
    Phrase 3 : Sœur!!!!
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Mer 5 Mai - 9:50

    Myl'ayo compris, après la réponse de Alrin'aie, que son aide n'était pas nécessaire pour l'instant. Il n'empêche que la position que prenait la guérisseuse était assez dangereuse! La chasseuse la surveillait, attentive au moindre mouvement pouvant aboutir à une chute. Mais tout se déroula plutôt bien, jusqu'à ce que vienne le moment de revenir sur la terre ferme. Alrin'aie avait alors la tête et les bras dans le vide, ce qui avait rendu Myl'ayo passablement stressée et paranoïaque pendant un temps. Et un heureux instinct lui souffla de ne pas baisser sa garde tant que la guérisseuse ne serait pas à nouveau sûr de son équilibre. Elle eu raison.

    La jeune Na'vie glissa et se retrouva les jambes dans le vide. Elle essaya brièvement de remonter, mais peine perdue, aussi appela-t-elle Myl'ayo. Cette dernière n'avait pas attendu le cri pour réagir. Elle fit aussitôt descendre Txon'Ean au niveau de la femelle. Hélas, Alrin'aie était tombée entre deux murs, pas assez proches pour l'aider à remonter mais assez pour gêner le secours de la chasseuse par son ikran. L'Omaticaya n'eut donc pas d'autre choix que de sauter à son tour sur la falaise. Elle n'avait pas peur de tomber, elel escaladait depuis sa plus tendre enfance et même des membres du clan avaient remarqués son adresse exceptionnelle dans les arbres. Grâce à cette expérience, Myl'ayo arriva rapidement au niveau de la guérisseuse et l'aida à remonter tout en se tenant prête à la rattraper en cas de chute - car la paroie est parfois trompeuse. Pour cela, elle devait trouver de bonnes prises et les garder pendant quelques temps, ce qui rendait sa progression à elle très lente. Elle savait escalader, mais son corps n'était pas habitué à ce type d'exercice de force et d'endurance, et surtout pas sur ce genre de terrain en fait. Mais les entraînements pratiqués dans d'autres conditions l'aidaient, et les deux femelles finirent par s'asseoir saines et sauves. Txon'Ean, en attendant, était descendue se reposer en bas, mais elle avait guetté leur progression, prête à intervenir si sa maîtresse faisait mine de tomber.

    - Eh bien, c'est pas passé loin!
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Mer 5 Mai - 16:04

    La jeune guérisseuse avait glisser dans le vide et avait bien faillit y tomber complètement. Malgré ses propres efforts il était trop ardue pour quelqu'un de sa constitution de remonter la paroi glissante. Alrin'aie n'avait pas la force nécessaire, ou c'était juste trop glissant pour elle. Heureusement pour une fois, elle n'était pas venue seule. La personne avec qui elle se trouvait avait d'abord tenter de lui venir en aide avec son ikran, mais la position de la guérisseuse ne lui avait pas permit, alors elle lui vint en aide seule. Après un moment avec un effort considérable de la part des deux na'vi, l'adolescente retrouva la terre ferme, se qu'elle préférait d'avantage.Elle s'était dès lors éloignée rapidement du bord et assise sur le sol prenant le temps de reprendre ses esprits. La chasseuse lui dit alors qu'elle avait bien passer près de tomber. Alrin'aie hocha la tête.


    - Irayo, tsmuke



    Dans tout cela la jeune na'vi avait perdue son couteau, mais elle avait toujours sur elle les racines de la fameuse plante. Après quelque seconde la guérisseuse amassa se qui contenait les racines l'ouvrit puis sourit.http://rpgavatar.forumactif.org/post.forum?mode=reply&t=1422

    - Lu NiriŽte tsun lu lehrrap kop , slä oe ngrr


    La na'vi montra fièrement les racines de la plante dans le petit sac à la chasseuse, puis après un moment elle le referma et le remit en place.

    -Irayo, tsmuke, tsa luam taluna nga oe srung si.

    La na'vie sourit de nouveau, elle était heureuse de ne pas avoir été seule pour une fois.


    -----------------------------
    Traduction:
    Phrase1: Merci, soeur.
    Phrase2: être guérisseuse peut être dangereux parfois, mais j'ai les racines.
    Phrase3: Merci, soeur c'est parce que tu m'a aider.
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Ven 7 Mai - 5:23

    Myl'ayo reprennait lentement son souffle. Elle devinait que le lendemain, son corps serait tout endolori de l'effort qu'elle avait fourni aujourd'hui! Mais tant pis, ça ne pouvait lui faire que du bien! De son côté, Alrin'aie la remercia. La chasseuse hocha d'un simple mouvement de la tête, souriante. Là-dessus, la guérisseuse pris son sac en lui disans qu'elle avait les racines, puis elle lui montra fièrement ces dernières. La jeune Omaticaya eu alors l'impression qu'il manquait à sa camarade un objet qu'elle avait avant, mais vu son peu de mémoire pour retrouver ce genre de choses, elle préféra ne pas chercher. Elle était juste contente d'avoir aidé quelqu'un de son clan.

    - De rien. Au fait, à quoi servent ces racines?

    Après tout, les deux femelles avaient risqués leur vie pour les récupérer, donc Myl'ayo avait bien le droit de savoir à quoi elles servaient!

    Encore une fois, Alrin'aie lui sourit. La chasseuse se sentait un peu mal à l'aise. C'était la première fois qu'elle sauvait ainsi un des siens et elle ne savait pas comment réagir. Cette fois encore, l'absence de Tsu'ayo se fit ressentir, mais elle se repris. Elle pensait que c'était normal de lui avoir porté secours, non? Alors elle adoptait l'attitude qui va avec et puis c'est tout! Pourquoi était-elle si gênée.

    - Tu as besoin d'autres plantes?

    En effet, Myl'ayo ne serait pas trop contre le fait de rentrer, ça lui suffisait comme émotions fortes pour la journée. Mais dans sa voix, on sentait surtout qu'elle était prête à accompagner à nouveau la guérisseuse si besoin.


    [Gomen, panne d'inspi']
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Lun 10 Mai - 20:42

    La jeune na'vie de 14 ans avait montré fièrement le résulta de son travaille qui avait faillit la faire tomber en bas. Ce n'était que des racines, mais Alrin'aie se réjouissait de chacune de ses victoires, grande ou petite, elle avait toujours été ainsi...Puis comme la jeune fille s'apprêtait à les ranger, elle entendit l'autre na'vie lui demander à quoi elles servaient. Il était plutôt rare que quelqu'un s'intéresse à son travail si il en convoitait pas les soins alors Alrin'aie sourit de toutes ses dents et elle répondit.

    -Mélanger à d'autre plantes elles peuvent servir à plusieurs choses, ça dépend à quoi je les mélange et comment je prépare le mélange. Elles peuvent autant soigner des blessures que guérir certaine maladies...C'est ce que j'utilise le plus...mise à part l'eau...


    Tout le temps que la jeune na'vi avait répondue à la question, elle avait semblé si sérieuse que avait l'air d'être une autre personne. Alrin'aie jeta un dernier coup d'œil aux racines puis elle les remises en place. Son regard revient alors vers Myl'ayo et elle gratifia sa réponse d'un sourire. Par la suite l'autre na'vi lui avait demandée si elle avait besoin de d'autre plantes. La na'vie eut l'air de réfléchir un moment puis elle pensa légèrement à la chute qu'elle aurait pue faire, elle secoua la tête pour dire non, mais dit pourtant le contraire.

    -Oui, mais je voudrais pas faire perdre ton temps, Tsmuke

    Dit-elle à mit sourire

    [ h-j: désolé mon ordinateur est chez le réparateur, c'est pour ça que j'ai mise du temps à répondre et que j'ai pas écrit en na'vi cette fois-ci Razz]
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Jeu 13 Mai - 9:55

    Alrin'aie pris un air très sérieux pour expliquer à quoi servaient les plantes. Myl'ayo la regarda avec étonnement, puis sourit. C'est fou comme une passion peu transformer les gens! Elle-même en avait fait l'expérience, mais sa passion à elle n'était pas un domaine, non. Sa passion qui l'avait faire quitter en partie l'Arbre-Maison, c'était son amour pour un chevaucheur.

    -Mélanger à d'autre plantes elles peuvent servir à plusieurs choses, ça dépend à quoi je les mélange et comment je prépare le mélange. Elles peuvent autant soigner des blessures que guérir certaine maladies...C'est ce que j'utilise le plus...mise à part l'eau...

    La chasseuse écouta les explications avec attention. En effet, elle avait retenu l'apparence des racines et le lieu où on les trouvait et sait-on jamais, ça pourrait très bien lui servir! Après tout, elle et Tsu'ayo vivaient seuls, et en cas de problème, maladie ou blessure, personne ne serait là pour les premiers soins à part eux-mêmes!

    -Oui, mais je voudrais pas faire perdre ton temps, Tsmuke

    La Na'vie sourit à la guérisseuse. Maintenant qu'elle y pensait, en effet, le vide qui l'accompagnait à chaque fois qu'elle quittait son amour commençait à se faire ressentir. Elle voulait le revoir. Mais elle hésitait. Sans elle, Alrin'aie serait sans doute tombée. Et si il lui arrivait le même genre de désagrément? Hésitant toujours, Myl'ayo appela néamoins Txon'Ean. L'ikran leva la tête et s'envola pour aller s'accrocher à la roche, près des deux femelles. La chasseuse se leva et demanda :

    - Si tu ne tente pas de récolte aussi dangereuse que celle là, je... j'aimerais m'en aller, car j'ai quelque chose à faire.


    [Gomen pour le retard et pour le topic, j'avais pas d'inspi ^^' ]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Mar 18 Mai - 4:50

    La jeune na'vi avait expliquer à la jeune chasseuse qu'elle ne souhaitait pas lui faire perdre son temps. De toute manière se n'est pas comme si elle faisait des chose vraiment très dangereuses, elle avait juste passé près de tomber du haut d'une falaise où il y avait de l'eau en bas, sa mère faisait pire... Peu importe les mots de la chasseuse surprit légèrement la jeune na'vi. ''Si tu ne tente pas de récolte aussi dangereuse que celle là, je... j'aimerais m'en aller, car j'ai quelque chose à faire.'' Un sourire se dessina sur son visage, un sourire qui en disait long. N'importe qui aurait sans doute comprit que cette expérience n'était sans doute pas la première expérience dangereuse de la jeune fille. Elle répondit tout de même à la jeune femme.

    -ke ke, kaw’it hrrap, Tsmuke


    La jeune fille sourit naïvement puis elle ajouta quelque choses...

    -S'il te plaie, ne raconte pas tout ça à personne, j'ai déjà du mal à sortir parfois...


    Arin'aie observa un peu autour, elle avait peur de ne plus pouvoir quitter l'arbre-maison aussi facilement si on savait que la guérisseuse mettait de cette façon sa vie en péril. Pourtant elle se considérait prudente. Son regard retomba dessus la chasseuse attendant une quel conque réaction de sa part. En espérant qu'elle réponde positivement à sa requête.
    -------------------------------------------------
    Traduction:
    Phrase 1: non non, pas du tout de danger, soeur.
    Revenir en haut Aller en bas
    Myl'ayo
    Omaticaya-Archère-Chasseuse
    avatar

    Féminin Nombre de messages : 226
    Date de naissance : 23/03/1995
    Age : 23
    Age du perso : 16 ans
    En couple ? : Oui, avec Tsu'ayo
    But : Avoir un ikran & renvoyer ceux qui viennent du ciel chez eux
    Date d'inscription : 22/02/2010

    Feuille de personnage
    Caractéristiques:
    Points de rp:
    50/100  (50/100)

    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Mer 19 Mai - 12:35

    Booon, puisque Alrin'aie pouvait se débrouiller seule... Et puis, tous les remèdes qu'elle cherchait ne devaient pas se trouver dans des endroits dangereux et difficiles à atteindre, non? Donc, ça devrait aller.

    -S'il te plaie, ne raconte pas tout ça à personne, j'ai déjà du mal à sortir parfois...

    La guérisseuse attendait sa réponse avec espoir. Vu son jeune âge, ce n'était pas étonnant qu'on s'inquiète pour elle, surtout que sans être faible, elle n'était pas aussi forte qu'un chasseur ou un guerrier, ni aussi agile, la journée venait de le prouver! Malgré tout, Myl'ayo avait confiance en elle, et avec un peu de chance, Alrin'aie aurait l'idée de demander à quelqu'un de l'accompagner pour ses prochaines sorties dangereuses!

    - Ne t'inquiète pas, je ne dirais rien! Et... bonne fin de cueillette!

    Elle lui adressa un clin d'oeil et la salua pour descendre avec agilité la falaise. Elle était plus à l'aise dans les arbres mais habiter dans une grotte dans une falaise qui côtoyait la mer lui avait appris à être aussi rapide et agile sur les deux terrain! Elle rejoind Txon'Ean et fit le lien, puis, lorsque l'ikran fut à la hauteur de la guérisseuse, Myl'ayo lui cria "Au revoir" et rentra chez elle.


    [Gomen, c'est assez nul comme dernier RP ^^' ]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://panthere-noire.centerblog.net/
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   Mer 26 Mai - 4:30

    La jeune na'vie avait demander à la chasseuse de ne dire à personne que toute seule il lui serait arriver malheur. Heureusement pour elle cette dernière lui répondit positivement à sa demande. Un large sourire se peignit de nouveau sur le visage de l'adolescente, elle ne le dirait pas. Elle lui avait aussi souhaitée bonne chance.

    -Irayo, Tsmuke .

    Après un court moment la chasseuse était partit laissant la guérisseuse retrouver sa solitude habituelle. Elle partit doucement entre les arbres et se remise à la recherche d'une plante. Après plus d'une heure de recherche, la jeune fille se fatigua et fini par grimper dans un arbre où elle resta un moment sur l'une des branche avant de regagner l'arbre maison, bondissant d'un arbre à l'autre, avec une agilités féline.

    [fini! Merci pour le rp ! Razz]

    ----------------------------
    Traduction :

    Merci, soeur
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Une renconte, une excuse [fini]   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Une renconte, une excuse [fini]
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
    » Petite tornade [fini]
    » [fini]Baptème d'Azurely
    » Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
    » Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: Village Omaticaya :: Cour principale-
    Sauter vers: