Avatar RPG
Le staff et tout les membres d'Avatar RPG vous souhaite la bienvenue.


Avatar RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
  • Le rôle de Jake Sully est toujours disponible. Plus d'information s'adresser aux membres du staff.
  • L'école de Grace Augustine attend ses nouveaux élèves.

  • Redimensionnez vos avatars en 170*300, c'est obligatoire.
  • Si vous avez des difficultés pour le faire, allez sur le lien ci-dessous.
  • http://rpgavatar.forumactif.org/commandes-f21/redimensionner-vos-avatars-t1859.htm#18690

  • Mise à jour: 2 juillet 2012
  • Le forum change afin de réunir tous les membres toujours actifs! http://rpgavatar.keuf.net/
    Nous sommes désormais une dizaine de membres actifs








  • Partagez | 
     

     Se lier d'une bête sauvage...

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Se lier d'une bête sauvage...   Ven 23 Avr - 3:38

    C'était un autre jour ensoleillé pour les plaines, l'herbe et les broussailles suivaient le rythme du vent alors que les chants et cris de Pa'li faisaient écho à travers la distance. Pas tous ces bêtes étaient entre les mains des na'vi... Nombreux troupeaux vivaient toujours de leur propre volonté partout sur Pandora. Seuls quelque uns se sont accoutumés à vivre parmis les divers clans, servant de dociles montures afin de parcourir de longues distances. Ce n'est pas non plus pour rien que se sont les meilleurs compagnons des cavaliers... D'incroyables distances étaient longues à parcourir à pieds pour ces na'vi, alors que tout était si pratique avec les pa'li! Ils sont vites devenus le symbole de leur clan et élevés en grands nombres. Non, ils ne sont pas que montures à leurs yeux, ils sont devenus frères. Liés les uns aux autres, les deux espèces ont apprises à cohabiter et à se connaître l'une l'autre...

    Bien sûr, contrairement à un Ikran, un pa'li peut se lier à plusieurs na'vi, mais il n'empêche point que ses derniers finissent toujours par avoir leur favoris. C'est même inévitable. C'est bien ce qu'Ospemal avait en tête ce jour là... Na’hla buk’ne à la main, outil pour guider un pa'li lorsqu'il n'est pas monté, la na'vi continua sa marche parmis les autres herbes se glissant contre ses jambes avec le souffle d'Eywa. Elle prit une grosse bouffée d'air, ne pouvant résister de sourire. C'était une bien drôle d'initiative qu'elle eût prise en effet, et très soudaine qu'il était temps pour elle aussi, de mettre main sur une de ces bêtes.

    Bien évidement, elle aurait pût commencer par monter une des nombreuses montures déjà présente dans les écuries, ses gloutons qu'elle ne cessait d'empiffrer à tous les matins, mais quelque chose l'appelait à prendre le large... Aller d'elle même vers l'avant, l'inconnu, ne pas prendre le chemin facile. C'était même assez idiot, considérant le fait qu'elle n'avait jamais encore monté un pa'li. Plutôt bizarre à y penser, elle avait passer toute sa vie depuis sa tendre enfance à flatter, nourrir et s'occuper de ses derniers mais au grand jamais connecter à ses derniers! Ospemal ne pût s'empêcher de remettre en doute sa décision, mais fit vite de serrer les dents et de repartir de l'avant... Ne pas regarder en arrière.

    Elle avait repérée un troupeau à l'horizon et ne tarda point à s'y diriger, mais évidement prit soin de garder ses distances des bêtes. Elle se glissa discrètement au sol, se camouflant dans l'herbe, afin de jeter un oeil sur leur état. Et ce ne fût pas sans surprise! Deux pa'li, l'un en face de l'autre, frappait le sol de leur sabots, têtes baissées. Ce n'était pas de bonne augure... Une sorte de parade du territoire, un défi. Comme dans la hiérarchie de bien d'autres animaux, le troupeau était mené par un mâle dominant, menant quiconque voulant lui voler sa place à l'affronter. C'était la raison principale de séparer les mâles dans les écuries...

    Ospemal ne quitta pas les deux mâles sauvages du regard, pendant que les autres pa'li s'écartèrent, laissant presque place au combat qui était à venir. La curiosité amena la jeune na'vi à relever la tête afin de mieux voir. À peine elle fit de tel, que le plus grand mâle chargea sur le second, tentant de le repousser de ses sabots avant. Ospemal sursauta instinctivement, absorbée par les évènements. Le plus petit mâle tenta d'enfoncer sa tête contre le flanc de son adversaire afin de le débalancer, en vain. Il n'était pas de taille contre lui... Qui était sans doute le dominant, pure déduction de sa carrure et son attitude. Il fût vite de repousser "l'avorton" en un coup de tête. Mais ce dernier n'abandonna pas pour autant. Lorsque le mâle dominant eût baissé sa garde, il s'empressa de se cabrer et envoyer les sabots à son visage. Ospemal eût vite laissée un cri d'excitation filer, pur instinct primaire surment.

    Le pa'li était plutôt gringalet sincèrement, comparativement à son adversaire... Elle ne saurait trouver pourquoi il eût l'audace de le défier. Mais le combat vint vite à sa fin, quand le dominant se cabra à son tour et l'écrasa au sol. La pauvre bête ne se releva point, annonçant sa défaite. Le troupeau reprit alors cour de route. Mais Ospemal resta là, regardant ses derniers s'éloigner et laisser derrière le pa'li écroulé... Il devait être sérieusement blessé ou hors d'état! Une urge d'aller voir de plus prêt s'empara d'Ospemal, qui savait bien que des nantangs viendraient bientôt à une proie si facile.

    La na'vi coura sur la pointe des pieds jusqu'à la bête avant de ralentir le pas et de lui tourner autour. En effet, la bête était plutôt mince, sa peau d'un bleu foncé dérivant aux tons de gris. Sa respiration était si forte et troublée qu'elle aurait pût l'entendre même des broussailles! Les muscles du visage d'Ospemal se tendir, était-ce de regrets? Ne pouvait-elle pas aider la bête? Elle ne tardit point à s'agenouiller à côté de cette dernière, avant de lentement glisser ses mains jusqu'aux antennes. Les pa'li adorent être caressées sur ses dernières, c'est connu.


    "Mawey... Mawey..." murmura-t-elle tentant de le rassurer.

    Des mots ne pouvaient apaisés sa douleur apparament, jugeant les durs coups qu'il ait reçus. Son adversaire a sans doute donner un solide coup au niveau de son flanc, ce qui a resulté en un tel choc pour l'animal que sa respiration n'était plus régulière. Elle le regarda dans les yeux... Ses yeux étaient à moitié fermés, épuisés, vidés. Un sentiment de peine envahit la na'vi... Il ne voulait que prouver sa valeur, gagner de l'honneur, du mérite dans son troupeau... Cela sonnait exactement comme elle.

    C'est alors qu'elle réalisa qu'il était de son devoir de prendre ce pa'li en main. Qu'il était celui qu'elle voulait... Ils ne feraient qu'un. Elle cessa de le flatter, et sans plus attendre, prit sa queue dans l'espoir de faire le lien... Mais c'est alors que soudainement l'animal se remit sur pattes et émit de forts cris, la repoussant à au moins trois bons mètres! Ospemal courba le dos, en position de défence, pendant que le pa'li ne fit que se cabrer et reculer un pas à la fois. La peur se lisait dans ses yeux... Il n'avait plus rien à faire recour, bien trop épuisé et paniqué. Mais en aucun cas elle ne voulait lui faire de mal, et il devait comprendre ça!

    Ospemal eût vite remarquée que là où était le troupeau, il y avait aussi quelques unes de ses fleurs de nectars donc les bêtes raffolent tant, expliquant sans doute leur présence à cet endroit. Elle esquiva un sourire, avant de s'élancer vers celles-ci et d'en arracher une. Elle revint lentement vers le pa'li, avec un sourire, tendant la fleur devant elle à la hauteur de l'animal.


    "Prend, allez!"

    Le pa'li continua de reculer, mais finit par s'arrêter. Il ne restait plus qu'à attendre, alors Ospemal arrêta à son tour, laissant la fleur à portée.

    "Tu dois regagner de l'énergie, allez!"

    Ce fût lentement, mais progressivement qu'il eût avancer vers elle, tête haute. Ospemal ne pût s'empêcher de rire de la bête, qui tentait bien évidement de se montrer fort même dans sa détresse. Et puis finalement, il plongea son museau vers elle, étirant sa langue dans la fleur afin d'y recueillir le nectar.

    "C'est bien..." chantonna-t-elle.

    Lorsqu'il eût consommé tout ce que la fleur avait a donner, le pa'li se détourna afin d'apparement, regarder les horizons, ce qui laissa amplement l'occasion à Ospemal de s'avancer vers lui et de masser son flanc. Sa respiration reprenait un bon rythme peu à peu... Bonne augure! De plus il ne s'opposait pas à son autre main, qui lentement monta jusqu'à ses antennes à nouveau. C'est alors que vint l'occasion. Sans lui laisser le temps de s'y attendre, Ospemal connecta sa queue à son antenne, créant le lien.

    Une vague de soulagement et de soudaine liberté envahie l'esprit de la na'vi, qui ferma les yeux sous l'effet d'un sentiment si réconforteur. La respiration de l'animal était redevenu normal... Elle le savait, car maintenant elle le sentait. La force de ses jambes frappant le sol raisonnait dans sa tête. Ça y est, elle venait pour la première fois de faire un lien avec une bête... Ce sentiment ne pouvait se décrire. Mais pleine de joie, Ospemal se hissa sur le dos de son pa'li sans plus attendre, prenant soin de lui caresser la nuque de même.


    "En avant!" pensa-t-elle.

    Aussitôt, elle sentit la lourdeur de ses six pattes s'élever du sol, avant de s'y refrapper et de gagner une cadence. Le vent caressait son visage, envoyait ses cheveux voler vers l'arrière... Jamais elle n'aurait crût se sentir aussi libre de sa vie. Mais un détail, ce nouveau sentiment eût tellement prit le dessus sur elle qu'elle oublia complètement de garder balance, ou simplement de s'accrocher à son autre antenne, alors une seconde plus tard elle se vu faire face au sol. Le lien c'était brisé durant sa chute, et le pa'li émit un bruit de surprise sans doute, considérant qu'Ospemal fût projetée face à la poussière. Elle releva la tête et prit soin de dégager ses yeux, soupirant d'une telle imprudence et idiotie.

    Bref, elle ne pouvait battre contre sa nature. Quand elle se releva, elle remarqua qu'au lieu d'avoir prit fuite ou de s'être éloigner, le pa'li était resté planté là, bêtement à la regarder. Si seulement les pensées des animaux pourraient être lues... Sans aucun doute elle entendrait ses rires dirigées vers elle. Mais à la place, elle rit de sa personne par elle même. Mais en même temps, elle était pleine de fierté. Ses doights se glissèrent sur le museau de sa monture, oui, sa monture, sa fierté...

    C'est alors que sa lui revint, un nom... Il lui fallait un nom! L'idée lui vint pendant que ce dernier commença à lui lécher les doights.


    "Tsteu..."

    Tsteu, brave... Cela lui allait parfaitement. C'était même le nom idéal. Elle cajola encore une fois sa monture avant de lui enfiler le Na’hla buk’ne.

    Il ne lui resterait plus qu'à trouver un autre espace libre dans l'écurie et... À apprendre à le monter? Probablement... Mais ce fût assez pour aujourd'hui!
    Revenir en haut Aller en bas
     
    Se lier d'une bête sauvage...
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Bélier du mordor aux champs de pelenor
    » prédateur sanglant "justice sauvage"
    » Uruk-Haï sauvage
    » creation d'un BB ork sauvage
    » Profil d'Uruk Haï sauvage

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Avatar RPG :: Zone rpg -Pandora- :: Les Grandes plaines :: Grandes plaines-
    Sauter vers: